Les Carrés d'Hélène

Les Carrés d'Hélène

Centre de Recherches et d'Enseignements sur la Vie Sentimentale et Sexuelle des Adultes
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  SoutienSoutien  

Partagez | 
 

 /!\ non à la féminisation de votre société /!\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ben80
J'arrive...
J'arrive...


Masculin Nombre de messages : 2
Age : 36
Adresse : paris
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: /! non à la féminisation de votre société /!   Lun 5 Aoû 2013 - 15:45

Bonjour, bonsoir (au fond quelle importance)
J'aime les forums où il se passe quelque chose ou ça cause et ça transpire pas toi ?
Ainsi, en toute courtoisie, je mets un peu de ce qui me compose sur votre table d'examen, vais-je passer votre crible et vous le mien ?

Commençons par le plus visible, ce qui émerge au niveau sociologique et psychanalytique.  
versant sociologique : 
- un bref aperçu du terrain nous donne des hommes de tous âges, plutôt entre 45 et 65 ans. Assez insérés socialement, je n'ai pas poussé plus pour savoir si la majorité était en couple. La recherche d'une oreille féminine et attentive semble être une motivation récurrente. Niveau réussite sociale et financière ont notera l'accès à des cercles initiés où l'argent se fait un peu plus sentir. Ceux qui semblent tenir les murs sont en général plus âgés  financièrement à l'aise. Pour ce qui m'intéresse plus particulièrement les activités BDSM au sens large réclament un investissement financier conséquent. On attire pas les soumis avec de la ficelle et du carton.

- niveau féminin, ça débute au alentour de 45 ans pour les plus actives. Affranchies de certaines conventions (emploi, éducation des enfants, pudibonderie) l'instinct me ferait penser davantage à la bourgeoisie (provenance, discours).

Petit focus sur Hélène : je n'ai volontairement pas creusé pour la raison suivante. Lacan (dont je ne me réclame pas pour autant) a avancé un jour que : ce qui patent dès les premières minutes ne fera que se développer et s'enrichir par la suite. Les cinq premières minutes sont cruciales car tous est à la disposition de celui qui sait écouter et ressentir.

Premier contact sensible - photo du visage (non du corps entier), se présente à moi comme une manifestation intelectuelle et raisonnable de la femme qu'elle souhaite incarner. Deux aspects sont visibles : le Phallus et par lui le Verbe. Elle s'approprie un phallus symbolique et puissant, le micro qu'elle tient. Cette puissance lui confère de facto le Verbe. Elle parle et l'autre doit se placer en position d'auditeur. Méfiance donc car "Au début était le Verbe" mais au bout du bout du baratin était mon pied au cul.

Elle développe un féminisme tendu sur lequel je reviendrai tout à l'heure. Thérapeute parfois elle se heurte à ce qu'est le soin. La relation soignant / soigné se solde parfois parfois par des éclats de verre qu'elle a le soin d'apaiser et sur ce point je lui restitue ce que de droit.
Le discours qui m'interpelle est cette méconnaissance relative du rapport essentiel homme / femme. Les hommes seraient à éduquer à l'imaginaire féminin. La sensibilité féminine nécessiterait une initiation de l'homme pour qu'elle accède au plaisir. Si on pousse la logique, la femme devrait-elle se faire toucher par un homme féminisé ? 

Simple constat : passé la vague féministe post soixante huitarde poussée actuellement par des lesbienne agressives comme aujourd'hui Caroline Fourest, les femmes 25-45 ans actuelles sont fûtées des similis hommes que la société française a fabriqué à force de bourrage de crâne. Elles préfèrent un homme sur un logos macho. Qu'entends-je par macho ? Un homme qui assume le principe du réel. Défendre sa famille, rester droit dans sa morale, recadrer la femme lorsque la nécessité s'en fait sentir. J'en sais qui ressentent des fourmillements dans les doigts pour m'incendier à lire ce propos. Tant mieux, il se passera quelque chose, je suis plus nuancé que ça, apprenons donc à nous connaitre. Est- ce un hasard si tous les penseurs un peu sérieux de Platon au moamhed et son Coran (sur lequel j'urine avec soin toutefois) ont renvoyé la femme à sa place (l'un au gynécée et l'autre à la maison) ? Jusqu'en 1945 les femmes et les jeunes n'avaient pas le droit de vote pour la simple raison que ces deux catégories étaient les plus influençables et les plus retournables politiquement. Mai 1968 a été logiquement portées par ces deux entitées peu conscientes.

Au lit - car il faut bien donner un peu de biscuit au lecteur - qu'est ce la plupart des femmes préfèrent ? Une bonne levrette qui tape, un mec qui tienne les rennes qui la fasse se sentir une petite fille dans les bras de son amant. Délaisser un peu la femme c'est là qu'elle va s'exprimer le plus, laisser s'épanouir sa séduction. Etre au petits soins 100 % du temps pour une femme c'est le meilleur moyen pour quelle se lasse.  Je parle là de la femme 25-45, les autres (avant / après) sont sur autre logique qui n'est pas l'objet de ce post. 

Mon intention est le débat avec une pensée un peu argumentée, solide et basée sur le réel. La mienne s'articule sur la pensée freudo-marxiste, mâtinée de politique et de sociologie. Je balade mes doigts pour trouver des points afin d'effectuer un shiatzu, il faut le comprendre comme ça. J'aime le dialogue un peu animé, alors j'ai laissé quelques bâtons pour me battre à vous de les saisir au passage pour faire avancer ce que j'ai mis sur la table. Je suis parfois caustique, jamais méchant, j'aime le dialogue.

Au plaisir de vous lire.
Revenir en haut Aller en bas
 
/!\ non à la féminisation de votre société /!\
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» votre numero de securité social
» Représentativité dans la société
» Fraude de €4,9 milliards à la Société Générale
» Épreuve de Société, institutions et vie quotidienne 2009
» Comment vous servez-vous de votre cuit-vapeur?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Carrés d'Hélène :: Catégorie : Vos participations :: Commentaires et Réactions sur Les Carrés d'Hélène-
Sauter vers: