Les Carrés d'Hélène

Les Carrés d'Hélène

Centre de Recherches et d'Enseignements sur la Vie Sentimentale et Sexuelle des Adultes
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  SoutienSoutien  

Partagez | 
 

 sonde urétrale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 991
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: sonde urétrale    Mar 18 Sep 2012 - 6:45

A tous les membres du forum et utilisateurs d'électrode urétrale : deux questions :

L'électrode urétrale trouvée sur trois sites d'électro et de SM (c'est la meme à priori d'après photos ) fait 8mm de diamètre : mon inquiétude , j'ai une verge assez fine au repos et je ne pense pas que l'urètre soit extensible en érection bien que des vidéos SM montrent des masos se faire introduire un doigt dans le méat ..) donc j'ai peur que cette électrode ne provoque des lésions de l'urètre . Des utilisateurs ont-ils expérimenté ce modèle ? Y en a-t-il d'autres moins épais ? Quel ressenti au plan sensations ?

Y-a-t-il des "bricolages" d'électrode urétrale autres que celui proposé par Electre avec le fil d'antenne TV, qui me fait un peu peur à cause des aspérités qui risquent de subsister ....
je pensais notamment à une sonde urinaire en caoutchouc-silicone enfilée sur une tige métallique terminée par une sphère métallique , mais l'usinage de ces matériaux , surtout la boule terminale qui doit être bien lisse, le métal non oxydable et l'étanchéité parfaite entre caoutchouc et métal aussi pour empêcher la prolifération de germes et les blessures , me font hésiter ...

Si des utilisateurs d'électrode urétrale peuvent apporter des infos sur ces deux points, je pense que pas mal de lecteurs seront intéressés . J'utilise pour l'instant un fil d'étain de 2 mm recourbé qui a l'inconvénient de transmettre le courant sur toute la longueur de l'urètre du gland au sphincter de la vessie. Par ailleurs je n'ai pas osé avec ce dispositif franchir ce sphincter pour ne pas le blesser , des lecteurs le font-ils ? ceux qui l'on fait , éventuellement avec une électrode urétrale du commerce, ressentent-ils des sensations différentes si la base de l'électrode ( bi-polaire ou unipolaire avec l'autre dans le rectum ? ) est dans la vessie ? Pas de risque de rendre ce sphincter moins étanche et d'avoir des fuites urinaires ensuite ?

Merci d'avance à tous ceux qui voudront bien répondre à ces questions, qui en intéressent plus d'un je pense ....

Matou83
Revenir en haut Aller en bas
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 296
Age : 69
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: sonde urétrale    Mar 18 Sep 2012 - 13:15

Matou,
Ce n'est pas un fil d'antenne télé que j'ai présenté mais de corde à linge.Il est en effet assez fin ,gainé de plastic sur une âme métallique terminé par un "grain" de 4 mm de diamètre fabriqué en soudure á l'étaing bien jointif etfinement poli finition au tissus.
Il ne doit subsister aucune aspérité car effectivement les blessures sont faciles et peuvent occasionner des saignements ,voire des dégâts et des infections.
Il est inutile de forcer sur le diamètre du "grain"final au delà de 5 mm.
Je n'ai personnellement pas testé les sondes souples du commerce.
En tout cas il ne faut pas se lancer dans des séances trop rapprochées car il y a toujours des sensations secondaires de brúlure dues aux frottements dans l'urètre et le sphincter de la vessie.
Bien à vous
Electre
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 991
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: sonde urétrale   Mar 18 Sep 2012 - 19:42

Merci Electre pour la rapidité de la réponse; elle appelle quelques questions :
*effectivement grosse erreur de ma part sur la nature : fil à linge, mais comment être certain que la perle de soudure ne se libérera pas dans l'urètre ? Ame métallique recourbée ?
*comment polir au tissu ? Jamais entendu parler ! Et avant à la toile de polissage carrosserie ou rien ? Simplement avec la forme due à la gravité (goutte d'eau ?)
*les brulures dans l'urètre sont effectives si l'on en fait trop souvent, je l'ai constaté . Par contre ce qui m'inquiète plus c'est la difficulté à retenir l'urine, qui augmente avec cette pratique ? L'avez vous constatée aussi ? Je ne voudrais pas devenir incontinent. Et allez vous jusqu'à la vessie ou vous arretez vous au sphincter ?
Bien sincèrement, merci d'avance .
matou83
Revenir en haut Aller en bas
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 296
Age : 69
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: sonde urétrale    Jeu 20 Sep 2012 - 9:52

Matou,
Normalement la soudure à l'étaing accroche très bien sur l'âme métalique du fil car elle est formée de plusieurs fibres.Effectivement,vous pouvez par précaution faire une petite boucle mais ce n'est pas évident si l'on veut obtenir un faible diamiètre et il ne serait pas opportun qu'un "gendarme" (petit brin de fil métalique) sorte de la soudure !
Pour ce qui est du polissage,la soudure donne généralement en séchant,une surface lisse et brillante,mais si vous êtes amené à vous y reprendre en plusieurs petits coups de soudure pour allonger le "grain" (il pénètre mieux ainsi ),il faut rectifier les irrégularités à la lime ou au papier de verre fin puis de carrossier.Il demeure des fines rayures qu'il faut éliminer et je passe alors l'ensemble de la sonde dans un gros chiffon,en serrant assez fort comme si je voulais arracher le grain.Je finis ainsi le polissage en vérifiant si le grain ne s'arrache pas et si rien n'accroche la fibre du tissus.
J'ai souvent traversé le sphincter de la vessie car la sensation est troublante,mécaniquement et électriquement .
En revanche,cet exercice n'est pas à renouveler souvent et doit á mon avis être abandonné car je partage le vôtre sur le risque de faciliter une certaine incontinence urinaire.
Bien à vous
Electre


Dernière édition par Electre le Ven 21 Sep 2012 - 22:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 991
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: sonde uretrale   Jeu 20 Sep 2012 - 10:44

Merci encore Electre pour tous ces détails très précis et importants et votre célérité à répondre .

Pour les risques d'incontinence, je vois que vous avez les memes inquiétudes que moi. Je n'ai pas osé franchir le sphincter de la vessie avec le fil d'étain recourbé mais ça ne paraissait pas très douloureux, jke l'ai vaguement passé une fois et des gouttes d'urine sont apparues mais je n'ai pas osé poursuivre et ai retiré la sonde d'un cm environ pour marrèter juste avant.

Par contre j'utilise très souvent ma sonde anale bricolée avec le tube à cigare (peinture isolante enlevée au bout arrondi pour transmettre le courant) et j'ai constaté depuis quelque temps une douleur brève mais violente dans le bas du rectum, près du muscle de l'anus . Cette douleur n'apparait pas après une séance d'électro, mais quelques jours à une semaine après et je demande si elle a un rapport avec l'électro. J'ai eu souvent des polypes du colon ( 7 enlevés en trois séances sur 9 ans ) dont j'ignore la position exacte , non signalée sur les coloscopies . Il s"est toujnours agi de polypes banaux, non cancéreux . Je ne pen se pas que l'électro puisse avoir une influence sur la pousse de ces polypes (j'en ai eu avant de pratiquer l'électro) mais je me permets de vous deman der si vous avez des infos sur ce problème ou si des lecteurs de ce message, aguerris en médecine, auraient une idée....

J'ai bien es sayé de remplacer cette électrode anale par un patch dans la raie des fesses sur le périnée, à mi-chemin entre l'anus et le scrotum, mais les sensations et l'orgasme sont moins forts et l'éjaculation moins importante, bien qu'on sente bien le courant traverser aussi la zone interne (rectum + muscles pubo-coccygiens ) et pour moi, qui a une tendance à la prostatite +/- chronique, sans infection, me vider régulièrement et profondément la prostate me soulage bien de la sensation de gène dans le bas-ventre et le fondement relative à cette affection...Il ne s"agit donc pas seulement de jouissance .....Peut-etre aussi le fait d'avoir recours au courant triphasé dans la configuration A+ à la base du sexe (verge + testicules), B+ sur le méat et A-, B- dans le rectum provoque-t-il des effets plus intenses et néfastes sur les muscles de l'anus ? Je précise que je n"éprouve pas de pb d'incontinence à ce niveau .
Revenir en haut Aller en bas
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 296
Age : 69
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: sonde urétrale    Ven 21 Sep 2012 - 5:10

Matou,
Sur le sujet sonde d'urètre il y aurait un grand danger à franchir le sphincter de vessie avec une sonde en crochet qui pourrait provoquer des dégâts irréversibles !
Pour ce qui est de la sonde anale,j'opte pour le seul oeuf qui se place juste à l'entrée du rectum.En effet,une sonde non isolée au niveau du sphinter de l'anus provoque des douleurs intolérables et une tête de sonde poussée loin dans le rectum provoque des effets parasites sur les nerfs rachidiens.
La base du rectum permet seule de choisir des circulations électriques variées et erotiques plus ou moins traversantes de la prostate selon la position de l'électrode d'arrivée (testicules,base supérieure de la verge,sillon du gland ou méat ).
Je constate que vous pratiquez,comme je l'ai lu chez Coquinou,le triphasé avec point commun au rectum.Vous y conduisez ainsi le maximum d'effet.
Ce n'est pas du tout mon choix car je préfère orienter ce point vers le gland ou la base de la verge ou les testicules.De plus je préfère isoler les deux pôles( - ) pour que le courant résultant couvre une petite zone sensible (sillon du gland-méat;testicules-base supérieure de la verge ;ou encore chaque testicule bien séparée ).
Ces derniers aspects sont encore plus justifiés si vous pratiquez le triphasé avec l'audio.(Voir les articles dediés).
Je ne pense pas,par ailleurs que la pratique de l'électro puisse vous occasionner des douleurs fulgurantes en dehors de vos sèances et qu'elle puisse avoir un rapport quelconque avec la présence de polypes.
Bien à vous
Electre


Dernière édition par Electre le Ven 21 Sep 2012 - 22:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 991
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: sonde urétrale (+ anale )    Ven 21 Sep 2012 - 8:11

Merci Electre pour le conseil de ne pas franchir le sphincter de la vessie : si le fil d'étain recourbé en deux ne risquait pas de blesser, puisque sans aucune aspérité, il n'en serait pas de meme avec la sonde bricolée avec une corde à linge à âme en étain, si le dessus de la boule d'étain comportait la moindre aspérité, ce qui est difficile à éviter à coup sur ...
La sonde anale que j'ai bricolée est parfaitement isolée au niveau de l'anus , comme je l'ai déjà expliqué. Je ne décape que la partie terminale du tube à cigare, le courant ne passe que par là dans le rectum. J'ai fait 2 sondes : une courte (10,5 cm assez gros diamètre : robusto, soit environ 22 mm, pour module de cigare ) et une plus longue et plus fine (18 cm et 18 mm de diamètre dont je peux régler avec quatre cordons la profondeur d'insertion) C'est ainsi que je suis arrivé à déterminer la longueur la plus efficace de 10,5 cm de la première , collée aussi par 4 liens autour de l'aine et de la raie des fesses pour qu'elle ne bouge pas dans la séance .
On ne peut pas dire que la prostate soit vraiment sollicitée ou tout au moins je ne le sens pas , mais les contractions internes affectant les muscles pubo-coccygiens et le devant des muscles du ventre sont plus fortes (je mets parfois une électrode patch en // avec le méat ou le sexe -verge+testicules ) sur le devant du pubis ou le renflement de celui-ci à droite ou à gauche ou les deux et tout le ventre "travaille" . En tout cas j'éjacule plus de sperme , ce qui prouve peut-etre la sollicitation de la prostate, mais je n'ai jamais ressenti les contactions multiples et la montée de plaisir dans toute la colonne vertébrale, ressenties avec l'anéros lors d'un orgasme multiple ...Et que j'attribue à un orgasme prostatique vrai ....
L’œuf a sans doute sur mon tube l'intérèt de fermer complètement l'anus et de mieux ressentir peut-être les contractions internes qui s'ensuivent .....Quand mes finance se seront meilleures , j'en achèterai un . L'avez vous acheté tout monté électro ( quel site vendeur ? plusieurs diamètres ? ) ou bricolé à partir d'un œuf vibrant ou d'une boule de geisha ?
J'ai essayé les montages que vous décrivez mais pour moi, ils sont moins jouissifs, ce qui après tout ne fait que renforcer ce que vous avez aussi déjà dit : nous avons chacun nos points les plus sensibles et l'important c'est de tout tester pour en tirer le maximum de plaisir .....
Bien à vous au plaisir de profiter encore de vos expériences en électro pour pouvoir en tirer le maximum de plaisir ......
Matou83
Revenir en haut Aller en bas
Electrolyse
Je progresse...
Je progresse...


Masculin Nombre de messages : 27
Age : 71
Adresse : 03200 Vichy
Date d'inscription : 09/01/2013

MessageSujet: Sonde urétrale "made your-self"   Mer 9 Jan 2013 - 11:03

Je me suis fabriqué différentes sondes urétrales. A partir de tige aluminium de 1m de long que l'on trouve aisément dans grandes surfaces de bricolage.
J'ai acheter 3 diamètres : 6, 8, 10 mm. Il y a 2 qualités alu brut d'aspect mat, et alu anodisé d'aspect plus fini. Mais attention la couche d'oxyde d'alumine en surface qui constitue la couche d'anodisation N'EST PAS CONDUCTRICE DU COURANT. Il faut l'éliminer par grattage ou ponçage pour mettre le métal à nu.
Cela peut être un plus pour avoir une électrode qui soit conductrice que dans un endroit précis.
Je coupe à la scie à métaux une longueur de 15 à 20 cm. Pour arrondir une des extrémité, je serre le morceau de tige dans ma perceuse, comme si c'était un forêt et pendant la rotation, j'usine le bout sur une rape ou tout produit abrasif. Si c'est de alu anodisé je le fait sur les 20 ou 30 mm. Je fini avec du papier de verre très fin. Reste à faire une connexion électrique. Je m'en suis fait des tiges que j'ai légèrement courbé sur la partie terminale pour suivre l'anatomie.
Avec une autre électrode anale c'est extra ! Pour l'insertion je lubrifie la sonde avec ma salive, et en dépose un peu sur le méat.
J'apprécie beaucoup celle qui ne sont conductrice que sur l'extrémité ; l'introduire plus ou moins et la déplacer tout au long de l'urètre modifie énormément le type de sensation.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: sonde urétrale    

Revenir en haut Aller en bas
 
sonde urétrale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La sonde Juno a décollé pour un voyage de 5 ans vers Jupiter
» sonde urinaire
» Recherche Sonde ventilateur
» sonde urinaire
» sonde gastrique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Carrés d'Hélène :: Electro-Stimulation :: Questions et Informations techniques-
Sauter vers: