Les Carrés d'Hélène

Les Carrés d'Hélène

Centre de Recherches et d'Enseignements sur la Vie Sentimentale et Sexuelle des Adultes
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  SoutienSoutien  

Partagez | 
 

 Confessions d'un novice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
curioso
Je m'habitue...
Je m'habitue...


Masculin Nombre de messages : 11
Age : 41
Adresse : RENNES
Humeur : Curieux de tout
Date d'inscription : 08/08/2012

MessageSujet: Confessions d'un novice   Lun 20 Aoû 2012 - 14:17

Bonjour à tous,

C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai parcouru vos retours d'expériences sur ce forum. L'électrostimulation appliquée au plaisir sexuel est une pratique hélas encore trop tabou pour la partager avec ses potes, sa compagne... Peut-être un jour ? En attendant, c'est à vous que je confierai mes premiers émois électriques.

Ma véritable première expérience ne date pas d'aujourd'hui, mais d'il y a 4 ans : Comme plusieurs d'entre vous, je ne disposais pas d'un appareil spécifique, mais d'un électrostimulateur dédié à la musculation... L'expérience fut intéressante, mais cela ne m'a apporter aucun plaisir au premier sens du terme.

Je me rends compte que cela fait déjà 3 fois que j'utilise le mot plaisir, mais cela peu prêter à confusion dans un domaine aussi subjectif ! Je me permet donc de préciser que je ne tire aucun "plaisir" au ressenti de la douleur. Clairement, je ne suis pas masochiste. Ceci étant dit, je poursuis mes confidences intimes :

Ces 1eres séances donc, m'ont vite désabusé : Les premiers picotements n'étaient pas vraiment agréables. Ils provoquaient systématiquement une forte érection, mais celle-ci s'estompait vite. Pour la récupérer, j'ai fait le tour des 8 routines proposées par mon appareil, à différentes intensités, mais sans succès. J'ai même emprunté la sonde de rééducation du périnée de ma copine, pour voir... Et c'est là que j'ai découvert ma prostate Smile Mais bon, je le répète, le plaisir n'était pas au rendez-vous.

Je me suis intéressé à nouveau à l'e-stim il y a 2 mois de cela. La lecture de vos posts lorsque vous décrivez un plaisir "indescriptible et inédit" y est certainement pour quelque chose. Cela faisait longtemps qu'une simple lecture ne m'avait pas fait bander ! Je me suis donc mis en quête de l'appareil idéal... Pas facile ! On trouve sur le marché plusieurs modèles, mais vu les écarts de prix et les critiques lues ici ou là, je ne voulais pas me tromper. Je me suis donc décidé à acheter un Erostek ET-232, une valeure sure. Certes, cela fait chers l'expérience ! 300 $ + 70 $ de frais de ports + 90 € de frais de dédouanement. Ouch, 1ère piqure.

Bref, me voici enfin avec la boite UPS dans les mains, livraison au boulot pour plus de discrétion. Je ferme donc la porte du bureau à clé et ouvre la boite avec un peu de fébrilité. Cool, ils fournissent une pile 9V ! Mince, les prises sont de type "banane" et je n'ai pas pensé à acheter d'adaptateurs. Tant pis, je bidouillerrai. Après tout, pourvu que le courant passe ! Je retrouve dans le fond d'une boite à outils des prises crocodiles compatibles. Ce sera plus facile. Je test le bon fonctionnement de l'appareil sur un doigt : Ca fourmille, ça picotte. Comme j'ai trop envie d'essayer tout de suite, je file au service technique piquer quelques longueurs de fil d'étain puis revient m'enfermer dans mon bureau. Quelques minutes plus tard je prenais ma 1ère montée de plaisir, une bague autour de la bourse et une autre autour du gland. Mais les conditions n'étaient pas vraiment au top pour prendre mon pied, avec le risque que quelqu'un frappe à la porte en se demandant pourquoi je m'étais ainsi cloitré. Je fis quand-même un bref tour des différentes routines, histoire de me mettre l'eau à la bouche (entre autre). Ce n'était pas encore le pied, mais cela m'a au moins permis de me rassurer sur une chose : Les sensations ressenties n'étaient pas du tout les mêmes qu'avec l'électrostimulateur de muscu.

Quelques jours plus tard, un week-end, je me retrouve enfin un peu seul à la maison (1 heure seulement...). Je bidouille une sonde anale avec un manche de rasoir, du scotch et de l'étain. Le scotch permet d'isoler le fil afin d'éviter les contacts avec l'anus (douloureux). Pour le moment, je n'utiliserai q'un des 2 canaux. Lors de cette véritable première session, j'ai essayé plusieurs combinaisons. Mais invariablement, mes préférées sont celles incluant la "sonde maison". Cela donne l'impression de "pomper" la prostate. Les bagues en étain ne sont pas idéales pour des raisons physiques : moins il y a de surface en contact, plus l'intensité est forte. Malgré ce que je disais tout à l'heure sur ma vision du plaisir, les fourmillements liés au courant finissent par engourdir mon membre et m'obligent à monter en puissance pour continuer à ressentir quelque chose. Au bout de 30 minutes environ, je frôle les 50 % de la puissance. J'entrevois pourquoi l'électrostimulation est liée aux plaisirs SM : La frontière est mince... Mes abdos se contractent au rythme des pulsions. Je finis enfin par jouir longuement. Cette session était globalement agréable, mais ce n'était rien vis à vis de la seconde, ce week-end...

Me voici de nouveau libre d'essayer ma fée électrisante de poche. Ayant la chance d'habiter à la campagne, je profite d'une belle nuit étoilée pour m'étendre sur l'herbe. Entre temps, j'ai eu le temps de faire quelques emplettes : des patchs autocollants, de l'adhésif métallique, de l'étain sans plomb (plomb = poison...). Enfin, je peu prendre tout mon temps pour la mise en place. Cette fois, j'utiliserai les 2 canaux. J'ai choisi pour cette session d'utiliser ma sonde (of course), et des patchs que je disposai ainsi : un sous les bourses, un à la base de mon pénis et 2 collés ensemble (plus de surface en contact) qui recouvrent mon gland. Le canal A était connecté à la sonde + base du sexe et le canal B au patch sous les bourses + gland. Cette disposition permet de superposer les effets des 2 canaux (merci Electre pour les conseils !).

On inspire à fonds, la tête dans les étoiles... J'allume un pétard et je tourne le bouton d'un cran à gauche, sur "wave", puis je monte délicatement les 2 canaux en même temps, tout doucement. Waaah ! Le pieds ! Comment décrire cette sensation ? J'ai l'impression qu'une main invisible me carresse de l'intérieur, allant et venant du périnée au bout du gland : Impossible à réaliser autrement qu'ainsi ! Cette fois, je garde bien en tête de ne pas augmenter la puissance trop vite. Je lâche un instant l'appareil, m'abandonnant complètement aux carresses fantômes. L'herbe est douce sous mes fesses, les étoiles scintillent et une déesse me masturbe. Ma bite est raide, congestionnée.

Ma curiosité reprends le dessus et je tente d'autres routines : mmh... une pipe. C'est plus fort que moi, j'en veux plus : je joue avec la puissance des 2 canaux pour ressentir leurs effets distincts. Mince, l'érection retombe. Tant pis, je continue : J'expérimente le fameux "ghost fuck". Etant hétéro, je n'avais jamais connu ces vas et viens et c'est bon. Il faut que je trouve quelque chose de plus gros pour la prochaine fois Smile Je reviens un instant sur mon sexe qui apprécie l'attention en me grantifiant d'un retour de virilité.

J'aurais sans doute pu continuer ainsi un long moment si je n'avais pas fait LA mauvaise manipulation : Sans le faire exprès, je tourne le canal B à fonds : BAM, BAM ! La vache, ca calme ! Je tente quelques minutes de reprendre la partie, mais mon corps semble vexé de s'être ainsi fait frappé par la main qui le carressait. De toutes façons, je n'ai plus d'énergie. Tant pis, je n'aurai pas jouit. Mais les carresses restent encore très présentes dans mon esprit. Le lendemain, j'étais courbaturé. C'est fou ce que l'électrostim consomme comme énergie. Maintenant, je n'ai qu'une hâte : recommencer... Mais cette fois je prendrai une lampe de poche.


Dernière édition par curioso le Mer 20 Fév 2013 - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
xianau
Je progresse...
Je progresse...
avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Age : 69
Adresse : Normandie
Humeur : Fantasmatique
Date d'inscription : 10/02/2011

MessageSujet: Re: Confessions d'un novice   Lun 27 Aoû 2012 - 8:46

Merci beaucoup pour votre long est intéressant article sur la découverte de l'électrostimulation.
Cette pratique entre masturbation et sm est en effet passionnante par la richesses des sensations qu'elle permet de découvrir.
Après les premiers tatonnements on se rend vite compte que pour progresser il faut investir dans du matériel spécialisé : électrostimulateur sexuel, électrodes adaptées, gel conducteur. Il faut aussi investir dans du temps et de la patience.
Avantages de cette pratique :
Contrôle fin des sensations et des orgasmes que l'on apprend à maîtriser en pratiquant. J'ai ainsi découvert les dry-orgasmes, les orgasmes multiples, les séances de plusieurs heures. On ne peut pas comparer avec l'amour en couple: c'est un plaisir très différent psychologiquement et au niveau des sensations ressenties.
Inconvénients :
Il faut faire un investissement financier (de 300 à 600€) pour avoir un bon matériel confortable,
Il faut avoir du temps pour pratiquer en toute sérénité,
Dangers physiques:
- risque de brûlures superficielles si l'on utilise des électrodes inadaptées (je conseille le "conductive rubber" très peu cher sur e-bay)
- risque théorique d'arrêt cardiaque si l'on positionne les électrodes au dessus de la ceinture de telle sorte que le courant puisse traverser le muscle cardiaque
Dangers psychologiques :
- addiction (ça je confirme, mais c'est pour moi un profond bonheur que cette addiction !)
- les risques de difficultés sexuelles avec le conjoint ne sont pas plus importants qu'avec la masturbation ordinaire. L'électrostimulation ne m' a pas détourné de ma partenaire, me maintenant au contraire un état de désir permanent. Toutefois le contrôle que l'on acquiert de ses orgasmes a pu me conduire à être désynchronisé en couple.
Revenir en haut Aller en bas
curioso
Je m'habitue...
Je m'habitue...


Masculin Nombre de messages : 11
Age : 41
Adresse : RENNES
Humeur : Curieux de tout
Date d'inscription : 08/08/2012

MessageSujet: L'aventure continue !   Mer 29 Aoû 2012 - 12:00

Enfin tranquille : 2 heures seul, juste pour moi. Les moments d'intimité se font rares ! Je ressort la boite UPS avec tout dedans, mes outils du plaisir.

Mince, la pile est morte... L'ET-232 est certainement resté allumé par erreur. La sensibilité des boutons est décidément un problème. Heureusement, j'avais une autre pile d'avance.

Cette fois, j'ai décidé de ressortir mon aneros MGX du placard et de l'adapter à mes nouvelles expériences sexuelles. Je dépouille donc un cordon jack pour récupérer 2 fils d'un tout petit diamètre, que je dénude. A l'aide d'un adhésif métallique (et donc conducteur), je colle 2 pastilles de 1,5 cm de diamètre sur le sextoy en les éloignant autant que possible l'une de l'autre. Me voici donc avec un magnifique plug bi-polaire maison.

Je test dans un premier temps l'aneros tout seul : Ça marche plutôt bien ! Les contractions internes sont puissantes, l'Aneros se mouvant donc contre ma prostate.

Passons maintenant aux choses sérieuses... Sur le canal A, je connecte une des pastilles de l'Aneros avec une électrode ronde d'un diamètre de 4 cm à la base de mon sexe. Pour le canal B, je connecte l'autre pastille de l'aneros avec le même type d'électrode collé au gland. Et c'est parti...

Je monte simultanément la puissance des 2 canaux jusqu'aux premiers titillements, pas plus, et demeure un peu ainsi. Les flux et reflux montent et descendent le long de ma hampe, et au-delà à l'intérieur. Il n'y a vraiment que de cette manière que cette sensation est possible ! Je me laisse allé ainsi un long moment, jouant juste un peu avec la rapidité des aller-retours. Je ne veux pas trop monter la puissance pour ne pas me désensibiliser. Des gouttes translucides apparaissent au bout de mon sexe tendu.

L'urètre étant maintenant naturellement lubrifié, j'y glisse ma sonde maison sans difficulté (+/- 12 cm). Pour la maintenir, je la "scotch" avec l'électrode qui était posée sur mon gland. Ainsi, elle ne ressort pas. Mmmh... Que du bonheur ! Les "vibrations" montent et descendent toujours, mais avec encore plus d'intensité. Elles viennent de l'intérieur même de mon sexe. Je jouis ainsi de ce plaisir un long moment.

Je n'atteindrai pas l'orgasme cette fois encore... Mais ce n'est pas grave, ce moment reste tout de même mémorable. Je ne ressent même pas le besoin de "me finir" à la main ! Ce que j'ai éprouvé me suffit.

J'attends avec impatience le prochain moment de tranquillité...
Revenir en haut Aller en bas
coquinou
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 80
Age : 78
Adresse : normandie
Humeur : Il n'y a pas de mal à se faire du bien, et çà maintien la forme
Date d'inscription : 10/01/2010

MessageSujet: bravo curioso   Sam 8 Sep 2012 - 15:00

Bonjour curioso

Oui, un très grand bravo pour ces descriptions des ressenties, de débutant, mais j'ai été dans ce même cas en recevant mes appareils par la poste... un peu fébrile d'imaginer à l'avance ce que l'on va ressentir... et lorsque l'appareil est en marche... c'est vrai, quel délice.

Et oui, moi aussi je me suis trompé de bouton et surtout le fait de le tourner vers la droite...çà calme ! mais bon, ce qui prouve qu'il n'y a pas de danger d'une fausse manoeuvre.

J'ai trouvé intéressant votre montage sur l'anéros, j'y ai bien pensé, mais je ne vois pas comment faire ce montage ? J'hésite toujours de mettre à l'intérieur de soi des "choses bricolées" aux risques d'écorcher la parois interne... à l'extérieur on peut traiter, à l'intérieur c'est plus grave... mais bon, quand c'est bien fait !

J'ai hâte de vous lire encore sur vos expériences de débutant, çà me rapelle mes débuts, que je n'oublie toujours pas.

A bientôt, COQUINOU
Revenir en haut Aller en bas
slave83
J'arrive...
J'arrive...


Masculin Nombre de messages : 9
Age : 55
Adresse : PACA
Particularité : soumis electro
Humeur : debutant
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Confessions d'un novice   Lun 10 Sep 2012 - 12:15

Bonjour curioso et coquinou.

Moi aussi je vous l'avoue, j ai très hate de me procurer mon ET 312. Mais je commence à devenir impatient, car je ne le recevrais que pour mon cadeau de noël, mais ce jour la, cela ne sera pas le pére noël qui le mettra devant la cheminée, mais la douce fée electrique. Mais je sais que mon attente que je trouve longue sera récompensé par ma patience et cela procureras encore plus de plaisir du à mon etat avancé d'excitation ............. Dès que je l aurais reçu, je vous ferais par de mon ressenti et de mon plaisir, et si je le peux , je mettrais des vidéos. Moi aussi j'espère ne pas me tromper en jouant avec les boutons, mais si cela se produit, je serais calmé certes, mais aussi frustré de ne pas avoir eu de plaisir, mais cela ne m'empecheras pas de sombrer dans l'addiction.

Comme le dis si bien coquinou: " J'hésite toujours de mettre à l'intérieur de soi des "choses bricolées" aux risques d'écorcher la parois interne... à l'extérieur on peut traiter, à l'intérieur c'est plus grave... mais bon, quand c'est bien fait !". Mais je tenterais l'experience, quand je saurais bien maitriser l'appareil.

je ne sais pas si je serais capable de me fabriquer la même sonde que curioso, mais avec ses informations et indications si il veut bien me les transmettre, je pourrais également m'en fabriquer une.

Dans l'attente electrique, de vous lire et de partager nos sensations.

A bientôt , slave83
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: bienfaits de l'ET312....   Lun 10 Sep 2012 - 16:29

slave83 a écrit:
Bonjour curioso et coquinou.

Moi aussi je vous l'avoue, j ai très hate de me procurer mon ET 312. Mais je commence à devenir impatient, car je ne le recevrais que pour mon cadeau de noël, mais ce jour la, cela ne sera pas le pére noël qui le mettra devant la cheminée, mais la douce fée electrique. Mais je sais que mon attente que je trouve longue sera récompensé par ma patience et cela procureras encore plus de plaisir du à mon etat avancé d'excitation ............. Dès que je l aurais reçu, je vous ferais par de mon ressenti et de mon plaisir, et si je le peux , je mettrais des vidéos. Moi aussi j'espère ne pas me tromper en jouant avec les boutons, mais si cela se produit, je serais calmé certes, mais aussi frustré de ne pas avoir eu de plaisir, mais cela ne m'empecheras pas de sombrer dans l'addiction.

Comme le dis si bien coquinou: " J'hésite toujours de mettre à l'intérieur de soi des "choses bricolées" aux risques d'écorcher la parois interne... à l'extérieur on peut traiter, à l'intérieur c'est plus grave... mais bon, quand c'est bien fait !". Mais je tenterais l'experience, quand je saurais bien maitriser l'appareil.

je ne sais pas si je serais capable de me fabriquer la même sonde que curioso, mais avec ses informations et indications si il veut bien me les transmettre, je pourrais également m'en fabriquer une.


Bonjour slave83, pas de risque de se tromper en tournant le bouton on-off : sur l'ET312 c'est un bouton qu'on enfonce pas qu'on tourne ...et l'affichage disparait de l'écran : pas d'erreur possible, en plus pas de pile mais batterie à charger qui tient bien deux longues séances ....Je ne peux effectivement que vous féliciter d'attendre pour avoir un E312, personnellement je n'ai jamais regrettté d'avoir suivi ce conseil donné par Electre et je constate que, comme Xianau je crois , cette pratique de l'électro, loin de me détourner de rapports sexuels "normaux" avec ma partenaire a accru ma libido et m'a permis de mieux contrôler mes éjaculations , en maintenant mon érection comme jamais auparavant je n'avais pu le faire ....J'ai même parfois du mal à jouir après que celle-ci ait joui 3 ou 4 fois , pendant 30 à 40 mn ....Alors qu'avant l'électro j'avais tendance à jouir en 5 mn ....Je me demande si l'espèce d'insensibilisation de la verge ressentie après une séance d'électro prolongée ou les spasmes internes provoqués par l'électrode anale que j'ai bricolée ne sont pas à l'origine de cette évolution .... Désavantage : parfois ma partenaire en a marre et souhaiterait que je m’arrête ...Enfin je ne vais pas me plaindre de cette érection prolongée : à 64 ans ce serait bien le comble ....

Merci à l'électro , au site et à Electre ...Et toujours plus de nouveautés à attendre de ce site de LN ....
Bien à vous

Dans l'attente electrique, de vous lire et de partager nos sensations.

A bientôt , slave83
Revenir en haut Aller en bas
slave83
J'arrive...
J'arrive...


Masculin Nombre de messages : 9
Age : 55
Adresse : PACA
Particularité : soumis electro
Humeur : debutant
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Confessions d'un novice   Lun 10 Sep 2012 - 17:21

Merci Matou de ta réponse

Donc je ne me tromperais pas , mais je connaitrais toute les capacités de ET312 et cela pour mon plus grand plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
bi75019
J'arrive...
J'arrive...


Masculin Nombre de messages : 1
Age : 58
Adresse : paris
Date d'inscription : 26/03/2012

MessageSujet: Re: Confessions d'un novice   Jeu 13 Sep 2012 - 15:25

Bonjour a tous les contributeurs de ce post.

La lecture de vos expériences m'a plus qu'intéressé. Je compte moi aussi (après avoir connu 1 fois le grand frisson d'un plaisir prodigué par un ET232 lors d'une séance) acquérir un Erostek le modèle ET232. Because le prix est tout de même non négligeable pouvez vous me faire part de votre expérience d'achat.
J'ai plusieurs questions :
Que faut il ajouter au minimum comme accessoires lors de la commande du boitier ?
Pour votre commande quel a été le délai de livraison ?
Les frais de douane dans le cas d'un achat aux US comment ça se passe? à qui les régler ?
j'ai essayé de contacter Erostek euroipe mais sans succès, existe t'il des dealers fiables en Europe ?

Merci d'avance pour vos réponses et surement a bientôt pour un partage d'expérience
Revenir en haut Aller en bas
sp00n
Je m'habitue...
Je m'habitue...


Masculin Nombre de messages : 12
Age : 40
Adresse : aptfdpfv@sharklasers.com
Date d'inscription : 27/09/2012

MessageSujet: Re: Confessions d'un novice   Jeu 4 Oct 2012 - 10:46

bi75019 a écrit:
Bonjour a tous les contributeurs de ce post.

La lecture de vos expériences m'a plus qu'intéressé. Je compte moi aussi (après avoir connu 1 fois le grand frisson d'un plaisir prodigué par un ET232 lors d'une séance) acquérir un Erostek le modèle ET232. Because le prix est tout de même non négligeable pouvez vous me faire part de votre expérience d'achat.
J'ai plusieurs questions :
Que faut il ajouter au minimum comme accessoires lors de la commande du boitier ?
Pour votre commande quel a été le délai de livraison ?
Les frais de douane dans le cas d'un achat aux US comment ça se passe? à qui les régler ?
j'ai essayé de contacter Erostek euroipe mais sans succès, existe t'il des dealers fiables en Europe ?

Merci d'avance pour vos réponses et surement a bientôt pour un partage d'expérience

éventuellement je suis disposé à me séparer de mon Et-232, mais pas avant novembre.
Revenir en haut Aller en bas
curioso
Je m'habitue...
Je m'habitue...


Masculin Nombre de messages : 11
Age : 41
Adresse : RENNES
Humeur : Curieux de tout
Date d'inscription : 08/08/2012

MessageSujet: Confession d'un novice, suite...   Ven 18 Oct 2013 - 18:15

Bonjour à tous,

Voici la suite de mes expérimentations avec mon cher joujou :

A l'occasion de l'absence de ma compagne (malgré son ouverture d'esprit, ce n'est toujours pas la peine d'aborder le sujet), j'ai récemment pu retenter quelques expériences.

Toujours équipé de mon ET-232, mes accessoires sont maintenant un Aneros customisé (1 morceau de feuille de métal adhésive à son extrémité, un autre au niveau de l'anus) et 2 bagues en caoutchouc conductifs (conductive rubber).

Un petit joint pour l’apaisement et c'est parti !

La mise en place n'est maintenant plus un problème. Je sors méthodiquement chaque pièce utile, les lubrifient, insert l'Aneros. J'ouvre le canal B histoire de ressentir les premières sensations le temps d'installer le reste. Je place généralement une des bagues en haut de ma bourse et l'autre à la base ou l'extrémité de ma queue, selon l'envie du moment.

Doucement, je monte la puissance jusqu'à ressentir les premières sensations agréables. Mes muscles pelviens réagissent aux ondes qui les traversent en se contractant à plusieurs reprises. Immanquablement, mon membre se gorge de sang et se tend autant qu'il le peut. Cette phase est peut-être ma préférée... Je commence généralement par "wave", à un rythme plutôt lent. Je halète. Le plaisir continue encore quelques minutes à monter. Contrairement à mes débuts, je ne cherche plus forcément à monter tout de suite en puissance. Tant que c'est bon, je continue !

Mais j'en arrive maintenant à la partie frustrante de mes expériences... Au bout d'un certain temps, mes nerfs s'accoutument. Je dois alors monter un peu en puissance pour continuer à les stimuler. Le mode "intense" est alors celui qui me procure encore du plaisir, spécialement lorsque le potentiomètre réglant la fréquence des impulsions est pile au milieu. Cela génère une sensation proche d'un vibro, mais qui titille le cœur même de la chair. J'ai beau faire le tour des programmes proposés par l'ET-232 et de quelques pistes audio glanées de-ci de-là, rien n'y fait : Je ne parviens pas à atteindre l'orgasme. Mes glandes produisent tout ce qu'elles peuvent et un liquide translucide coule abondamment... Seules mes testicules ne lâchent rien et c'est sacrément frustrant !!!


Je me tourne donc vers vous qui me lisez, en particulier les lecteurs expérimentés : Avez-vous également été confronté à ce problème ? Auriez-vous des conseils à me donner pour dépasser le stade du simple plaisir et atteindre la véritable jouissance ?

Merci pour vos retours flower 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: sensations ?   Sam 19 Oct 2013 - 1:03

bonsoir Curioso,
Je n'ai pas d'ET 232 mais 312, cependant je pense que les routines des deux sont sensiblement identiques .
D'abord l'anéros "customisé" : j'ai moi aussi un anéros (MGX) qui m'a pemris il y a quelques années de connaitre quelques rares orgasmes prostatiques que j'ai décrit par ailleurs ( forum périnée masculin et forum orgasme synonyme d'éjaculation ?  ) donc je ne me répèterai pas ici . J'ai moi aussi "électrifié" cet anéros par deux bandelettes en cuivre auto-collantes . Mais je l'avait équipé par une bandelette supérieure (en position rectale normale) allant jusqu'à l'extrémité arrondie et une bandelette inférieure moins longue et non simplement à l'extrémité et au niveau des sphincters de l'anus. En fait j'aurais peut-être du mettre plutôt deux bandelettes latéralement sur toute la longueur, mais j'avais préféré mettre l'accent sur la proximité de la prostate en reliant même la bandelette supérieure à un pole + d'un canal et le - à la bandelette inférieure ( courant allant du + vers le - si j'ai de bons souvenirs du lycée ...) J'ai été déçu par le dispositif qui ne provoquait pas de mouvements de l'anéros dans le rectum, pour masser la prostate , comme son usage normal par les contractions-relâchements des muscles PC doivent le faire normalement . Alors qu'une sonde bipolaire de forme demi-sphérique du commerce y arrive très efficacement ( précaution : bien orienter la partie conductrice contre la prostate - pb des demi-sphères, si c'étaient des sphères complètes ce serait encore plus efficace , car la sonde tourne au cours de son jeu dans le rectum ... )
J'ai donc abandonné ce système d'anéros  bricolé pour me contenter de la sonde bipolaire . 
J'aurais cependant du essayer plutôt deux bandelettes cuivre latérales comme le twisting tom , lui en silicone , dont les parties en silicone conducteur sont latérales en fait et qui font passer très efficacement le courant dans le rectum . Mais cette sonde est de plus gros diamètre que l'anéros , d'où avantage de mieux plaquer aux muqueuses du rectum donc de mieux conduire le courant mais inconvénients : insertion désagréable pour quelqu'un non habitué à ce type de pénétration rectale et aussi le twisting tom ne bouge pas dans le rectum même sous forte intensité : il ne masse pas mécaniquement la prostate comme l'anéros, mais électriquement son action est très efficace : on jouit à chaque fois, trop vite même ...Par contre sperme et non liquide prostatique incolore comme ce que vous indiquez , donc orgasme "normal" et non prostatique (je reviendrai sur cet aspect de vos observations )

Il me manque deux précisions sur votre montage : entre la feuille conductrice à l'extrémité arrondie de l'anéros et l'anus le fil qui le relie à un pole du canal est-il isolé ou dénudé ?Ou alors s'agit-il d'une bandelette de cuivre collée aussi mais de très faible largeur ?
Le contact au niveau de l'anus est-il toujours efficace ? ( les mouvements de l'anéros, s'il y en a , ne le font-ils pas sortir du sphincter ? ) Le courant passe-t-il donc toujours ? La bandelette est-elle circulaire sur toute la périphérie de l'aneros ?

Par ailleurs mettre un contact au niveau du sphincter de l'anus n'est pas ce que j'apprécie le plus : j'ai essayé au début avec ma sonde bipolaire ( 2 demi-spères) et les contractions étaient désagréables et pas efficaces au plan jouissance.Je préfère que les demi-sphères soient dans l'intérieur du rectum au niveau de la prostate .

Pourquoi n’essaieriez vous pas de mettre deux bandelettes latérales allant jusqu'au bout ou presque (pas complètement pour éviter un court-circuit et une sensation de brulure au bout aussi ) afin de réaliser une configuration comparable au twisting tom ? Pmelun a illustré dans un message datant de quelques mois les parties conductrices de cette sonde silicone conductrice, vous pouvez vous en inspirer .
J'essaierai aussi de retrouver les photos que j'avais faites de mon montage sur l'anéros et les mettrai sur le site , mais ce n'est pas pour que vous les copiiez , vu le faible résultat ....Position latérale :disons E-O et non N-S avec anéros en position d'action , comme je l'avais fait ....Je ne sais si je me suis bien expliqué ????

Au plan contacts, avez vous testé aussi pole + d'un canal sur le bout de l'anéros et pole - sur le sillon du gland , pole + de l'autre canal à la base de la verge (ou ensemble verge+ couilles) et pole - de ce même canal à l'anus ? Et aussi l'inverse pour tester ???? Je ne sais si l'ET232 admet le triphasé et de relier les deux pôles - ensemble ? est-ce le cas ? Si oui vous pourriez essayer aussi avec les deux pôles + sur le sexe et les deux - dans le rectum . Mais ne tentez pas cette configuration si l'appareil ne l'admet pas, au risque de provoquer un court-circuit et de le bousiller .....

Après au plan routines, tout est très perso et il est difficile de donner des conseils : nous avons tous un ressenti différent  et variable selon l'état psychologique aussi . Perso j'aime bien commencer par wawes en tournant le bouton multi-adjust vers la droite au fur et à mesure que j'augmente l'intensité , pour enchainer sur Phase3,  puis phase2, puis 1 (avec des temps d’arrêt du courant  de plus en plus brefs ) Mais la routine Torment par son imprévu et sa longueur aussi est assez efficace sur moi, comme Orgasm . Mais des intermèdes avec Toggle, Split, Rhythm Climb, Stroke, pour finir aussi par Intense ne sont pas dénuées de résultats ....Le tout est de ne pas laisser les nerfs s'adapter à la même stimulation trop longtemps .....Faire aussi des augmentations-diminutions d'intensité selon l'excitation .
Mais je reconnais que l'enchainement Wawes- Phase 3-2-1 est souvent mon préféré ....
En dehors des routines audio3 , auxquelles je donne souvent la préférence maintenant car après 3 ans de pratique on s'habitue aux routines habituelles de l'ET312 , ce qui n'est pas votre cas puisque vous testez encore les résultats ........

Le liquide transparent abondant que vous signalez ( donc non urine ? ) me surprend : ce pourrait être du liquide prostatique mais vous n'évoquez pas les signes de l'orgasme prostatique que j'ai détaillé ailleurs sur bien des messages (tremblements des membres inférieurs, mouvements du bassin et sensation d'orgasme remontant dans toute la colonne vertébrale jusqu'au cou ....) et qui est d'ailleurs bien supérieur en intensité à un orgasme "normal" où seuls les muscles PC et le pénis rentrent en jeu . Est-ce seulement du precum ? N'avez vous pas été opéré de la prostate ?  (adénome ? ) Ressentez vous cependant un orgasme (spasmes des muscles PC ) ? Il peut avoir lieu sans éjaculation surtout si les muscles PC sont contractés fortement , bloquant la montée du sperme . Ce sont les contractions réflexes de ces muscles qui déclenchent la vidange de la prostate et des vésicules séminales et l'éjaculation qui s'ensuit . Si on les bloque pour maintenir par exemple l'érection , on peut aussi empêcher la montée du sperme et même l'orgasme si la contraction volontaire est trop forte (voir le forum orgasme et éjaculation et les réflexions de MC Lunhar et al .....) : êtes vous détendu du bas-ventre, muscles PC bien détendus ? Par la masturbation manuelle ( ou avec fleshlight , ou tenga ou autre ...) n'avez vous pas ces mêmes inconvénients ?

Je pense que vous avez  pris soin de bien lubrifier les silicones et l'anéros ( pour mes sondes anales j'ai appris à injecter  5 ml de gel conducteur dans le rectum avec une seringue de 10 ml -sans aiguille ! -avant la séance, c'est beaucoup plus efficace aussi . Et si la séance dure longtemps, il ne faut pas hésiter à remettre du gel sur les silicones conducteurs aussi : il sèche .....
Avez vous aussi réglé votre appareil si , comme l'ET312, il comporte un niveau de réglages de maximum pour chaque routine ? Electre a fait une communication là-dessus dans un vieux post ( page 1 ou 2 du forum ???)

Bon voilà quelques idées, mais dites vous bien que nous avons tous notre ressenti et que mes préférences ne seront pas les vôtres, il faut avant tout tester beaucoup d'enchainement de  routines, de branchements sur des points du corps différents . A ce sujet avez vous testé vos mamelons ? Mais je suis surpris que l'ET 232 ne vous satisfasse pas , bien que je ne connaisse que l'ET312 , au dire de ses possesseurs il est très performant ....Au premier essai de l'ET 312 j'ai eu un orgasme très fort je suis donc surpris de vos échecs .

Enfin n'hésitez pas à nous tenir au courant de vos progrès, désappointements si malheureusement il y en a . J'espère aussi que les possesseurs d'ET232 se manifesteront .....
Vous voyez que vos soucis nous tiennent à cœur et que nous souhaitons que l'électro vous apporte enfin les orgasmes que nous connaissons si souvent ........

Bien sur si vous préférez me joindre en mp, vous le pouvez aussi , bien que le forum électro avance aussi avec les flops de la méthode sur certains ......

Bien à vous 

matou83
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: anéros "électrifié" et twisting tom   Dim 20 Oct 2013 - 14:14

Cidessous photos de l'anéros "électrifié" à gauche et twisting tom à droite pour comparaison de taille . Premier essai d 'envoi d'une photo : ai-je coché la bonne case ?
matou83


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: gros plan anéros " électrifié "   Dim 20 Oct 2013 - 15:34

Bonjour à tous,
J'avais crié victoire trop vite avec la première image mise sur le site :
Je refais la même manip avec seulement l'anéros "customisé" selon la dénomination de curioso , et là : échec !
Impossible , que ce soit en copiant l'url ou l'adresse : rien ne se passe !
pourtant mon image fait 714*535 pixels , donc moins que les 800 requis ( au début elle faisait 1190*892 pixels et je croyais que c'était la taille qui posait problème , je la réduis , et quif quif !!!! )

Si quelqu'un peut m'expliquer le pb, je renvoie .....Je vais revoir les explications de Peau Totalement Nue qui avait pris beaucoup de son temps pour m'expliquer , si je les retrouve , car elles doivent se trouver sur un forum de nom différent , alors ....Au fait j'espère qu'il va bien , il y a longtemps qu'on n'a plus lu de message de sa part .....S'il me lit , meilleur souvenir .....

Cordialement
matou83


Dernière édition par matou83 le Dim 20 Oct 2013 - 16:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: anéros "électrifié"gros plan    Dim 20 Oct 2013 - 15:39

" />Nouvel essai : à priori mieux réussi , à vérifier après envoi ? Pourquoi deux ? Je les laisse tous les deux car j'ai peur de les supprimer tous  . Peut-être que la réponse du site a été trop longue et que mes demandes successives se sont ajoutées ....En tout cas vous voyez la position méridienne des bandelettes en cuivre conductrices , j'ai conseillé à Curioso la position plutôt latérale , bien que celle montrée , avec la plus longue recouvrant la partie terminale arrondie reliée au pole + aurait du solliciter davantage la prostate qu'en position latérale à 90 ° , mais au vu de l'effet peu orgasmique constaté , je suggère ce changement ....
 On pourrait envisager aussi de n'électrifier que l'extrémité arrondie (pole +) ainsi que la partie annelée au contact avec l'anus (pole - ) : cela permettrait peut-être plus au courant de circuler entre la prostate et l'anus ou entre prostate-anus et sexe selon la configuration ?? mais il faudrait alors isoler le reste des conducteurs ( soudure de fil isolé bien arrondie pour ne pas blesser  ? ou fil passé dans le corps de l'appareil après perçage ? ou vernis isolant sur le cuivre ? ) Avis de tous les bricolos , dont curioso, souhaité !!!

Bien à vous
matou83

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: anéros électrifié gros plan - modif proposée   Dim 20 Oct 2013 - 17:28

" />Ci dessous photo prise sans flash, de l'anéros "électrifié" avec bandelettes conductrices cuivre méridiennes ( en rouge autre modif de contacts possible : je n'ai pas dessiné l'option bandelettes latérales évoquée auparavant ) Bricolos à vos marques !
En relisant le message de curioso , je m'aperçois que la solution suggérée en rouge sur ces photos est celle de curioso déjà ....Donc malaise !
matou83

Revenir en haut Aller en bas
curioso
Je m'habitue...
Je m'habitue...


Masculin Nombre de messages : 11
Age : 41
Adresse : RENNES
Humeur : Curieux de tout
Date d'inscription : 08/08/2012

MessageSujet: Réponse à Matou   Ven 25 Oct 2013 - 12:08

Merci Matou pour cette réponse détaillée ! Je me dois d'y répondre à mon tour.

Tout d'abord, quelques éclaircissements concernant ma customisation d'aneros : La pastille adhésive placée à l'extrémité est alimentée par un minuscule fil, lui-même extrait d'un simple câble audio. En effet, si l'on ouvre la gaine de ce genre de câbles, on s'aperçoit qu'il sont constitués de 2 fils très minces et isolés. Ce câble passe ensuite sous la seconde pastille adhésive située au niveau de l'anus (sans le dénuder cette fois !) afin de le fixer. La finesse de ce fil lui permet de se faire oublier. On ne le sent pas du tout.

Sinon, merci pour les conseils Smile Je tenterai le placement latéral des électrodes. J'imagine qu'effectivement, l'action est très localisée dans cette configuration. Cependant, cela ne permet plus de croiser les canaux comme vous le décriviez : extrémité de l'Aneros / gland + anus / scrotum.

Ah, cette prostate... Quelle source de plaisir ! Dire que tant d'hommes ignorent sa présence. Cela me fait dériver de notre sujet et me donne envie de vous confier une pratique assez peu commune : Il m'arrive assez souvent de la titiller simplement en jouant avec les muscles pelviens et abdominaux. Je contracte et relâche ces zones au rythme de ma respiration, puis un peu plus vite. Avec une bonne combinaison et quelques fantasmes en tête, il est possible de ressentir des sensations extrêmement agréables. Le principe est assez similaire aux exercices de Kegel ou à ceux conseillés pour l'usage de l'Aneros, mais sans Aneros. Les contractions ne sont pas uniquement localisées sur la partie anale, mais dans tout le bas ventre. Avec un peu d'exercice, il devient possible d'isoler certains muscles, d'en contracter certains tout en relâchant les autres. Cette pratique présente le grand avantage de pouvoir être exécutée n'importe où, en toute discrétion, sans contacts directs. Cependant, je n'ai pas souvent atteint l'orgasme ainsi. Les sensations sont toutefois très très agréables.

A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: prostate -anéros customisé.    Ven 25 Oct 2013 - 16:46

Bonjour curioso ,
Effectivement votre montage est celui que j'ai colorié en rouge sur mon dispositif (et que je n'ai pas testé ) Quant à la grosseur de la pastille terminale : celle-ci est-elle suffisamment grosse pour faire contact avec la prostate vers le haut ? Vous pourriez sinon agrandir celle-ci sur 2 à 3 cm dans l'axe méridien vers le haut si elle ne fait que recouvrir la partie terminale.Cela répartirait mieux le courant vers la prostate.
Je vais essayer de matérialiser cela sur une photo avec surcharge en rouge de la découpe du fil de cuivre .
La position latérale est à envisager seulement ensuite : elle m'a été suggérée par le twisting tom dont les parties latérales sont conductrices mais l'anéros étant plus petit ( mes photos) cela risque d’être moins efficace (?) car il "colle" moins aux parois du rectum.

Si vous êtes arrivé à la maitrise des muscles du périnée et abdominaux que vous décrivez, vous n'etes surement pas loin de l'orgasme prostatique , que j'avais réussi à provoquer quand mes muscles PC étaient moins relâchés. L'adénome que j'ai actuellement rend les parois de cette prostate plus épaisses, donc moins élastiques et rend sa contraction-relachement ( orgasme) par les muscles PC  beaucoup plus difficile, impossible même (hypothèse ) .
Peut-être qu'en associant gel abondant et anéros, pour plus de glisse, vous y arriveriez avec l'anéros ( perso je n'y suis arrivé qu'avec l'anéros qui la massait mais à l'époque je correspondais avec un utilisateur d'anéros plus expérimenté que moi, qui y arrivait aussi sans anéros ) J'avais eu aussi bien avant une expérience avec deux partenaires féminines dont la deuxième me massait la prostate pendant que je je pénétrais l'autre et j'avais obtenu un orgasme pénien et prostatique à la fois qui m'avait laissé pantelant .......Ce qui m'avait poussé à essayer l'anéros quelques années après .....
Et il est vrai qu'il faut réussir à associer les contractions-relachements des muscles PC et abdominaux comme je l'ai décrit dans le forum "périnée masculin" pour y arriver. Il faut aussi être parfaitement décontracté par ailleurs psychologiquement et musculairement ( autres muscles que PC et abdominaux ) pour y arriver et ne pas hésiter à "pousser" vers l'avant tout le bas du bassin en faisant rouler les hanches .....Les mouvements d'Elvis Presley en fait , pas décriés pour rien .....Mais nous voilà loin de l'électro ....

Amicalement

matou83
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: anéros customisé - variante   Ven 25 Oct 2013 - 18:11

Rebonjour curioso,
Ci-dessous image de la variante suggérée avec cuivre auto-collant dessiné en rouge ( la photo montre simplement mon montage initial et j'ai surchargé en rouge le montage suggéré ). Vue de profil .
La feuille dessinerait une sorte de selle vue d'ensemble, pour la partie supérieure . Il parait important que toute l'extrémité soit conductrice, la prostate pouvant être stimulée par le bout ou par le haut selon les vas et viens de l'appareil, et selon la fraction de la prostate stimulée .
Si vous êtes intéressé vous pourriez aussi indiquer la limite de votre appareillage en vert sur le montage que je vous ai proposé ( avec paint par exemple, en sauvegardant ensuite sous jpg )
A ce sujet il serait intéressant aussi de connaitre la position exacte de votre prostate ( haut et bas ) par rapport à l'anus pour voir si l'anéros agit en pointe ou avant sur votre prostate.
De plus comment assurez vous la jonction entre le fil et la feuille de cuivre : soudure ? simple contact sous l'adhésif ?
Amicalement
matou83


http://i56.servimg.com/u/f56/14/71/37/33/p4250011.jpg
Revenir en haut Aller en bas
curioso
Je m'habitue...
Je m'habitue...


Masculin Nombre de messages : 11
Age : 41
Adresse : RENNES
Humeur : Curieux de tout
Date d'inscription : 08/08/2012

MessageSujet: Mon montage   Mar 5 Nov 2013 - 23:51

Bonsoir à tous, particulièrement à toi matou83.

Merci pour toutes ces explications. Quelle précision ! Pour répondre à ta question, les fils sont simplement scotchés sous la bande adhésive métallique une fois dénudés. Je peux t'assurer qu'ils ne bougent pas ! Les fils sont d'une dimension suffisamment réduite pour se faire complètement oublier lors de l'usage de l'Aneros.

L'électrode du bout mesure environ 2 cm de diamètre, ronde. Je l'ai placée tout en haut de la face dirigée vers la prostate. Elle ne recouvre donc pas l'extrémité (le bout arrondi) de l'Aneros. J'ai tenté de faire en sorte que les surfaces (en mm²) des 2 électrodes soient équivalentes afin d'équilibrer les sensations ressenties et aussi afin de ne pas concentrer dans une surface réduite le courant, ce qui pourrait provoquer des sensations de brulures. Une surface trop grande ne donne pas de bons résultats non-plus... Le courant est alors trop diffus.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cette disposition comme je l'ai évoqué ne m'amène pas à l'orgasme... Cependant, les écoulements de liquide translucide prouvent que ma prostate (et la glande de Cooper peut-être) sont sollicités.

A bientôt.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" border="0" alt="" />
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: anéros customisé    Mer 6 Nov 2013 - 8:59

Bonjour curioso ,
Il me semble que la partie terminale conductrice  est un peu trop petite , j'aurais mis toute la partie arrondie terminale , à moins d’être certain de la position exacte de votre prostate.
Bien à vous
matou83
Revenir en haut Aller en bas
curioso
Je m'habitue...
Je m'habitue...


Masculin Nombre de messages : 11
Age : 41
Adresse : RENNES
Humeur : Curieux de tout
Date d'inscription : 08/08/2012

MessageSujet: Mieux, mais pas encore magique...   Lun 11 Nov 2013 - 2:01

Bonsoir,

A l'occasion d'une session improvisée, j'ai tenté une modification conseillée en agrandissant l'électrode située à l'extrémité de l'Aneros : Les contractions internes même à faible intensité sont très nettes. Je ne saurais dire en revanche s'il s'agit de contractions prostatiques ou périnéales... La montée est rapide, suivie d'un plateau menant progressivement à une perte de l'excitation. L'électro n'est peut-être tout simplement pas une pratique appréciée par mon corps ?
De plus, il existe bel et bien un équilibre à trouver au niveau de la surface couverte par les électrodes : En augmentant celle de l'extrémité, celle située à la base me procurait plus de sensations de picotements assez désagréables, un peu comme lorsque l'on touche les 2 bornes d'une pile 9 volts avec le bout de la langue !
J'ai tenté plusieurs configurations. Mes 2 favorites ont été pour une part 1 seul canal pour les 2 électrodes de l'Aneros et pour l'autre 2 canaux en utilisant les 2 électrodes de l'Aneros + 1 bague autour de la bourse. Cette dernière configuration permettait donc de ressentir des vagues entre 3 points : Anus / bourse d'une part et  intérieur (prostate ?) / bourse. Assez intéressant !
Il y aurait donc encore quelques arrangements à apporter. J'envisage également l'acquisition d'un aneros plus grand afin de disposer de plus de surface à recouvrir, et d'un appui plus prononcé à l'intérieur.
A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: stimulation prostate   Mar 12 Nov 2013 - 19:02

Bonsoir Curioso ,
Obtenir un orgasme prostatique est de toute façon très délicat . Les picotements au niveau de l'anus sont à mon avis normaux et seront toujours plus importants quelque soit la surface conductrice : le sphincter est au contact même alors que la prostate se situe au-delà des muqueuses  du rectum .
Electrifier un anéros plus volumineux est effectivement une solution : le twisting tom remplit mieux le rectum ( voir mes photos comparatives des deux ) et ses contacts latéraux évitent de solliciter le sphincter de l'anus .
Une solution aussi serait d'équiper un anéros Peridise en bi-polaire avec deux  boules conductrices sur les trois. En faisant varier l'introduction de l'appareil dans le rectum on devrait pouvoir faire passer le courant uniquement au niveau de la prostate , l'une au dessus, l'autre au dessous ....Ce que je réalise avec la sonde bi-polaire que j'ai achetée , mais avec laquelle je n'ai jamais obtenu d'orgasme prostatique , simplement orgasme pénien "normal" . Le défaut de cette sonde est d’être un peu courte ( 5 cm pour la première boule conductrice , 8,5 cm pour la deuxième ) ce qui fait que la prostate n'est pas vraiment "encadrée" par les lignes de courant , d'autant qu'avec les contractions des muscles ces longueurs sont diminuées et peuvent se réduire à  2 et 5,5 cm, car la première non conductrice sort parfois de l'anus ... 
Je ferai demain une photo de cette électrode, au soleil,  pour expliquer mieux la chose .....
L'anéros Peridise est plus long (voir mon exposé sur le site périnée masculin ) et éviterait ce désavantage mais les boules sont petites et plus adaptées à un périnée bien musclé et entrainé aux contractions qu'un anéros plus volumineux que les muscles pubo-coccygiens auront plus de facilités à faire bouger . Cependant si on prend en compte l'action électrique seulement et non mécanique sur la prostate , l'inconvénient du faible volume disparait . A vous de voir .

L'orgasme, qu'il soit pénien ou prostatique  est cependant du à la contraction des muscles périnéaux qui entrainent le massage de la prostate ,puis sa vidange . alors pourquoi dans certains cas se limite-t-on à un jaillissement de sperme mélangé au liquide des vésicules séminales incolore avec de faibles contractions de la prostate et pourquoi dans d'autres plus rares cas la prostate se contracte-t-elle plus fortement et aboutit à une sensation qui envahit tout le bassin, les autres muscles des cuisses-fesses et remonte jusqu'au cou en affectant toute la colonne vertébrale et donne un liquide plus volumineux, incolore avec peu ou pas de spermatozoïdes ou pas de liquide du tout (orgasme sec )   ???
Peut-être que LN , qui a animé un atelier périnée masculin pourrait répondre sur ce point ?

Amicalement

matou83
Revenir en haut Aller en bas
curioso
Je m'habitue...
Je m'habitue...


Masculin Nombre de messages : 11
Age : 41
Adresse : RENNES
Humeur : Curieux de tout
Date d'inscription : 08/08/2012

MessageSujet: Avis d'Hélène ?   Dim 17 Nov 2013 - 23:38

Bonsoir,

Je serais également ravi de tout avis éclairé quant à la question de matou. Le fameux Aneros est connu pour être capable de provoquer ces orgasmes, mais ils demeurent difficiles à obtenir... Et ce n'est pas faute d'essayer Sad! Alors si quelqu'un y parvient à la demande, ou dispose de quelques tuyaux (ha ha) à ce sujet, nous sommes tout ouïe !

Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: utilisateurs ravis de l'anéros ?    Mer 20 Nov 2013 - 15:40

Bonjour,
J'ai déjà expliqué il y a quelque temps sur le site de LN quelles difficultés j'avais maintenant pour obtenir un orgasme prostatique avec l'anéros : liées à l'existence d'un adénome prostatique (parois prostate plus épaisses ) ou à des muscles périnéaux affaiblis ( autre conséquence : moins de sensation lors de l'orgasme pénien "normal" (par rapport au prostatique ) Les deux ayant aussi des conséquences sur la difficulté de retenir un petit jet d'urine à l'écoute du bruit de l'eau qui s'écoule, ou en fin de miction, et non pas à l'effort , il est impossible pour moi de se prononcer....Pas de réponse non plus de lecteurs calés au plan médical ou ayant pratiqué le massage prostatique avec les doigts ou sextoys divers ou le fist fucking ou des ateliers périnéaux comme LN l'a fait il y a quelques mois ....ou même des hommes subissant des fuites urinaires ou fécales à la suite d'une ablation de la prostate et ayant pratiqué la rééducation périnéale ( comme des femmes ayant accouché ) .
Mais ce sujet devrait être plutôt traité dans le forum périnée masculin, que j'ai essayé d'animer un moment mais que j'ai abandonné au vu du faible nombre de personnes intéressées , ou tout au moins posant des questions, car il y avait un certain nombre de lecteurs mais qui ne s'exprimaient pas ......
Cependant l'électro-stimulation de la prostate rejoint aussi ce problème car la stimulation électrique de cet organe rejoint la stimulation mécanique par l'anéros , à mon avis puisque ce sont chaque fois les muscles PC qui sont excités et massent la prostate et provoquent sa vidange ??? Si je ne me trompe ???
Qu'en pensez vous ? Y compris vous LN qui connaissez bien ce périnée masculin pour avoir animé un atelier sur le sujet ?

Bien à vous

matou83
Revenir en haut Aller en bas
curioso
Je m'habitue...
Je m'habitue...


Masculin Nombre de messages : 11
Age : 41
Adresse : RENNES
Humeur : Curieux de tout
Date d'inscription : 08/08/2012

MessageSujet: ... Maintenant moins novice...   Dim 20 Déc 2015 - 0:04

Bonsoir à toutes et à tous,

Je reviens sur ce forum après plusieurs mois d'absences afin de partager avec vous mes dernières expériences.

J'utilise toujours l'Eros Tech ET232. Son nombre de routines est assez pauvre, mais il faut bien avouer que les sensations ressenties sont fort agréables et très différentes les unes des autres. Ma préférence va pour "intense"... Je me garde toujours ce programme pour la fin, lorsque je suis bien chaud Smile

Du point de vue des électrodes, je pense avoir trouvé ma configuration préférée : A l'aide d'adhésif métallique, j'ai comme d'autres customisé un Aneros MX. Une  bague fait tout le tour de celui-ci pour entrer en contact avec l'anus, et une autre électrode recouvre la face qui sera en proche de la prostate. La surface de cette dernière est importante car si elle est trop étendue, je ne ressentirai pas grand chose à cet endroit, et si elle est trop petite, des picotements désagréables peuvent apparaitre.

Je colle une électrode de type sport-elec sur le périnée, que je couple avec l'électrode anale dédiée à la prostate. Ma dernière électrode est positionnée à la base du penis. Je la couple avec l'anus.

J'aimerais tant partager ce plaisir incomparable avec ma chérie ! Mais je qualifierais notre vie intime de très (trop ?) "conventionnelle". Même pas un sextoy ! Sans-doutes suis-je moi-même trop coincé pour tenter d'introduire dans nos jeux des objets.

J'apprends au fil des sessions à doser la puissance de l'appareil, à me satisfaire d'une intensité relativement peu élevée, car comme vous l'aurez sans doute constaté, le corps s'habitue au bout d'un certain temps à la sensation. Il faut alors monter légèrement l'intensité pour conserver une sensation excitante. Mais arrivé à un certain seuil, d'autres muscles périphériques commencent à se contracter, pouvant même provoquer une crampe là où on ne s'y attends pas ! Des picotements désagréables peuvent également survenir sur les zones les plus sensibles. C'est généralement le signe qu'il est temps de faire une pause ou d'arrêter.

A présent donc, je gère mieux cette montée en puissance et tente de l'étirer au maximum. J'aime également jouer avec le bouton de puissance en faisant des "effets stroboscope", c'est à dire en montant et baissant rapidement la puissance.

Je n'ai cependant atteint le sait Graal qu'une fois : L'éjaculation sans masturbation. Je ne sais pas pourquoi cette fois là ça a marché... Il me semble avec le recule que j'étais parvenu à prendre du recul vis à vis des sensations, à me laisser porter. Les autres sessions m'apportent cependant beaucoup de plaisir ! Je m'en contente parfois sans éprouver le besoin de conclure par une éjaculation. Après tout, cela ressemble déjà à un loongg orgasme ! Je ne me souviens pas avoir eu d'érections aussi fortes, même étant ado...

Mesdames : Je fantasme parfois sur l'électro-stimulation de votre beau sexe. Cela restera sans doute un fantasme... Je tente parfois d'imaginer les sensations que vous pouvez ressentir. Sauriez-vous expliquer ce que vous ressentez ? Le plaisir est-il comparable à celui ressenti lors d'un rapport ou d'une masturbation ? Plus fort ? Moins fort ? Autre ?? Eclairez-moi !

Au plaisir de vous lire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Confessions d'un novice   

Revenir en haut Aller en bas
 
Confessions d'un novice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une nouvelle novice Mac-addict
» novice en portage et pleine de questions
» Confessions intimes
» Mon amour de Coccinelle Confessions intimes tf1
» Questionnaire télévisé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Carrés d'Hélène :: Electro-Stimulation :: Témoignages et retours d'expérience-
Sauter vers: