Les Carrés d'Hélène

Les Carrés d'Hélène

Centre de Recherches et d'Enseignements sur la Vie Sentimentale et Sexuelle des Adultes
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  SoutienSoutien  

Partagez | 
 

 Perte totale de libido après estim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zeish
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 51
Age : 33
Adresse : Auvergne
Date d'inscription : 27/11/2013

MessageSujet: Perte totale de libido après estim   Lun 30 Mar 2015 - 2:27

bonjour, j'écris ce message parce que ma situation est assez grave et je veux mettre en garde.
j'ai découvert l'estim il y a un an, et plus particulierement il a 6 mois quand j'ai découvert les mini transfo radioshack qui sont vraiment efficace et procurent des sensations très proche des appareils a 500€ j'en suis sur.
donc ca ne fait pas longtemps, j'en ai usé et abusé, parfois c'était plusieurs fois par semaines, parce qu'il se trouve que l'estim a la particularité (par je ne sais quel phénomène) d'augmenter fortement le désir de se branler à tout moment.
Récemment je rencontre une fille, avec qui je suis vraiment bien, quasiment le premier soir on passe a l'acte mais voila rien ne se passe.
Moi qui avait la réputation d'avoir une libido insatisfaisable (ça m'arrivait a 25 ans de faire l'amour 6 ou 7 fois dans la journée donc il y a a peine 5 ans et ça fonctionnait sans probleme) et de bander pour pas grand chose meme parfois pour rien ça m'a fait sacrément mal, surtout avec une fille qui a beaucoup d'importance pour moi, je voulais que tout se passe bien, mais voila ce moment a été définitivement gâché par ça.
j'ai commencé a prendre peur, a lire un peu partout des histoires de perte de libido suite a exces de masturbation etc.. sauf que la le probleme est beaucoup plus grave parce que l'estim ca va bien au dessus du plaisir que l'on peut ressentir avec la masturbation.

je decide donc de tout arreter, masturbation, estim, porno, absolument tout, revenir a une vie de moine pour retrouver des capacités normales, seulement voila mon corps et cerveau habitué a cette stimulation ne veulent pas m'écouter, j'ai envie de me branler tout le temps, tenir une journée c'est impossible, j'essaye plusieurs fois durant 10 jours consécutifs mais je fini toujours par craquer,
par contre ce que je remarque aussi et qui est tres inquiétant, c'est que malgré une tres forte envie de me vider, je ne bande pas, je suis obligé de me masturber longtemps pour que ca vienne.
puis vient un jour particulier ou a force de resister tout en me tripotant a moitié je fini par fortement lacher la purée.
puis ensuite plus rien, aucune envie, le premier jour d'abstinence je m'attend a ce que ca devienne intenable comme dab mais rien, puis vient le deuxieme jour.. toujours rien, la j'en suis au 4ieme, et je n'ai pas la moindre envie, j'ai fait un test en regardant des images sexuelles, ça me fait autant d'effet que si j'étais une machine, pas la moindre excitation,
la je me dis que ca devient vraiment horrible, je suis rendu a etre assexuel, sans aucune envie, quelque chose de totalement inconcevable pour moi, j'ai meme essayé de me tripoter en meme temps, mais non toujours rien, je n'arrive meme pas a bander dur tellement je n'ai pas d'excitation malgré la masturbation.
Bref voila ou j'en suis rendu, je sais pas ce que je vie, je ne sais pas si ca va s'arranger, et ca m'arrive au moment ou je trouve la bonne, mais voila, je ne peux pas lui donner du plaisir, j'en ai pas envie physiquement, et j'en suis incapable, alors que j'aurais voulu la combler.
Et tout ça je le dois à l'excès de stimulation physique et mental qu'est l'estim, meme si je n'ai pas pratiqué plus d'une année, ça a habitué mon corps à pratiquer des niveaux très élevés d'excitation, et quand mes organes sont revenus a des pratiques normales, ni mon cerveau ni ma bite ne cherchent plus rien, me voila rendu comme robotcop,
et j'angoisse de ce que ça va donner sur mon couple, c'est une situation invivable.
Donc je ne sais pas si c'est deja arrivé a d'autres, je ne sais pas s'ils y ont deja fait attention, mais je tien a mettre en garde, faites des tests, surveillez vous, faites des pauses, parce que a un moment il est trop tard, je vais continuer le sevrage intensif en espérant que mon corps se remette tout seul dans un état d'équilibre, mais je ne sais meme pas quand ni si ca va revenir, c'est juste incroyable de perdre a se point tout interet pour le corps féminin, 
d'ailleurs j'en ai deja lu ici qui parlent de fuire leur femme pour pratiquer avec leur machine, je trouve ce comportement vraiment malsain, des fois j'imagine ce que penserait la femme si elle savait que leur mari préfère un transfo à elle au lit, et fantasment d'avantage sur cette machine que sur elle.
Ce message n'est pas moralisateur, je met simplement en garde par rapport a ce que je vie, tout en précisant que jamais dans ma vie je n'ai eu de probleme de ce coté la ça a même toujours été l'inverse je bandais pour une caresse ou un calin, alors que la meme en me masturbant et avec des images je n'ai plus la moindre excitation qui vient  pale
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 993
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: addiction !   Lun 30 Mar 2015 - 8:12

Désolé pour vous, zeish,
mais je pense que cela peut arriver à tous : il faut éviter qu'une masturbation , quelle qu'elle soit, remplace trop longtemps et trop souvent un véritable échange avec un(e) partenaire .... 

Sinon addiction, comme la drogue , la cigarette , l'alcool ....

Pour moi l'estim reste une pratique secondaire, quand je ne peux être avec ma compagne .
Je la considère comme une thérapeutique pour entretenir l'état des corps caverneux .....
Et les caresses de mon amie sont plus efficaces pour me faire bander que la fée électricité , puisqu'en estim je jouis la plupart du temps en érection semi-molle , alors qu'avec elle ça marche bien ....Bon avec cialis, mais j'ai testé l'estim avec cialis, ça ne marche pas mieux que sans , l'effet du cialis réclamant une excitation préalable, et l'ET312 n'est pas assez sexy !!!

Pour vous, je suis certain qu'il y a moyen de guérir : je me permets de vous suggérer de voir un généraliste qui pourra commencer par vérifier si tout va bien au plan physique (et éventuellement prescrire  pilules type viagra, cialis etc , il y en a plein , mais qui marchent si le désir est là ) , puis urologue et enfin sexologue qui orientera la recherche de la dysfonction érectile sur tous les plans, y compris psychologique .
Ce dernier point est selon vous la cause, il vaut mieux, à priori , commencer par vérifier les autres ....

J'ai quant à moi un age presque canonique (67) pour des relations sexuelles journalières et j'avais bien avant de commencer l'estim des pb érectiles : engorgement probable des vaisseaux péniens , soigné par du cialis ( efficace mais cher ) et depuis nous faisons l'amour  1 à 2 fois par jour quand nous sommes ensemble ....Pas d'autre solution, on ne place pas de stents dans ces vaisseaux-là !
Autre cause d'impuissance en cours d'investigation : nerfs coincés : j'ai été opéré il y a dix ans d'une hernie discale , et à la suite j'avais récupéré une érection à 180° de mes 18 ans : depuis des protrusions sont réapparues ( pas hernie véritable ) et j'ai un canal rachidien un peu étroit . Autres symptômes : 
lombalgies, cruralgies, perte de sensation de plaisir à l'orgasme . Un traitement  est possible injecter un produit pour "lubrifier" le passage des nerfs, sous scanner ....

Vous voyez , des tas de solutions existent à ces traitements de dysfonction érectile, il faut prendre le pb à bras le corps !
Ne doutez pas , et courage !
Revenir en haut Aller en bas
piersir
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 264
Age : 76
Adresse : Hauts de Seine
Particularité : piercings
Humeur : bonne
Date d'inscription : 03/02/2015

MessageSujet: Re: Perte totale de libido après estim   Lun 30 Mar 2015 - 13:50

Allez, allez ne jetez pas les torts sur la machine, ce serait bien trop simple !
C'est la 1ère fois que vous vous sentez aussi bien avec une femme et vous craignez de ne pas être à la hauteur c'est tout.
Avec les autres conquêtes vous ne vous posiez pas de question et tout fonctionnait à merveille mais là c'est pas la même chose, vous vous inquiétez, vous vous mettez la pression  et ça se reporte sur votre libido. L'inquiétude c'est la "débandade" assurée et c'est ce qui se passe pour vous. Mais comme cela ne peut pas vous arriver, que vous êtes un champion toutes catégories de la fornication, il est impossible que cela vous arrive à vous alors il vous faut un coupable alors, et si... et si... mais c'est bien sûr ! c'est cette foutu machine qui est la cause de tous mes mots !!!!!
Plus vous y penserez et moins ça marchera.
 Allez ne vous mettez pas martel en tête et vous verrez que ça fonctionnera de nouveau avec de bons câlins et tout et tout... comme avant.
Revenir en haut Aller en bas
http://piercings-intimes.centerblog.net/
am_ampere
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 287
Age : 44
Adresse : Confidentielle MAIS au bord de la Méditerranée.
Particularité : Pratique depuis longtemps l'Estim.
Date d'inscription : 23/06/2013

MessageSujet: Re: Perte totale de libido après estim   Lun 30 Mar 2015 - 23:03

Je suis d’accord avec piersir. En te lisant on comprend que pour toi sexualité doit être synonyme de "performances" ; même dans le choix du système d'Estim "aussi performant qu'un modèle à 500 €".

Pour une fois que tu te sens en parfaite harmonie avec une femme et pas seulement sur le plan sexuel, en voulant trop bien faire, tu n'y arrives plus...

Cercle vicieux : l'angoisse de l'échec renforce ton impuissance MAIS ce n'est pas du à l'Estim. Je pratique depuis des années et avant de découvrir Smartstim  qui m'a permis de découvrir l’intérêt d'une électrode anale, ma combinaison était + aux tétons, - autour du gland. Loin d'anesthésier les terminaisons nerveuses, l'Estim a au contraire augmenté la sensibilité : toutes mes conquêtes ont été surprises de l'effet que provoque chez moi un titillement des tétons !...
Revenir en haut Aller en bas
zeish
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 51
Age : 33
Adresse : Auvergne
Date d'inscription : 27/11/2013

MessageSujet: Re: Perte totale de libido après estim   Mer 1 Avr 2015 - 13:46

Evidemment cette éventualité m'a deja traversé l'esprit, mais je n'ai pas de crainte particulière, et même avec des craintes et une copine qui s'y prenait mal et me laissait tout faire j'y arrivais avant avec quelques ratés parfois mais rare.
Le problème ici est que même seul et devant des images excitantes il ne se passe rien.
Il est vrai que faire directement un parallèle avec la machine ne se justifie pas forcement, ce sont peut être les effets secondaires d'une longue dépression, d'un mauvais régime alimentaire, d'un changement hormonal, ou je ne sais quoi encore, mais pourtant je connais bien mon corps et il ne m'a jamais fait vivre ce genre d'épisode, j'ai toujours eu plutôt tendance a être hypersexuel que asexuel, et je suis quasi sur que monter à des degrés d'excitation anormaux y est pour quelque chose.
mon message est d'avantage une mise en garde qu'une conclusion, car il est profondément démoralisant d'en arriver là.
Je vais voir ce que la suite donne, je commence a retrouver des sensations normales, je ne sens plus ma prostate comme avant qui en redemande à force d'excès, la libido elle par contre est toujours en berne totale, que je regarde un potiron ou une fille a poil cela me fait un peu près le même effet,
sur certains sites ils parlent d'un rétablissement au bout de 4 à 12 semaines d'arrête de trucs excitant, je vais voir, mais c'est long
Revenir en haut Aller en bas
zeish
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 51
Age : 33
Adresse : Auvergne
Date d'inscription : 27/11/2013

MessageSujet: Re: Perte totale de libido après estim   Mer 1 Avr 2015 - 18:30

en fait je viens de me rendre compte de quoi il retournait exactement, je me suis habitué a faire monter le plus loin possible cette sensation d'être a la merci d'un appareil quand l'excitation monte très haut parce qu'elle est assez faible pour ne pas mener à l'éjaculation, 
que j'ai découverte il y a deux ans via d'autres pratiques 
Je ne sais pas si cette sensation est normale ou si je l'ai développé et m'y suis accoutumée à force, mais je viens tout juste de remarquer que rien que le fait d'y penser faisait refonctionner la machine, 
ce qui pose un lourd dileme car l'excitation normale n'est pas grand chose en comparaison, et je ne sais pas si je réagirais de nouveau a ce niveau, c'est finalement encore pire que ce que je pensais, car c'est cette sensation que j'ai tenté de faire monter jusqu'à lorgasme durant plusieurs années mais sans que cela soit réellement possible, mais mon corps et mon cerveau on appris a fonctionner avec,
et c'est d'ailleurs cette sensation qui rend dépendant de l'excitation tant elle peut monter , et qui doit être connue de ceux qui font des séances de plusieurs heures qui consistent a se sentir soumis à la sensation procurée par la machine
Le problème est que j'ai besoin de repenser a cette sensation pour l'activer et rebander, mais que j'ai besoin de l'oublier pour retrouver une sexualité normale, si c'est possible, ça reste à voir 
Bref je suis pas sorti de l'auberge
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 993
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Perte totale de libido après estim   Sam 4 Avr 2015 - 9:00

zeish a écrit:
en fait je viens de me rendre compte de quoi il retournait exactement, je me suis habitué a faire monter le plus loin possible cette sensation d'être a la merci d'un appareil quand l'excitation monte très haut parce qu'elle est assez faible pour ne pas mener à l'éjaculation, 
 
Le problème est que j'ai besoin de repenser a cette sensation pour l'activer et rebander, mais que j'ai besoin de l'oublier pour retrouver une sexualité normale, si c'est possible, ça reste à voir 
Bref je suis pas sorti de l'auberge
Bonjour Zeiss,

Oui, mais vous êtes tellement conscient du problème que vous allez surement arriver à dépasser ce point . Vous avez déjà bien identifié la cause de cette dysfonction, ne laissez pas maintenant  l'angoisse vous gagner . Je ne partage pas l'opinion d'am_ampere , l'estim peut devenir une addiction comme toute pratique qui amène une satisfaction nouvelle si elle se substitue à d'autres, que ce soit sur le plan du sexe ou bien d'autres .....Mais toute addiction se guérit , surtout la votre , plus facile que l'alcool, la drogue ou le tabac .....
Si on peut admettre que la sensibilité des tétons soit améliorée par l'estim , que la dilatation des corps caverneux par la fée électricité soit un bienfait pour les moments où l'on est seul ( car l'absence de stimulation provoque un engourdissement nerveux et vasculaire de toute la zone ) il y a des caresses internes difficiles à reproduire par un(e) partenaire : stimuler la prostate par une électrode anale reliée au sexe par ailleurs , provoque une excitation et une jouissance difficile à reproduire par ce(cette) partenaire . Même avec un gode ou un sexe véritable , la stimulation de cette prostate n'est pas équivalente à celle de l'estim . Par ailleurs une pratique trop fréquente de ce type de stim rend la prostate vaguement douloureuse ( à moins que ma déficience prostatique , due à l'age sans doute : 2 opérations d'adénome en dix ans n'en soit la cause .... vos avis ???)  sans doute parce qu'on la vide trop souvent et trop complètement ( ???) mais on en devient aussi accro car la sensation de jouissance est très forte , surtout si on a tendance à "faire durer" avant de jouir ....Comme toute excitation d'ailleurs ....Donc pour moi, ne pas trop souvent et trop fréquemment jouir sous l'effet de cette stimulation anale ....Ceci dit certains pensent peut-etre que c'est moins dangereux ????

Par ailleurs , am_empere semble avoir mêlé  comme moi estim et plaisir plus "normal" sans prédominance de l'estim sur de longues périodes , ce qui n'est peut-être pas votre cas ???

Cependant l'absence de partage avec une autre personne (réception et dons de stimuli, de sensualité , tendresse) reste quand même un handicap sérieux pour l'estim ......

Et là je rejoins am_ampere et piersir, trouver quelqu'un avec qui on ressent une osmose parfaite , alors qu'on avait oublié ce bien-être, ou qu'on n'y croyais plus trop , doit mettre une pression dangereuse . 
Peut-être, si elle l'admet (?) mais si elle vous aime la réponse est évidente , des séances de massages-caresses sans pénétration obligatoire ( mais possible si ça marche ..) aboutissant ou pas à des orgasmes de chacun de vous , tour à tour, peut vous redonner confiance et refaire connaissance avec cette excitation sous la caresse de l'autre et à la communiquer aussi ......Une tendresse partagée est aussi un bon point de départ .

Ceci dit je ne suis pas médecin, ni sexologue , ni psychologue .....J'ai simplement eu des pb d'érection , non liés à l'estim certes , comme indiqué sur mon post précédent ( pas par voyeurisme mais comme exemple qu'on en guérit ) ce qui peut nous rapprocher tout en maintenant une distance certaine : votre santé physique n'est pas la mienne , mon cas non plus , nous sommes tous différents.
Vous évoquez une longue dépression , ne négligez pas non plus le coté psychique, à vous de voir .
Mon avis précédent a sans doute été un peu brutal , non pas dans l'appellation d'addiction à la longue et intense stimulation de l'estim, juste à mon avis , mais dans les traitements suggérés  :  comme vous avez bien identifié l'origine exacte de votre problème, vous devez certainement pouvoir en sortir avec la participation active de votre partenaire , à condition de ne pas être trop pressé .....Et de ne pas vous mettre une pression qui augmente le stress ....Si elle vous aime aussi, elle acceptera d'attendre , c'est vous qui vous jugez au-dessous de tout .....Faites lui confiance aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Hottie
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 166
Age : 42
Adresse : Dpt 60.
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Perte totale de libido après estim   Dim 19 Avr 2015 - 23:53

Bonjour / bonsoir. Je suis de retour après une longue absence.

Alors je vais prendre un raccourci, mais en ce qui me concerne j'arrive à comprendre qu'on arrive à prendre plus de plaisir lorsqu'on maitrise tous les paramètres (masturbation, électro, etc) plutôt que lorsqu'on à recours au sexe traditionnel, c'est peut être là un des facteurs de votre manque de "libido".
Quoi qu'il en soit, je ne suis pas à votre place, je comprends votre situation et vous rappelle qu'une très large partie de se qui se passe en dessous de la ceinture prend naissance ... dans la tête ?

Je n'ai pas eu de rapports avec une femme depuis bientôt 2 ans et moi aussi je me "demande" si je "tiendrai" lorsque cela arrivera à nouveau, tout est dans la tête je vous dis ^^

N'ayez crainte Smile
Revenir en haut Aller en bas
zeish
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 51
Age : 33
Adresse : Auvergne
Date d'inscription : 27/11/2013

MessageSujet: Re: Perte totale de libido après estim   Dim 26 Avr 2015 - 0:36

bien justement non, c'est plus complexe que ça.
Comme je l'avais supposé l'electro avait progressivement "surexcité" les nerfs, donnant une espèce de besoin impossible a occulter de masturbation. Mais cette excitation n'est pas naturelle, ni psychologique, c'est la le problème, et aussi bien plus forte qu'une excitation physique normale.
Depuis le temps que j'ai arrêté d'utiliser la machine, mes sensations sont entrain de revenir à la normale, ouf, la libido c'est pas encore top mais j'ai l'impression que ça tend vers un mieux. 
Peut être que les fréquences de 10000hz y sont pour quelque chose, le problème c'est que l'on ne s'en rend pas compte sur le coup, car la surexcitation engendre l'érection, mais quand cette surexcitation s'en va, on a plus d'excitation du tout.
Je suis peut être un cas particulier, ou j'ai peut être abusé de la machine, néanmoins j'ai deja entendu parler d'addiction à l'eletro, et je suis sur que le physique y est pour autant que le psy
Revenir en haut Aller en bas
Hottie
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 166
Age : 42
Adresse : Dpt 60.
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Perte totale de libido après estim   Lun 4 Mai 2015 - 22:55

Je vous rejoins : hier je regarde un porno après 96h d'abstinence
jouissance physique rapide mais mon mental n'était pas satisfait :/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perte totale de libido après estim   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perte totale de libido après estim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Problème de libido après le 3ème enfant
» Hologram se met à la diet !
» congé parental et CP à prendre : quelle indemnisation ?
» Ville Virtuelle
» Grossesse après perte d'un bébé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Carrés d'Hélène :: Electro-Stimulation :: Questions et Informations techniques-
Sauter vers: