Les Carrés d'Hélène

Les Carrés d'Hélène

Centre de Recherches et d'Enseignements sur la Vie Sentimentale et Sexuelle des Adultes
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  SoutienSoutien  

Partagez | 
 

 Voilà, j'ai pris la décision d'arrêter l'électrostimulation.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
electrobric
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 486
Age : 58
Adresse : PACA
Particularité : Stimulation via Ampli Audio + ondes musicales + transfos d 'impédance .
Date d'inscription : 29/01/2010

MessageSujet: Voilà, j'ai pris la décision d'arrêter l'électrostimulation.   Mer 6 Mai 2015 - 23:41

Voilà, j'ai pris la décision d'arrêter l'électrostimulation.

Il y a eu un effet déclencheur qui m'a servi d'alerte.

Je me doutais que le système nerveux et le cerveau subissait des conséquences de l'usage répété de signaux électrique, j'en ai eu la preuve définitive que je vous livrerai en cours de récit.

J'ai commencé l'estim en 1998, puis stoppé en 2001 (suite mise en couple) puis repris en 2003 (suite séparation) jusqu'au mois d'avril 2015.

A mes débuts , je pratiquais environ  2 fois /semaine, puis ces derniers temps (et l'âge accentuant la fatigue nerveuse et la récupération)  1 fois /semaine , puis une fois / deux semaines.

Mes séance duraient en moyenne une heure trente.

J'utilisais des configurations diverses et de nombreux couplages simultanés.

Avec le temps, les sensations devenaient de plus en plus profonde et intense.

Toutefois, j'avais fait état sur le forum d'une intense fatigue nerveuse résiduel qui persistait. (une sorte d'épuisement qui me plongeait rapidement dans le sommeil après la séance, même en écoutant la radio et volet ouvert).

Ce premier symptôme n'était pas le seul, il était suivi parfois de maux de tête.

Puis les jours suivants, d'activation douloureux du nerfs sciatique.

Jusqu'à la dernière séance où, le soir même , une énorme "aura ophtalmique" a occulté mes champs visuels, suivi de maux de tête et d'une nuit de quasi insomnie.

C'en était trop, c'était l'avertissement ultime que mon cerveau n'en pouvait plus !

Les courants électriques, même faibles et pulsés modifie donc la bio chimie des cellules, des neurones incluses, créant, je le suppose une perte d'élément minéraux essentiels.

J'avais déjà remarqué que le repas du soir suivant une séance était enrichi par un besoin d'aliments complémentaires ou de quantités augmentées.

La dernière séance fut pourtant très jouissive.

J'avais utilisé des couplages et polarités variées  (plug anal, manille couille, plis de l'aine, seins, bas de la colonne)

L'effet final avant la jouissance était intense, j'avais l'impression que la vague de vibrations montait des couilles vers les seins en faisant vibrer tout le ventre et l'estomac dans une communion parfaite.

C'était la jouissance de top, le trip d'overdose, l'élastique tiré à son maximum, la soupape de sécurité atteinte.

A ce jour, je n'ai plus aucun désir de séance, et surtout une crainte, voir une peur tellement enracinée que cela en est fini de cette pratique pour moi.

Pas de demi mesure, on ne fait pas l'amour à moitié, donc, on ne se stimule pas doucement, et peu de temps, non ! pour moi c'était intense et le plus longtemps possible, jusqu'à ce que mon cerveau pète les plombs.

Voilà, j'ai vu des posts qui mentionnaient une perte de libido, comme quoi, des effets secondaires existent.

Alors, je me ferai très discret sur le forum.

J'aurai passé du bon temps à vous lire, à partager, à tenter d'aider les débutants, à apprendre aussi de certains membres très doués, et je vous remercie tous,  ainsi qu' Hélène pour avoir créer cet espace de partage rare en langue Française.

Amicales pensées.
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 993
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: arret e-stim   Jeu 7 Mai 2015 - 0:06

Bien sur nous respectons et comprenons votre décision Electrobric, en souhaitant que les symptômes éprouvés dernièrement ne laissent pas de séquelles  graves .
Toutefois  nous espérons que vous voudrez bien continuer à renseigner de temps en temps de futurs adeptes car dans votre domaine bien particulier vous avez des compétences que très peu d'entre nous ont  et n'auront jamais et ne pourront donc vous remplacer ....
Avec vous disparaissent pas mal de conseils sur des appareillages e-stim très divers, il n'y a qu'à faire le tour des posts sur la partie accueil ......
Merci pour toute votre collaboration à ce forum , qui après Electre perd un autre vieil habitué de l'électro .....
Les petits jeunes vous remercient ...
matou83 et tous les autres ....
Revenir en haut Aller en bas
piersir
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 267
Age : 76
Adresse : Hauts de Seine
Particularité : piercings
Humeur : bonne
Date d'inscription : 03/02/2015

MessageSujet: Re: Voilà, j'ai pris la décision d'arrêter l'électrostimulation.   Jeu 7 Mai 2015 - 9:00

Je respecte votre décision mais croyez bien que je regrette votre départ. 
Vous m'avez bien conseillé et sans vous je ne me serai sans doute jamais lancé dans la fabrication de ma box.
Je ne suis pas toubib mais ne pensez vous pas que la cause de vos maux puisse être d'une nature autre que l'Electro ?
Vous écrivez : une énorme "aura ophtalmique" a occulté mes champs visuels, suivi de maux de tête
Il me semble judicieux de consulter en décrivant ce que vous avez ressenti ce qui déboucherait sans doute vers un electro encéphalogramme ou un scanner cérébral et montrerait si vous avez des lésions ou non. 
En espérant vous lire encore de temps en temps, je vous dis encore Merci. 
Cordialement

Pier
Revenir en haut Aller en bas
http://piercings-intimes.centerblog.net/
am_ampere
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 294
Age : 44
Adresse : Confidentielle MAIS au bord de la Méditerranée.
Particularité : Pratique depuis longtemps l'Estim.
Date d'inscription : 23/06/2013

MessageSujet: Re: Voilà, j'ai pris la décision d'arrêter l'électrostimulation.   Jeu 7 Mai 2015 - 9:57

Je rebondis sur les propos de piersir : je pratique l'Estim depuis bien plus longtemps MAIS je n'ai jamais connu de tels troubles ! Il serait sage de consulter !
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 993
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: électro ou non ?    Jeu 7 Mai 2015 - 10:04

piersir a écrit:
Je ne suis pas toubib mais ne pensez vous pas que la cause de vos maux puisse être d'une nature autre que l'Electro ?
Vous écrivez : une énorme "aura ophtalmique" a occulté mes champs visuels, suivi de maux de tête

Pier
Electrobric, je n'avais pas osé en parler mais piersir le faisant , je peux vous dire que j'ai fait il ya un an et demi un accident ischémique transitoire (AIT) sans relation avec l'électro , en dehors de toute séance. 
Vos symptômes ne sont pas forcément les mêmes, mais pour moi j'ai perdu la vison d'un oeil quelques secondes , l'équilibre , sans perte de la parole ni déformation de la bouche ni usage du bras gauche . Ça s'est renouvelé à deux heures d'intervalle .... Sans maux de tète mais les manifs  de tels troubles sont très variés ....
Tous mes réflexes sont revenus en quelques minutes . C'était le 24 décembre au soir, je ne suis pas allé à l'hosto , on ne m'aurait rien fait . Mais en janvier suivant , analyses de sang d'abord, échographie des artères-veines ,coronarographie, IRM cerveau , port  holter pendant 48 h  pas de séquelles mises en évidence , simples plaques d'athérome ne nécessitant pas la pose de stents mais  prise d'aspégic + temerit+crestor ainsi que suivi chez le cardio une fois l'an jusqu'à la fin de mes jours , pour précaution ...
Plus vérification de la vue par ophtalmo ,après le pb ,  simple avancée de RV car je suis suivi régulièrement pour cette vue et j'ai été opéré de la macula .... 

Alors je ne veux pas dire que vous avez connu la même chose , je ne suis pas médecin, et nous sommes tous différents , mais votre problème a pu arriver par coïncidence après une séance électro et ne pas avoir de rapport direct avec ...
En souhaitant que ce message ne vous inquiète pas trop mais vous incite à faire les contrôles qui peuvent être importants ...
Bien à vous et bonne santé .
matou83
Revenir en haut Aller en bas
electrobric
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 486
Age : 58
Adresse : PACA
Particularité : Stimulation via Ampli Audio + ondes musicales + transfos d 'impédance .
Date d'inscription : 29/01/2010

MessageSujet: Re: Voilà, j'ai pris la décision d'arrêter l'électrostimulation.   Jeu 7 Mai 2015 - 15:00

Merci pour vos retours , c'est sympa. Very Happy

Bon, alors , c'est vrai qu'un problème au cerveau soit une piste à vérifier.

C'est peut-être vrai que ce soit une coïncidence, mais, je ne crois pas, le lien de cause à effet est évident  (pour moi), une faiblesse neurologique ayant été déclenchée et mise en évidence par une overdose de stimulation intense.

Comme Matou83 le signale, cela me mets sur le piste d'un accident ischémique transitoire (AIT ), non pas que j'ai perdu la vison d'un œil quelques secondes  (ce fut le cas deux fois  il y a quelques années avec la moitié du champ inférieur de la vison en zone grisée) ,mais ce fut une "aura ophtalmique" particulièrement globale et durable.(suivi de maux de tête).

J'ai fait l'erreur de ne pas consulter, croyant en une forme particulièrement intense de "l'aura ophtalmique", à laquelle j'avais été sujet en 1998 et plus tard( vision altérée par des motifs lumineux de types "fractales", échiquier bizarroïde, , comme les facettes d'un diamant) et qui étaient suivi, à l'époque ,par de vraies migraines .(rien à voir avec les mots de têtes, c'est un truc insupportable).

Donc, effectivement, j'ai un terrain sensible neurologique, mais le déclenchement était clairement l'usage intensif de l'électrostimulation (ce qui ne se produira pas obligatoirement pour tout le monde).

Bon, je suis bon pour des analyses et des examens poussés.... Shocked

Mais , j'essaierai de participer pour rendre service, ( quoique , beaucoup de membres disposent du niveau technique pour répondre ).

Donc, on se retrouvera sur le forum ! cheers

A+
Revenir en haut Aller en bas
Hottie
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 166
Age : 42
Adresse : Dpt 60.
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Voilà, j'ai pris la décision d'arrêter l'électrostimulation.   Mar 26 Mai 2015 - 23:23

Perso j'ai beaucoup de "perversions" sexuelles.
Je varie entre elles sinon le plaisir est moindre, par exemple j'ai très peu pratiqué l'électro et l'anal ce dernier trimestre alors que je me suis recentré sur le plaisir du pénis parfois via augmentation chimique ( alcool et ou poppers).
De même que mes stimulations sensorielles (films X puisque je suis un homme), varient (un coup de l'hétéro, du lesbien, du gay, des trans, des bi, etc), cependant si j'ai souvent ressenti une grande fatigue (normal, me tirer sur la nouille 15j d'affilés) ne m'a jamais procuré les désagréments que vous citez !
testez d'autres moyens pour stimuler votre coté pervers du cerveau, et surveillez ce dernier on ne sait jamais.
Je doute que l'électro soit en cause si j'en suit mon expérience (plaisir quasi quotidien depuis 7 ans dans diverses configurations, j'ai atteint 40 ans il y a peu).

Vous êtes légèrement plus ancien que moi, aussi je ne saurai vous conseiller, tout ce que je sais, c'est qu'en dessous de la ceinture tout est conditionné par le bien être physique+psychique, peut être n'êtes vous pas en pleine plénitude en ce moment ...
Revenir en haut Aller en bas
zeish
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 51
Age : 33
Adresse : Auvergne
Date d'inscription : 27/11/2013

MessageSujet: Re: Voilà, j'ai pris la décision d'arrêter l'électrostimulation.   Mar 22 Sep 2015 - 18:29

je vois que je suis pas le seul a avoir eu des problèmes, 
vue que je suis cité ici je vais faire un retour sur mon cas, qui ne s'est pas arrangé, 
après l'arrêt de l'electro mon penis et ma prostate se sont désensibilisé, avec la disparition de cette sensation permanente d'envie de me branler, mais la libido a disparue d'autant plus avec ça, j'ai aussi eu des douleurs du genre prostatite avec brûlure à l'intérieur, à un point que j'avais du mal à en dormir, le médecin me dit que si c'était vraiment une prostatite je sauterais au plafond pendant le touché, ou ca me brulerait pendant la miction, mais j'ai lu par ailleurs que la prostatite était mal connue et qu'elle pouvait même être asymptomatique, 
bref cela fait depuis mars donc 6 mois maintenant qu'il n'y a pas d'amélioration, je continu à me branler mécaniquement pour me soulager mais on peut pas dire que je sois dans une excitation quelconque, pour quelqu'un qui pouvait pas dormir sans se soulager il y a encore 1 an ça fait une sacré différence, 
j'appuis sur le fait que en ayant réessayé l'estim cette sensation d'excitation post séance qui dure des jours revient de suite, donc d'après moi il y a bien une sur-excitation des nerfs, et que donc cela doit avoir un effet secondaire probablement.


Dernière édition par zeish le Jeu 18 Aoû 2016 - 3:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 993
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: estim et périnée    Mer 23 Sep 2015 - 9:12

mon message vient plutôt à la suite de mes messages écrits sur  la présentation d'Emmanuel E mais comme j'avais digressé hors sujet à ce moment là, ( est-ce qu'on peut copier-coller ??)  je reviens sur le bon thème ici ...
Je me suis aperçu que la rémanence du courant pendant quelques minutes après séance dont je parlais et qui pouvait s'expliquer :
* par le trajet du courant empruntant des trajets différents ( nerfs aussi différents ??) de ceux d'un orgasme par le coït ou une masturbation plus conventionnelle ,
* par l'intensité des stimulations électriques différentes elles aussi d'une excitation "normale",
pouvait avoir des conséquences néfastes autres que celles exposées par les posteurs précédents  : 

Ainsi je pratique très souvent la stim en reliant sexe et rectum pour la stimulation de la prostate ,et l'intensité de l'orgasme obtenu ainsi,  mais je me suis aperçu très récemment que les muscles pubo-coccygiens ( périnée) ainsi sollicités devenaient plus difficiles à contracter volontairement : petites fuites d'urine involontaires lors d'efforts , après des bains dans de l'eau froide, de bruits d'écoulements d'eau, difficulté d’arrêter le jet d'urine d'un coup à la fin de la miction .....
Ayant fait au début de l'année une ré-éducation du périnée suite à une opération d'adénome prostatique , j'ai repris mes exercices de contraction de ces muscles du périnée pour en retrouver la maîtrise, et ça marche , mais je voulais souligner le risque en cas de sollicitation similaire ( si le sexe seul est stimulé, avec les tétons par exemple, le courant n'emprunte pas les mêmes chemins , l'orgasme est moindre, pour moi au moins , mais sans conséquence néfaste sur les muscles PC ) 

Mais cette excitation qui perdure après séance rejoint aussi ce qu'ont constaté Zeish et Electrobric, sans conséquence sur moi pour la prostate : au contraire, avant mon opération les séance estim me permettaient de bien vider ma prostate et de diminuer la sensation de lourdeur dans le bas-ventre qui me gênait alors ....Bon j'utilise un ET312 souvent en mode audio , et pas de transfo de ligne , donc les courants ne sont pas forcément identiques bien que voisins ....Et je n'avais pas vraiment d'envie continue de me masturber sans arrêt, comme zeish, ni une fatigue intense comme Electrobric ,simplement des fourmillements dans le sexe et le périnée pendant 5 à 15 mn après séance ....Et puis sont venus ensuite les difficultés de contracter mes muscles du périnée lors de la miction ....

Des lecteurs auraient-ils constaté d'autres effets ou les mêmes ???? 

matou83
Revenir en haut Aller en bas
zeish
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 51
Age : 33
Adresse : Auvergne
Date d'inscription : 27/11/2013

MessageSujet: Re: Voilà, j'ai pris la décision d'arrêter l'électrostimulation.   Dim 21 Aoû 2016 - 1:04

je fais un retour sur mon cas un an plus tard
dans des précédents messages j'évoquais une perte de libido plus des sensations étranges comme une envie permanente de masturbation, 
on est maintenant un an et 4 mois plus tard (c'est dingue), et j'ai aujourd'hui des symptômes de prostatite chronique, probablement du aux 2 seuls fois ou je me suis risqué à tester une sonde uretale assez profonde, en tout cas je ne vois pas d'autres explications

Ma libido est toujours en berne, les éjaculations sont difficiles et parfois douloureuses, et si je n'éjacule pas régulièrement j'ai des douleurs de brulure intense, je précise que j'ai 32 ans, 
j'ai fait des tests urinaires et PSA etc qui n'ont rien révélés, mais moi je reste convaincu que j'ai une inflammation probablement du à un germe, 
les douleurs suivent des cycles, parfois je ne sens pas grand chose, parfois c'est une brulure intense qui peut m'empecher de me concentrer ou dormir, 
à l'époque ou j'ai testé ça j'étais naif et ne connaissais pas les risques, je pensais que le pire que je risquais était une infection urinaire, mais c'est bien pire que ça parce que maintenant ma vie sexuelle est détruite et je vais trainer ses douleurs peut etre toute ma vie, 
je pense qu'il est aberrant de laisser des tutos avec des sondes uretral sans mettre une blinde de mises en garde, et je pense que les pratiques avec des sondes sont tout autant des aberrations,
donc voila en conclusion il semble que ce ne soit pas l'estim qui soit directement responsable, mais je n'en sais trop rien finalement, 
je vais tenter de relancer un parcours médical, d'avoir une antibiothérapie on ne sait jamais, le dernier medecin que j'ai vu était fermé à se sujet
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 993
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: prostatite    Dim 21 Aoû 2016 - 5:39

Bonjour Zeish,

Deux remarques à ton message :

* j'ai fait des prostatites chroniques il y a plus de 15 ans avant ma première opération d'adénome . Un prémisse de ce dernier ??? Bien avant de connaitre l'électro et les insertions urétrales .....
Mon urologue de l'époque n'y avait rien compris , soigné à base d'antibios mais au pif car les prélèvements de sperme ou d'urine ne décelaient rien et c'était surtout les anti-inflammatoires qui me soulageaient . Pas très bon pour estomac-oesophage ......
Les prostatites chroniques ne sont pas forcément d'origine infectieuse , tu as du regarder sur le Net ,il y a de,s articles très détaillés accessibles aux non-médecins , mais il vaut mieux consulter !!!!!
ET changer d'urologue s'il ne trouve pas ( un généraliste est souvent incompétent sur ce point ) 
.Il y avait à l'époque un forum spécialement dédié à la prostatite chronique sur Doctissimo , intéressant , à voir peut-être s'il existe toujours ...... 
Je me rappelle des soins à base de plantes aussi .....Des excitants à éviter aussi ( café, alcool, etc ...) Position assise aussi ....
Ou essayer de trouver un urologue mieux informé que le mien de l'époque ??? En tout cas ne rien lui cacher de tes expériences urétrales passées qui t'inquiètent sur leurs conséquences éventuelles ......
Tout ceci pour dire qu'un lien direct entre prostatite et insertions urétrales n'est pas évident : à la suite de ces insertions as-tu fait des infections urinaires ? Brulures en urinant typiques , moins intenses que pour une chaude-pisse, si tu connais, mais lourdeurs dans le bas-ventre comme prostatite ..... D'où difficulté du diagnostic ......

* par contre j'ai souligné à plusieurs reprises le risque d'infection lors de ces insertions urétrales , en ayant subi moi-meme en liaison directe avec ces dernières ....Et ceci malgré des précautions prophylactiques soignées : désinfection du gland à la bétadine rouge, larme de bétadine jaune sur l'extrémité de l'urètre, gel stérile sur la sonde préalablement désinfectée aussi ( dakin puis  rinçage pat trempage dans  au sérum physiologique) J' avais à l'époque souligné les risques de ces manips et insisté aussi sur les précautions à prendre ( risques d'infection + blessures de l'urètre ) quand Paulannie exposait ses sondages urétraux impressionnants  .......
Par ailleurs chaque fois que j'ai du subir des sondages urinaires en milieu hospitalier ( suite à opération chirurgicale ) ou des examens de la vessie ou de la prostate ( cystoscopies) l'urologue m'a toujours souligné que je devais faire attention à une infection possible ensuite  , donné une analyse d'urine de controle 10 à 15 jours après .....Malgré les précautions prises .....Et j'en ai eues à chaque fois après les opérations d'adénome qui ont nécessité la pose de sondes urinaires sur 5 à 10 jours ..... 

Voilà quelques idées , mais urologue avant tout .......Si c'est bien son domaine  ??? il peut aussi y avoir une liaison avec les nerfs qui seraient plutôt à voir avec un neurologue ??? Mais ça ton urologue doit pouvoir t'orienter , mieux qu'un généraliste ....
ET si un jour tu dois te faire opérer d'adénome, questionne bien le chirurgien sur les conséquences sur l'orgasme : pour moi qui ai subi résection par sonde , il n'a plus jamais été le meme : éjac rétrograde et lésions de certains nerfs non pas de l'érection mais liés à la sensation meme de plaisir , et c'est bien gênant ....Bon il y a plusieurs méthodes , plusieurs lasers aussi mais près de chez moi je n'avais pas le choix ! Le remboursement par la sécu aussi varie .....

Amiicalement 

matou83
Revenir en haut Aller en bas
zeish
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 51
Age : 33
Adresse : Auvergne
Date d'inscription : 27/11/2013

MessageSujet: Re: Voilà, j'ai pris la décision d'arrêter l'électrostimulation.   Dim 21 Aoû 2016 - 6:18

j'ai lu pas mal d'articles sur les PC et j'ai effectivement lu que les PC bactériennes représentaient 10% des cas, soit pas grand chose, 
je fais le lien avec la sonde parce que les douleurs sont arrivées assez rapidement après (une semaine je crois mais ça date je ne me rappelle plus très bien), mais effectivement je ne peux pas être sur, mais ce serait quand même une grosse coïncidence, 
je n'ai eu aucun symptôme d'infection urinaire jamais, ni fièvre, ni douleurs en urinant, ni quoi que ce soit, c'est très localisé,
j'ai eu une douleur qui est venue en s'accroissant jusqu'à un pic très douloureux, puis ça a redescendu et enfin stagné, 
la douleur augmente beaucoup si j'arrête la masturbation brutalement, puis rediminue les jours qui suivent, elle devient très faible si j'éjacule tout les jours au moins

matou83 a écrit:
j'ai fait des prostatites chroniques il y a plus de 15 ans avant ma première opération d'adénome . Un prémisse de ce dernier ??? Bien avant de connaitre l'électro et les insertions urétrales .....
et comment on elles évoluées ? combien de temps cela a il duré ?
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 993
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: prostatite chronique   Dim 21 Aoû 2016 - 8:19

Deux années pendant lesquels j'ai alterné antibios et anti-inflammatoires.Douleurs disparues après la 1° opération d'adénome , l'urologue n'y a rien compris !!!
IL a déclaré qu'il n'y avait pas de rapport, mais j'en doute ....Comme vous pour l'introduction urétrale ....
Etes vous certains que la douleur vient de la prostate ? Des canaux spermatiques bouchés ( calculs) après les testicules ou entre testicules et vésicules séminales peuvent provoquer des douleurs irradiant dans le bas du ventre , semblables à celles décrites ...Il peut aussi y avoir je crois des sortes de calculs dans les testicules à l'origine de telles douleurs, mais je suppose que tout a été envisagé par votre urologue ? Palpation, autres examens ??
Et soulagement quand la pression diminue par éjaculation . Pas de testicule vaguement douloureux ou enflé ? 
J'ai lu des confessions de malades atteints de tels pb sur doctissimo...
Mais je ne suis pas médecin, simple hypothèse !
Consultez et changez d'urologue s'il ne trouve pas ....
matou83
Revenir en haut Aller en bas
zeish
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 51
Age : 33
Adresse : Auvergne
Date d'inscription : 27/11/2013

MessageSujet: Re: Voilà, j'ai pris la décision d'arrêter l'électrostimulation.   Mar 23 Aoû 2016 - 2:41

merci pour la réponse, 
j'ai juste eu droit à touché + analyse en labo pour les bactéries et les PSA, le touché n'est pas particulièrement douloureux voir pas du tout et c'est ce qui faisait dire au medecin que ce n'était pas une prostatite, et les analyses n'ont rien donné, donc je vais relancer tout un circuit en espérant aller plus loin, en tout cas chez moi il y a une notable perte de libido qui va avec les douleurs, c'est même le jour et la nuit par rapport à avant ou j'étais sur actif
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 993
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: douleurs ? prostatite ?    Mar 23 Aoû 2016 - 6:14

Changez de médecin ! Vous avez bien vu un urologue ? 
La douleur n'est pas forcément liée à la prostate, je l'ai évoqué ...Le toucher n'est donc pas significatif et de toute façon insuffisant ....
Pour la baisse de libido, possible aussi de consulter un sexologue ( surtout vérifier qu'il soit médecin aussi !!! sinon risque d'avoir affaire à des charlatans ...) mais il est pratiquement certain qu'elle est due à la douleur dans le bas-ventre ( je dirais bas-ventre et non prostate car c'est trompeur ....) attaquez vous à ce problème et l'autre se résoudra sans doute tout seul .....
matou83
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voilà, j'ai pris la décision d'arrêter l'électrostimulation.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voilà, j'ai pris la décision d'arrêter l'électrostimulation.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ayé, la décision est prise !
» MONSIEUR LE DG: enlevez le mépris de l'agent d'exécution
» Voilà, c'est fini, TSVP
» Précision magique ...
» j'ai pris un coup de vieux !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Carrés d'Hélène :: Electro-Stimulation :: Questions et Informations techniques-
Sauter vers: