Les Carrés d'Hélène

Les Carrés d'Hélène

Centre de Recherches et d'Enseignements sur la Vie Sentimentale et Sexuelle des Adultes
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  SoutienSoutien  

Partagez | 
 

 L'électro-stimulation n'est pas une science exacte !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
am_ampere
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 276
Age : 43
Adresse : Confidentielle MAIS au bord de la Méditerranée.
Particularité : Pratique depuis longtemps l'Estim.
Date d'inscription : 23/06/2013

MessageSujet: L'électro-stimulation n'est pas une science exacte !   Jeu 3 Juil 2014 - 9:58

Il y a un positionnement d'électrodes que j'apprécie particulièrement : un pole relié à l'anus, l'autre alimentant des électrodes sur les tétons ET autour du gland.

Ceci provoque comme une caresse interne des testicules. 

Pourquoi ? Mystère ! D'autant plus que la combinaison (anus + tétons) / gland ne donne pas le même résultat !

Comme électrode pour le sexe, j'utilise du conductive rubber.

Je n'arrivais plus à provoquer des sensations positives :  le ressenti était désagréable, voire douloureux au niveau des tétons, avant d'avoir une sensation de plaisir au niveau du sexe... J'ai testé des électrodes de surfaces différentes ; pareil !

J'ai essayé avec un ampli de chaîne hi-fi, sans transfo ligne. Les sensations s'équilibraient MAIS étaient insuffisantes pour provoquer un orgasme...

Bizarre ! Perte de sensibilité au niveau du sexe ?

J'ai remplacé le conductive rubber par un fil de cuivre et, magique, toutes les sensations sont là !

J'en déduis que la présence de fluides divers, séchés diminue la conductivité !
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 931
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: conductive ruber    Jeu 3 Juil 2014 - 13:34

Effectivement am_ampere , je savonne les miens après chaque utilisation  ( gel s'infiltrant sans doute dans les pores, en plus du sperme et du précum ...) . de temps en temps aussi trempage dans  la javel (ou dakin )
Avec ces méthodes, aucune variation de conductivité au cours du temps . Je l'avais signalé il y a quelque temps. Eviter cependant de tremper le cuivre dénudé dans la javel ou le dakin ( javel + permanganate de potassium) car il s'agit d'oxydants très puissants qui provoqueront leur oxydation très rapide et obligeront à couper la section altérée ....
Il y a aussi la possibilité que ce soit le contact entre le silicone et le fil de cuivre provenant du stimulateur ( s'il se fait directement : le cuivre est très facilement altérable et le vert de gris est isolant ) qui bloque l'électricité . Il faut alors le couper et remplacer par une section neuve , ce qui supprime simplement 1 à 2 cm .
Je n'aime pas beaucoup le cuivre, plus dur bien sur ,sauf en conducteur torsadé ( mais qui risque souvent de blesser la peau -muqueuses  avec de minuscules échardes ) à la rigueur étain de 4 mm , plus souple .
Bien à vous
matou83


Dernière édition par matou83 le Ven 4 Juil 2014 - 11:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 931
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: L'électro-stimulation n'est pas une science exacte !   Ven 4 Juil 2014 - 11:32

am_ampere a écrit:
Il y a un positionnement d'électrodes que j'apprécie particulièrement : un pole relié à l'anus, l'autre alimentant des électrodes sur les tétons ET autour du gland.

Ceci provoque comme une caresse interne des testicules. 

Pourquoi ? Mystère ! D'autant plus que la combinaison (anus + tétons) / gland ne donne pas le même résultat !
 N'avez vous pas ressenti aussi que la dérivation (tétons-gland) orientait aussi plus de courant sur les tétons que sur le gland ? A tel point que pour avoir une stimulation du sexe suffisante, il faut arriver à une intensité désagréable sur les tétons ? Même avec une dérivation dans l'urètre ( fil d'étain de 2 mm replié avec extrémité reliée au silicone souple de 4 mm entourant le gland pour empêcher le rejet de l'électrode  : diamètre du creux intérieur adapté ) qui pourtant devrait augmenter la conductivité de l'ensemble ????
Si on branche les électrodes des tétons sur le bas du pubis , on ressent aussi plus d'intensité de courant en bas du pubis que sur le gland , les muscles semblent bien se mouvoir en mesure avec les muscles internes pubo-coccygiens , d'où l’intérêt de fichiers audio ( ou wawes de routine ET312, avec réglage multi-adjust variable ) apportant un déphasage entre les pics des deux canaux : on a presque l'impression d'un vagin étroit et musclé "pompant" la verge et l'orgasme en est meilleur ....
Par contre la dérivation ( tétons-rectum) est mieux partagée, les stimulations dans le rectum sont moins diminuées, POUR MOI ! : milieu plus humide ? Il faut dire que je mets pas mal de gel dans le rectum, mais j'en mets aussi pas mal autour du gland, donc bizarre ...
Le gland est-il moins conducteur que les autres organes cités ? D'autres explications ?
Qui aurait les mêmes sensations ? Ou de très différentes ?
C'est pour faire avancer le schimili , schimilibi ....
Bien à vous
matou83
Revenir en haut Aller en bas
latouraine
Je progresse...
Je progresse...


Masculin Nombre de messages : 27
Age : 56
Adresse : à la campagne
Date d'inscription : 03/06/2010

MessageSujet: oxydation   Sam 5 Juil 2014 - 17:40

bonjour !
En ce qui me concerne, pour régler le problème de l'oxydation, j'utilise une "éponge grattante" type scotchbritt, avant mise en place, pour éliminer toute trace de sulfate de cuivre sur mes électrodes, cela redonne un brillant presque neuf aux spires de cuivre et je n'ai plus de problème de contact (bien sûr j'utilise du gel conducteur). bien cordialement. Latouraine.
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 931
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: oxydation    Sam 5 Juil 2014 - 19:28

autre solution : mettre un peu de soudure d'étain sur le fil de cuivre , l'étain s'altère très peu . En plus cela renforce la tenue mécanique des contacts ( si vous utilisez des fiches de 4 mm avec vis pour bloquer ...)
Bien à vous
matou83
Revenir en haut Aller en bas
am_ampere
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 276
Age : 43
Adresse : Confidentielle MAIS au bord de la Méditerranée.
Particularité : Pratique depuis longtemps l'Estim.
Date d'inscription : 23/06/2013

MessageSujet: Re: L'électro-stimulation n'est pas une science exacte !   Mar 8 Juil 2014 - 20:55

matou83 a écrit:
am_ampere a écrit:
Il y a un positionnement d'électrodes que j'apprécie particulièrement : un pole relié à l'anus, l'autre alimentant des électrodes sur les tétons ET autour du gland.

Ceci provoque comme une caresse interne des testicules. 

Pourquoi ? Mystère ! D'autant plus que la combinaison (anus + tétons) / gland ne donne pas le même résultat !
 N'avez vous pas ressenti aussi que la dérivation (tétons-gland) orientait aussi plus de courant sur les tétons que sur le gland ?
matou83
Je pense que les sensations sont fonction du choix des électrodes. Pour les tétons, je n'utilise pas des électrodes "mordantes" ; j'ai détourné de son usage premier un cintre à pantalons ! La force de serrage est suffisante pour tenir convenablement sans causer de douleurs dues au pincement !

La combinaison anus / (gland et tétons) provoque la caresse interne des couilles.

MAIS (anus et tétons) / gland n'apporte rien de plus qu'anus / gland !
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 931
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: rapport électrodes-sensations   Mer 9 Juil 2014 - 8:02

Oui am_ampere,
j'ai oublié de préciser que j'utilise des patchs centrés sur les mamelons , après avoir testé diverses formes de pinces . Pour moi ce n'est pas la force de pincement qui est déterminante ou désagréable mais la surface d'application du courant , plus grande , moins désagréable . La résistance électrique de ces contacts par patchs est peut-être moins grande donc plus conductrice que la surface du silicone conducteur autour du gland , bien qu'avec le gel ça me paraisse curieux .....Je ne sais pas dans quelle matière est faite le gel adhésif des patchs ????
J'ai testé cependant un patch recoupé (trop grand car diamètre de 50 mm) sur le frein du gland décalotté , pour comparaison plus juste,  les sensations sont les mêmes ! Il y a donc bien , à mon avis , une différence de conductivité entre hampe du pénis et zone  mamelon-aréoles . L'érection gonflant les corps caverneux et spongieux , devrait pourtant , par l'afflux de sang ( conducteur ) dans la verge augmenter la conductivité au niveau de cet organe ....
Quant à la transmission dans les testicules, non reliés , encore plus bizarre ....
Qu'en pensent des lecteurs de ce forum férus d'anatomie-physiologie ?????
Bien à vous
matou83
Revenir en haut Aller en bas
epicure48
J'arrive...
J'arrive...


Masculin Nombre de messages : 8
Age : 68
Adresse : sud.
Date d'inscription : 20/12/2012

MessageSujet: hypothèse   Mer 9 Juil 2014 - 15:01

Bonjour à tous.

un hypothèse pour les sensations ressenties au niveau des testicules dans votre config aréoles/anus/gland:

Une diffusion par le canal inguinal, là où se trouvent les testicules du foetus puis du nouveau-né , et les cordons, via enfin les épididymes.

Si vous compressez les épi, vous provoquez une douleur linéaire qui remonte de part et d'autre de l'os pubien jusque dans la zone en question. ( là où nos compagnes cachent leurs ovaires)

Il y a donc là un cheminement possible...

D'autre part, je suis toujours surpris de voir que vous n'hésitez pas à mettre le cuivre et l'étain en contact avec les muqueuses.
Je craindrai sérieusement que, par électrolyse locale, des oxydes ou des résidus de traitements chimiques des métaux d'origine industrielle  ne contaminent la zone.
Je suis et reste un adepte de l'inox chirurgical, même si on perd un peu en conductivité.

Enfin, pour info, j'avais pratiqué des désensibilisations partielles du sillon balano-prépucial par saturation des corpuscules de Krause nombreux sur cette zone, avec des fréquences de type kiné.
Couplé avec un prélèvement des sécrétions prostate/Cowper ("precum") qui était ensuite injectées dans le vagin au stade des préliminaires d'un R.S., ce traitement permettait de prolonger le coït, et de déclencher très rapidement le premier orgasme de la partenaire.

Il y a peut-être un lien avec la perte de sensibilité que vous avez constatée.

Electriquement vôtre

Epic.
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 931
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: canal inguinal ?   Mer 9 Juil 2014 - 16:20

bonjour Epicure ,
Hypothèse intéressante mais les épididymes sont-elle en relation avec le canal inguinal ? Je ne pense pas , elles sont plutôt en relation avec l'urètre non ? On peut toujours, même à nos ages , faire remonter les testicules dans ce canal inguinal . Il faudra que j'essaye de placer des patchs ( en parallèle)sur le pubis après avoir fait remonter les testicules dans ce canal en bloquant par une pince la peau vide des bourses  pour  empêcher de redescendre les testicules et voir si la sensation se transmet aux testicules ainsi cachés sous le pubis ( autre pole dans le rectum pour la propagation du courant entre les deux zones )
En réfléchissant , je dis une bêtise : si les testicules remontent dans le canal inguinal , les épididymes aussi,  puisqu'ils restent collés les uns aux autres , j'aurais du réfléchir davantage ......
Je vous tiendrai au courant des effets de cette configuration ....

Le fluide émis par les épididymes  se mélange aux spermatozoïdes des  testicules dans les canaux déférents qui remontent et se mélange au niveau de la prostate  au liquide des vésicules séminales  situées au-dessus de la prostate ( nom ? ) pour former le liquide spermatique total, éjecté lors de l'orgasme  non ?La liaison de l’épididyme me semble donc plus réelle avec la prostate qu'avec la verge ????
En tout cas l'hypothèse du canal inguinal me semble assez juste dans la configuration de patchs collés sur le pubis vers l'aine mais au-dessus, sur des zones renflées chez l'homme comme chez la femme qui font rouler des muscles internes du devant ( nom ??) alors que des électrodes anales agissent sur les muscles pubo-coccygiens qui entourent la prostate : relier les deux zones provoquent une érection sans que ni la verge ni les testicules eux-mêmes ne soient excités ! A tester si vous ne l'avez déjà fait ?
L'excitation des épididymes est très efficace, et donne des sortes de "coups" dans les couilles si l'intensité est assez forte , il faut placer les patchs en haut et derrière les testicules pour cela . Douleur et plaisir à la fois , SM soft en fait ....

Par contre je ne comprends rien à votre explication de désensibilisation du sillon balano-prépucial ( prépuce en fait ? ), en liaison avec une électrode anale (prostate ? ) excités avec des fréquences "kiné" (quellle fréquence en Hz ?) Et injection de ces fluides dans le vagin ( à la seringue ? massage au doigt ? ) Qu'est-ce qu'un "RS" ?
Vous semblez avoir des connaissances en anatomie , ce qui est intéressant pour comprendre des réactions en électro ....Éclairez nous SVP ...Si vous connaissez un site qui illustre bien tous les muscles du bas-ventre , devant et derrière , merci de nous éclairer ....Les effets de l'électro sont essentiels sur ces muscles , d'où l’intérêt pour diverses configurations d'emplacement des électrodes ....
En fait il y a bien des schémas montrant ces muscles  et d'autres les organes sexuels internes et externes masculins , mais pas de schémas ou dessins associant les deux , or c'est l'association des deux qui est intéressante pour l'excitation électro  l'orgasme qui s'ensuit ....

Par contre je me permets de vous dire que les phénomènes d'électrolyse sont inexistants avec les intensités-voltages et durée des excitations en jeu . Les effets dangereux viennent plutôt de contacts discontinus que le gel conducteur est là pour annuler au maximum. L'inox chirurgical est certes plus rassurant mais beaucoup moins facile à usiner ou simplement courber .... Pour l'étain , il n'y a plus de résine en surface mais seulement dans l’âme du fil , donc la surface est protégée de toute altération . Le silicone conducteur enlève tout danger à condition qu'il soit lavé et désinfecté à la fin de la séance .... C'est mon cas .
J'emploie maintenant très peu de fils de cuivre ou d'étain mais surtout parce que le silicone est beaucoup lus agréable , qu'il s'adapte bien à l’agrandissement du pénis ou le durcissement des sacs testiculaires lors de l'érection . Maintenant certains préfèrent se sentir "étranglés" par du métal .....

Hate de partager vos impressions et hypothèses , bien à vous
matou83
Revenir en haut Aller en bas
epicure48
J'arrive...
J'arrive...


Masculin Nombre de messages : 8
Age : 68
Adresse : sud.
Date d'inscription : 20/12/2012

MessageSujet: Re: L'électro-stimulation n'est pas une science exacte !   Jeu 10 Juil 2014 - 14:12

Bonjour Matou. 
merci de tenter de valider cette hypothèse, l'expérimentation seule parle!

en fait la chaine testicule+épididyme (sécrétion+"stockage" des spermatozoïdes) puis canaux efférents, puis prostate, "vésicules séminales" et glandes de Littré puis glandes de Cowper puis urètre supérieur doit  fonctionner comme conducteur .

Peut-être est-ce entre les points de contact des aréoles d'une part et l'ensemble gland/prostate d'autre part,et par le phénomène de l'irradiation: dans ce cas, la sensation ressentie au niveau des testicules serait plus centrée sur les épididymes, dont l'innervation est plus importante que celle du tissus glandulaire.
ce qui reste surprenant, c'est que le cheminement électrique direct gland/prostate ne passe pas par le scrotum... 
Il reste donc l'irradiation qui passerait par le cordon spermatique, donc la zone inguinale...
Je ne vois pas d'autre hypothèse, en l'état de mes connaissances.

je vous mets un MP pour le reste. 

Cordialement
Epic.
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 931
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: innervation testicules ?   Jeu 10 Juil 2014 - 15:35

bonjour épicure48,
J'ai essayé hier soir de tester la stimulation des testicules "enfoncés" dans le canal inguinal mais je me suis heurté à la difficulté de maintenir les "boules" dans leur canal inguinal : les pinces à linge employées pour serrer les bourses étaient trop "pinçantes" , impossible à maintenir sans douleur importante, je vais chercher un autre modèle plus adapté ...
Par contre je ne suis pas certain que les épididymes soient plus innervées : quand on reçoit un "coup dans les couilles", ou qu'on se le donne volontairement par jeu sm,  la douleur est plus violente si le coup arrive par l'arrière des bourses et non par le haut . Alors les nerfs ne sont-ils pas situés dans l'enveloppe (les bourses sensu stricto ) et plutôt vers l'arrière ? Bien que le canal de épididyme passe sur le coté des bourses et corresponde à cette zone si sensible aux coups ??
Il est cependant très possible que les épididymes soient le plus innervées puisque ce sont elles qui déclenchent le départ du liquide spermatique vers la prostate où il se mélange avec celui des vésicules séminales situées au-dessus de la prostate .....donc l'orgasme au final ....
D'ailleurs quand ma partenaire effleure mes couilles pour m'exciter , c'est par le bas et l'arrière que la caresse est la plus efficace pour me faire bander encore plus , et non vers le devant , les nerfs doivent se situer par là , non ??? Mesdames, qu'en pensez vous ?
Par contre pouvez vous préciser où se situent glandes de Littré et de Cooper ? Chez la femme les glandes de Skène , se situent autour du vagin et de l'urètre et aboutissent à la l'éjaculation des femmes fontaines , non ? mais chez l'homme je ne sais pas du tout où se placent les glandes que vous évoquez ....

La liaison mamelons-sexe est aussi très curieuse mais très nette aussi pour les deux sexes ....Si mes tétons sont moins érectiles que ceux de ma partenaire, ils sont très sensibles aussi et leur agacement par ses ongles me fait bander, ce qui prouve bien leur liaison nerveuse ... Par contre je suis moins sensible qu'elle de ce coté aux suçotements, aspirations, massage du doigt , qui ,sur elle,  font mouiller fortement son vagin et durcir son clitoris ....Maintenant toutes les femmes et tous les hommes ne sont pas aussi sensibles de ce coté ....

Ce qui fait le bonheur de la découverte du corps de l'autre , et des chemins de son excitation avant de pouvoir le faire jouir et de jouir soi-même ....
L'orgasme à deux c'est quand même bien autre chose que la masturbation , fut-ce -t-elle par électro .... 

J'attends votre mp , bien à vous
matou83
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'électro-stimulation n'est pas une science exacte !   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'électro-stimulation n'est pas une science exacte !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'éléctrostimulation. Vos avis?
» (documentaire télé) "Stimulation cérébrale, un nouvel espoir pour les toc ?"
» Appareils électro-ménager et confort électrique
» Magnétiseur, énergeticien, électro-geobiologue,...
» ttt héméopathique pour préparer l'accouchement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Carrés d'Hélène :: Electro-Stimulation :: Questions et Informations techniques-
Sauter vers: