Les Carrés d'Hélène

Les Carrés d'Hélène

Centre de Recherches et d'Enseignements sur la Vie Sentimentale et Sexuelle des Adultes
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  SoutienSoutien  

Partagez | 
 

 Expériences personnelles en electrostimulation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
xianau
Je progresse...
Je progresse...
avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Age : 69
Adresse : Normandie
Humeur : Fantasmatique
Date d'inscription : 10/02/2011

MessageSujet: Expériences personnelles en electrostimulation   Mer 16 Juil 2014 - 9:24

Rappel du premier message :

Interview de Xianau
 
Q - Bonjour Xianau. Vous êtes un des rares pratiquants français de l’électrostimulation sexuelle (en anglais « estim ») et surtout un des très rares spécialistes de la très controversée électrostimulation des tétons dont vous avez publié plusieurs vidéos sur X-Tube. Comment en êtes-vous arrivé là ?
 
R – C’est une longue histoire, de plusieurs dizaines d’années ! Dès l’âge de 9 ans j’ai découvert l’autoérotisme et la masturbation qui est devenue pour moi une passion. Je n’ai eu de cesse pendant toute ma vie d’en perfectionner les pratiques pour développer un plaisir plus long et plus intense au travers de longues séances d’excitation et de jouissance.
 
Q – Vous dites rechercher de longues séances de masturbation. Qu’entendez-vous par longues ?
 
R – C’est tout le contraire d’une branlette destinée à produire une éjaculation rapide afin de soulager une tension sexuelle. C’est une masturbation lente, entrecoupée de pauses, où l’on recherche à faire durer le plus longtemps possible le désir, l’excitation sexuelle et l’éjaculation. C’est la  recherche des orgasmes multiples.
En masturbation manuelle mes meilleures séances ont duré environ 4 heures.
En électrostimulation, ma meilleure séance a duré 7 heures, 7 heures d’excitation, d’érection, d’éjaculations bloquées, d’orgasmes secs, 7 heures intenses au paradis ! C’est inimaginable mais vrai…
 
Q De telles pratiques ne vous ont elles pas détourné d’une vie sexuelle normale ?
 
R – Oui et non. Le plaisir d’une relation amoureuse où entrent complicité, tendresse et sentiments est évidement bien plus riche que le plaisir strictement physique de la masturbation, bien que l’on puisse atteindre par l’électrostimulation un plaisir physique beaucoup plus intense que dans une relation « normale ».
La masturbation ne m’a pas empêché d’avoir une vie amoureuse hétérosexuelle épanouie, même si elle a fortement limité le nombre de mes partenaires. Cependant elle m’a détourné des relations homosexuelles qui pourtant m’auraient tenté car je suis bisexuel, les hommes m’attirant tout autant que les femmes. En plus je n’ai découvert que trop tard mes pulsions sadomasochistes que j’aurais beaucoup aimer développer dans l’un ou l’autre « donjon ». Quand je visite le magnifique site sadomaso-gay « Dream Boy Bondage » j’enrage de voir tout ce que j’ai manqué. Le grand regret de ma vie sexuelle est de ne pratiquer le masochisme que dans mes activités masturbatoires !
 
Q – La masturbation est, dit-on, une pratique destinée à des individus frustrés. Qu’en pensez-vous ?
 
La masturbation, contrairement aux idées véhiculées par les « bien pensants » qui sont en fait des ignorants, est une activité sexuellement très épanouissante. Elle permet, si elle est pratiquée soigneusement, de parvenir à un parfait contrôle de son corps et de ses sensations, ce qui très précieux pour synchroniser son plaisir dans des relations avec un partenaire. Je pense qu’elle est un complément indispensable aux relations « normales »
Je rappelle à ce propos que le sexe c’est d’abord dans la tête, et que c’est ensuite une question de technique et non de longueur de bite ! La masturbation permet d’affiner sa technique.
Le seul gros problème engendré par des activités masturbatoires intenses, en particulier par la pratique l’électrostimulation, c’est l’addiction : on vit rapidement dans un état de désir sexuel permanent. C’est très agréable mais très prenant. Je passe chaque jour plusieurs heures sur des sites pornographiques. Je consacre tout mon temps libre à la masturbation ! Quand je ne peux pas la pratiquer, je ressens le tenaillement du drogué qui n’a pas eu sa dose.
Mais globalement, mes pratiques me rendent totalement heureux !
 
Q – Comment avez-vous découvert l’électrostimulation sexuelle ?
 
R- Tout bêtement, en recherchant un plug anal métallique comme je les aime pour leur douceur et leur facilité de glissement. J’ai découvert que certains plugs pouvaient être électrifiés. Ca m’a évidemment beaucoup intrigué et j’ai commencé à faire des recherches sur internet où j’ai découvert des vidéos de pratiquants qui m’ont vraiment impressionné : précum, éjaculations abondantes, gémissement de douleur et de plaisir. Je me suis dit « Ça, c’est fait pour moi ! » et j’ai acheté une Rimba Box pour commencer…
 


Q – Les débuts ont été difficiles ?
 
R- Evidemment : le mode d’emploi de ce genre matériel n’est que technique, c’est comme un véhicule qui serait livré avec le plan du moteur mais sans le permis de conduire ! Il faut patiemment tout apprendre.
J’ai débuté avec des électrodes bricolées : un collier de serrage métallique comme cockring (anneau enserrant la base de la verge et les testicules), un fil de cuivre enroulé en spirale comme cockhead (anneau entourant la base du gland). Monté comme ça c’est très douloureux et peu jouissif ! J’ai quand même, avec beaucoup de courage,
obtenu mon premier « HFO » (Hand Free Orgasm : orgasme sans utiliser la main), mais j’ai souffert !
Grâce à ma persévérance j’avais cependant découvert deux principes fondamentaux :
1-       L’orgasme ne s’obtient qu’avec une haute intensité électrique (appelée « seuil de la douleur »)
2-       Il faut utiliser des électrodes adaptées et les lubrifier avec un gel conducteur
Une fois ces principes adoptés (et financés) la porte du paradis s’est ouverte, et je me suis décidé à acheter un électrostimulateur Erostek ET312, matériel très onéreux mais en tous points remarquable.
 
Q – Quel « plus » apporte l’électrostimulation sexuelle par rapport à la masturbation manuelle. Elle me semble compliquée, douloureuse et coûteuse. Ca vaut le coût et le coup  (si j’ose dire)  quand  même ?
 
R – Pour faire simple, le « plus » de l’électrostimulation sexuelle c’est la possibilité de contrôler ses sensations avec des potentiomètres : on a la maîtrise de son plaisir, on peut donc le prolonger aussi longtemps que l’on veut (il y tout de même des limites !), de toutes façons bien au-delà de ce que l’on obtient avec les autres pratiques sexuelles. Jouir pendant des heures, voilà un fantasme possible à réaliser.
De plus si l’on est masochiste on peut jouer à plaisir avec le seuil de la douleur. En effet  l’électrostimulation a un effet anesthésiant qui conduit à augmente progressivement la tension électrique jusqu’à l’insoutenable !
 
Q – N’y a-t-il pas un danger de brûlure ou d’électrocution ?
 
R- Il peut apparaître des rougeurs aux emplacements des électrodes, surtout lors de séances très longues. Mais si les électrodes sont bien lubrifiées les rougeurs ne sont que superficielles et disparaissent vite. Quant au risque d’électrocution, il est nul vu les faibles intensités utilisées. Il est néanmoins déconseillé d’utiliser un électrostimulateur si l’on porte un pacemaker ou de placer des électrodes au dessus de la ceinture.
 
Q- Alors, pourquoi êtes-vous un des rares pratiquants de l’électrostimulation des tétons ?
 
R- Les tétons sont une zone érogène merveilleuse dont la sensibilité mérite d’être développée. J’ai commencé un peu au hasard par y poser divers type de pinces, de la pince à linge, jusqu’à la pince crocodile ! J’ai constaté que le pincement des tétons renforçait l’érection : de la douleur surgissait désir et plaisir…Puis j’ai acheté des pinces à seins japonaises plus appropriée à ce genre de pratique.
Quand je suis passé à l’électrostimulation, j’ai tout naturellement été tenté d’électrifier mes pinces, mais les nombreuses mises en garde sur l’utilisation d’électrodes au dessus de la ceinture me rebutaient. Jusqu’à ce que je découvre sur les « Carrés d’Hélène » un article d’Electre qui utilisait cette pratique. J’ai suivi ses conseils, j’ai essayé, j’ai adoré, maintenant je ne peux plus m’en passer et je ne suis pas mort…
 
 Q- Comment obtenir une pratique sans danger ?
 
R- Il faut utiliser des pinces métalliques à bords plats et les relier  aux pôles d’un électrostimulateur uniquement dédié à cet effet, car ce dispositif doit être isolé de toute interférence avec d’autres électrodes (j’utilise pour ça  ma Rimba box). Il est important de lubrifier les tétons pour que la conduction du courant soit parfaite entre les seins, sans risque de s’égarer en route. Une astuce : ne lubrifier que la partie inférieure du téton pour évider que la pince ne glisse. Utiliser une routine de « picotements » et augmenter graduellement la tension afin d’équilibrer la « douleur » des pinces et celle de l’électrostimulation des parties génitales.
 
Q-Avez-vous expérimentez d’autres pratiques originales ?
 
R- J’essaye ce que je découvre sur internet. Les « stimmers » (pratiquants de l’électrostimulation) sont très inventifs ! L’électrostimulation en triphasé « orteils-base de verge-gland » donne des sensations intéressantes, mais c’est un dispositif lourd. Je reste fidèle  au montage triphasé « anus-base de verge-gland » + tétons, qui est certainement le plus jouissif.
 
 
 
Q-Qu’entendez-vous par «montage triphasé » ?
 
R- Le montage triphasé, disponible avec l’ET312 dont il est l’un des grands avantages, permet l’utilisation de trois électrodes, l’une d’elle étant reliée à deux sorties de l’appareil. On obtient ainsi une coordination de la stimulation sur les trois électrodes permettant de véritables effets de massage. On peut par exemple reproduire les coups de boutoir de la sodomie synchronisés avec l’excitation du gland : c’est comme si vous étiez à la fois sucé et sodomisé ! Les effets sont extraordinairement variés et extrêmement jouissifs ! L’électrostimulation conduit à des plaisirs d’une intensité incomparable.
 
Q-Vous avez déposé sur X-Tube des vidéos de vos séances d’électrostimulation. Pourquoi ?
 
R- Sans les vidéos et les témoignages trouvés sur Internet, je n’aurai jamais pu atteindre les sommets de plaisir auxquels je suis parvenu. J’ai trouvé normal d’apporter en retour mon propre témoignage pour encourager la pratique de l’estim.
D’autre part, j’ai constaté que la plupart des vidéos du genre étaient de très mauvaise qualité : en général c’est un plan fixe interminable. J’ai donc essayé de proposer des vidéos plus dynamiques, avec un éclairage, différents cadrages, une sonorisation, voire un accompagnement musical et des sous-titres. Ne disposant que d’un matériel sommaire (petite caméra, logiciel de montage basique) j’ai fait ce que j’ai pu.
 
Q- Réalisez-vous seul ces vidéos ? Comment se passent vos séances de tournage ?
 
R- Je les réalise seul et c’est assez difficile. Il faut d’abord improviser un studio dans la maison : toile de fond (pour la discrétion), caméra, éclairages, moniteur (pour voir ce que l’on filme), matériel d’électrostimulation (2 électrostimulateurs, 5 électrodes, gel), petits matériels divers…
Ensuite il faut s’équiper et commencer le tournage en maintenant son désir, son érection et en contrôlant son éjaculation. Si l’on veut varier les plans, il faut à chaque fois interrompre l’enregistrement, couper le courant, parfois débrancher les électrodes, et changer de position. Ces manœuvres font invariablement perdre l’érection, d’autant qu’un tournage prend environ deux heures. C’est la même situation que celle des acteurs pornographiques !
Il faut alors trouver de nouveaux stimuli pour reprendre le tournage. Pour ma part je visionne des diaporamas pornographiques tout en tournant. J’ai ainsi en face de moi ma propre image sur un écran et des photos érotiques sur un autre écran.
J’ai eu parfois recours à du Kamagra : ce produit, genre Viagra, permet une reprise très rapide des érections interrompues. Mais il ne faut pas en abuser, certains acteurs pornos en sont morts ! J’ai pu moi-même constater que ce produit provoque une irrégularité du rythme cardiaque…A consommer donc avec une très grande modération. Je n’en fais jamais usage dans mes séances non filmées.
Une fois les prises de vues obtenues, il faut les trier (80% au moins sont à jeter), les monter, les sonoriser puis diffuser le film s’il est réussi (ce qui n’arrive qu’une fois sur 3 environ !).
Il faut compter 2h de tournage pour 3mn de film. Et pour une dizaine de films diffusés il m’aura fallu en monter 30 ! Mais je conserve souvent pour moi-même des films « non présentables », parfois en raison de scènes trop crues…
Je limite cette activité car on y trouve en fait peu de plaisir, si ce n’est celui du partage avec la communauté des stimmers et de l’archivage de ses expériences.
J’avoue tout de même que j’aurais bien aimé avoir un (ou une) partenaire cameraman pour enrichir la qualité de mes films !
 
Q-Nul doute que vos propos fassent des émules. Merci Xianau pour votre témoignage sincère, bon plaisir à vous dans la suite de vôtre quête sexuelle.
 
Pour toute réponse personnelle à Xianau, vous pouvez lui écrire sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Hottie
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 166
Age : 42
Adresse : Dpt 60.
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Expériences personnelles en electrostimulation   Dim 14 Sep 2014 - 22:22

Y'a t'il quelqu'un qui soit passé d'un ET232 à un 312 svp, je souhaiterai avoir un retour d'expérience(s) ?
Revenir en haut Aller en bas
am_ampere
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 294
Age : 44
Adresse : Confidentielle MAIS au bord de la Méditerranée.
Particularité : Pratique depuis longtemps l'Estim.
Date d'inscription : 23/06/2013

MessageSujet: Re: Expériences personnelles en electrostimulation   Lun 15 Sep 2014 - 19:55

ictinos a écrit:
Merci pour ce forum , en particulier pour l'exigence formulée par son initiateur , c'est à dire que ce ne soit pas un forum technique 

 sur xtube , je suis : sado39 . sur vismed.socialparody ( site gratuit) je suis vismeddoc 
 bonnne lecture à tous , je pourrais en dire encore en fonction de vos réactions  .   did
Intéressante présentation.

Quel est l'appareil que l'on voit dans une valise pendant les vidéos : "anal and ball electro" et "electro 02" ?

Un peu de technique est toujours nécessaire en électro-stimulation !
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 993
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: électrostimulateur bizarre ?    Mer 17 Sep 2014 - 20:57

on dirait un appareil de kiné très ancien ???
Il y en a un deuxième avec cadran vu-mètre , aussi bizarre ...
Plutôt tendance SM pure, non ??
Attendons les réponses d'ictinos !
bien à vous
matou83
Revenir en haut Aller en bas
ictinos
Je progresse...
Je progresse...


Masculin Nombre de messages : 43
Age : 61
Adresse : Saint Maur
Particularité : homme , gay
Humeur : electro et sm et cbt
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Expériences personnelles en electrostimulation   Mer 8 Oct 2014 - 15:23

hello pour répondre a Am ampère  : le matos est fait maison , je ne donnerai pas d'infos techniquesz sur  ce thème  sur cette rubrique du forum , ce n'est pas  ce que son initiateur souhaite
Revenir en haut Aller en bas
bond
J'arrive...
J'arrive...


Masculin Nombre de messages : 4
Age : 45
Adresse : dnobsemaj7@gmail.com
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: electro avec matos pour la musculation   Mer 26 Nov 2014 - 22:55

bonsoir, je m’intéresse un peu a l’électro stimulation; j'ai 2 appareils pour la musculation: une sport elec a 2 canaux et 2x3 électrodes (1- et 2 +) et depuis peu un Sanitas faisant Ems, Tens et Massage, et bien je suis arrivé plusieurs fois a éjaculer avec ce genre d’appareils, (j'ai 42ans)
la dernière fois c’était avec mon sport elec, je me suis mis un fil rigide autour de la base du gland, une électrode a gel autocollant sous les testicules et un fil électrique rigide en 1.5 mm² dans l'anus (enfoncé d'environ 7cm faisant l'aller retour( les 2 bout du fil étant a l’extérieur)) et bien j'ai éjaculé sans m'y attendre en 5mn environ, mais je ne sais plus ou j'ai mis le -,
alors pourquoi vous dites plus haut de ne pas se servir de se genre d'appareils?

le mien a comme caractéristique:
fréquence: 1 a 150hz
durées d'impulsions allant de 50 a 450micro sec
tension 100vpp (a 500ohms)
courant de sortie 200mA (a 500ohms)

ma femme ne joue pas a ca avec moi, mais de temps en temps, j'aime bien

voila,
Revenir en haut Aller en bas
electrobric
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 486
Age : 58
Adresse : PACA
Particularité : Stimulation via Ampli Audio + ondes musicales + transfos d 'impédance .
Date d'inscription : 29/01/2010

MessageSujet: Re: Expériences personnelles en electrostimulation   Jeu 27 Nov 2014 - 2:32

bond a écrit:

.../...alors pourquoi vous dites plus haut de ne pas se servir de se genre d'appareils?

le mien a comme caractéristique:
fréquence: 1 a 150hz
durées d'impulsions allant de 50 a 450micro sec
tension 100vpp (a 500ohms)
courant de sortie 200mA (a 500ohms).../...

Bonsoir, on peut s'en servir, mais la forme du signal prévu pour actionner les muscles est différente du signal prévu pour atteindre des couches nerveuses profondes.

Si le résultat est présent dans votre cas, il le serait avec beaucoup plus de sensualité,de douceur, de profondeur, de variation, " d'excitabilité " qu'avec une forme de signal carré ou bi-phasique traditionnellement employé par ces genres d'appareils.

Sauf pour ceux spécialisés en tens, massage, détente, anti douleur, relaxation, qui proposent des formes d'ondes plus élaborées qui se rapprochent de celles dédiées au plaisir sexuel (qui sont plus complexes et variées).

De plus la gamme des fréquences que nous utilisons parcoure tout le spectre audio (et non limité à 150Hz)
Vos valeurs de largeur d'impulsions sont correctes (idéalement entre 50 et 250 micro sec)
tension correcte
et courant plus que correct

Ne manque que des formes d'ondes spécifiques parcourant des fréquences allant de 100 à 10 000 hz (500 Hz serait déjà une amélioration évidente)

Merci pour votre retour d'expérience ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
bond
J'arrive...
J'arrive...


Masculin Nombre de messages : 4
Age : 45
Adresse : dnobsemaj7@gmail.com
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Expériences personnelles en electrostimulation   Dim 30 Nov 2014 - 14:10

Merci pour vos réponses clair, justement je viens d'acheter un appareil qui fait les Tens, Ens et massage , mais pas encore eu l'occasion de tester, pour le moment je découvre ses programmes sur mes abdos lol
Sinon pour  mon problème de positionnement des + et du - cite sur mon premier message,  vous pouvez m'éclairer?
Merci et bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 993
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: branchement ?    Dim 30 Nov 2014 - 18:31

Bonsoir Bond,
En ce qui concerne le branchement , j'ai un doute : vous dites 2+ et 1- simplement ???
S'il y a 2 canaux , c'est donc que le - est commun ????
Question efficacité de la stimulation, tout est affaire de gout perso, je vous conseille donc de faire votre expérience ....
Mais si vous avez le choix entre 3 électrodes, on peut vous conseiller le - dans le rectum, pas trop loin ( prostate à 5-6 cm de l'anus ) Par ailleurs un simple bricolage que j'ai décrit plus avant dans ce forum (p.1 ou 2 ? ) et facile à réaliser avec une tringle à rideau et boule métallique au bout est plus agréable à mon avis ....
Ensuite un + sur le gland, l'autre à la base des testicules , ou 2 patchs sur les couilles (en dérivation d'un seul fil du stimulateur ) liées avec un lien pour qu'elles ne bougent pas et que le contactb soit plus efficace . Pour ces liens le plus agréable est le silicone conducteur ( pas cher ) mais vous pouvez aussi utiliser un fil de cuivre dénudé ( pas torsadé : blessant et quand vous enlevez le plastique isolant, attention aux échardes Smile passez la langue ... ou un fil de soudure d'étain de 4 mm ...
De nombreux articles ont été écrits par Electre sur les branchements possibles : faites marcher le moteur de recherche , partie accueil forum électro , vous en trouverez beaucoup ...

Le courant passe du + au - sauf erreur de ma part , donc avec le - dans le rectum et les + sur le sexe et les couilles vous ferez un pont entre prostate-muscles du périnée provoquant sa contraction et la verge ainsi que les couilles , la jouissance devrait être rapide si le signal envoyé n'est pas douloureux ??
Si vous cherchez plutôt  à faire monter lentement l'excitation , relier gland et couilles aux 2+ et le - à la base du sexe (en reliant la base de la verge et la base des testicules )
Vous pourrez ensuite, pour jouir mettre le - à la sonde anale ....
Expérimentez, le plaisir est aussi dans la découverte .....

Bien à vous 
matou83
Revenir en haut Aller en bas
bond
J'arrive...
J'arrive...


Masculin Nombre de messages : 4
Age : 45
Adresse : dnobsemaj7@gmail.com
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Expériences personnelles en electrostimulation   Dim 30 Nov 2014 - 22:21

Merci, en fait mon appareil a 2 canaux, mais je me sers que d'un seul, et sur un canal, il y'a un moins et 2 plus qui sont simplement en parallèle, donc le - n'est pas commu pour les 2canaux .
Pour l'électrode anal j'ai simplement pris un bout de fil de cuivre dénudé plié en 2 ( les extrémités du fil a l'extérieur de l'anus pour pas se blesser)
Sinon comme je disais plus haut, j'ai pas encore fait d'essai sexe avec mon nouveau Electro qui fait Tens et Ens, je me familiarise pour le moment avec sur mes abdos, car il a de nombreux programme qui varie en cours d'utilisation donc gaffe lol
Revenir en haut Aller en bas
bond
J'arrive...
J'arrive...


Masculin Nombre de messages : 4
Age : 45
Adresse : dnobsemaj7@gmail.com
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Expériences personnelles en electrostimulation   Ven 5 Déc 2014 - 6:25

Une question, car sur mon nouveau Electro. Stimulateur sanitas les pôles ne sont pas repéré, peut on trouver le + et le - simplement avec un voltmètre, ou va t'on détruire quelque choses?
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expériences personnelles en electrostimulation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Expériences personnelles en electrostimulation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Open data et données personnelles : mythes et réalité… mouvante
» Quel régime fiscal ?
» Lettre personnelle au Triumvirat propriétaire de BSD pour Tous,
» Question à la Carpimkon
» L'éléctrostimulation. Vos avis?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Carrés d'Hélène :: Electro-Stimulation :: Témoignages et retours d'expérience-
Sauter vers: