Les Carrés d'Hélène

Les Carrés d'Hélène

Centre de Recherches et d'Enseignements sur la Vie Sentimentale et Sexuelle des Adultes
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  SoutienSoutien  

Partagez | 
 

 Une séance d'électro féminine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 296
Age : 69
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Une séance d'électro féminine   Lun 17 Jan 2011 - 8:32

Chers membres du forum,

ainsi que j’ai souvent eu l’occasion de l’exprimer sur ce forum, l’électro-stimulation du sexe féminin est beaucoup moins facile à réaliser et surtout à montrer que celle du sexe masculin en raison des différences physiologiques .

J’ai cependant cherché à trouver les quelques images ci après,d’une séance d’électro féminine et elles me permettent d’effectuer les commentaires suivants :

- Sur le plan du matériel :

° deux électro stimulateurs ont été utilisés en parallèle, un Rimba pour les seins (en routine piqures d’abeilles à puissance faible),un ET 312 pour le sexe ,en routines variées ;

° pour les seins, deux pinces à vis classiques sur lesquelles ont été fixées les pinces électriques crocodiles ;

° pour le sexe, un plug anal mono polaire faisant masse ( neutre en cela qu’il ne procure aucune sensation),un plug vaginal bipolaire, un électrode contact à succion par aspiration pour le clitoris couplé à un électrode plat appliqué sur le bas ventre ;

- Sur le plan de la configuration électrique :

° canal 1 pôle A1 – au plug anal et A1 + au double contact clitoris –bas ventre

° canal 2 pôle A2 + et A2 – au plug vaginal bipolaire

- Conduite de la séance :

° durée d’une heure avec des pauses de repos de 1 mn environ ;

° l’excitation des seins doit demeurer à un niveau faible pour ne pas déséquilibrer celle du sexe .Elle est cependant importante et accélératrice, comme pour les hommes .La routine « piqures d’abeilles » porte bien son nom,elle délivre des petits chocs électrique extrêmement brefs et piquants qui excitent « sauvagement » !!;

° la stimulation du vagin doit être réglée de façon à l’échauffer sans brutalité. En effet, ce qui compte est de l’assouplir et de le faire « participer » sans opposition à la montée de l’excitation du clitoris et de sa racine (c’est beau la théorie, diront peut être les femmes qui nous lisent ,et Tigresse ajoutera sans doute : mais il nous prend pour une boite de vitesses de bagnole avec double débrayage !)

° la stimulation du clitoris est la plus délicate à conduire. En effet, si l’on pose le deuxième pôle A1+ sur le seul clitoris au regard du pôle A1- de la masse du rectum (milieu humide enveloppant un plug nécessairement d’un certain volume sinon il créerait une sensation douloureuse) on ne peut mettre aucune puissance car la sensation serait insupportable sur une aussi petite surface aussi sensible !

C’est pourquoi l’on couple le contact clitoris avec un électrode plat sur le bas ventre pour répartir l’effet électrique.

L’art est de bien répartir la réception électrique entre le clitoris et le bas ventre (cette répartition s’opère en réglant la surface du contact sur le bas ventre et son emplacement plus ou moins haut) afin de ne pas provoquer des contractions abdominales soit inutiles car trop fortes soit inexistantes donc non absorbantes d’énergie.

° dans la séance proposée,


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
il est intéressant de visualiser les effets du plug vaginal sur sa base émergeante qui plonge légèrement (pas tout a fait autant ,semble t’il que dans l’expérience de Tigresse qui parle d’un véritable effet bouchon de pêche. Mais je pense qu’elle décrit plutôt une sensation, dès lors qu’elle ne peut voir la réalité et que par ailleurs elle dit s’être fabriqué un string de maintient) ;

° la vidéo ne permet évidemment pas de mesurer les sensations de la dame sauf peut être un peu en l’écoutant ou en observant ses contractions et tremblements .Il est probable que l’électrode plat sur le bas ventre était surdimensionné, c’est pourquoi il n’était pas sanglé pour ne pas offrir une surface de contact trop importante.En fait il devrait être réduit à 3 ou 4 cm carré;

° en fin de séance,il est intéressant de visualiser la sensibilité du clitoris à la caresse digitale et la sensibilité du vagin à l’extraction du plug.Cela rejoint l’explication de Tigresse qui dit « s’achever » par ce type de masturbation;

N’oublions pas également l’effet mécanique de sensibilisation par l’aspiration du sang dans le clitoris ;

° il s’agit, enfin ,d’une séance d’électro-stimulation sexuelle menée par un tiers, qui plus est masculin .La présence d’un tiers était rendue nécessaire par l’utilisation de l’électrode de clitoris à succion qui doit être maintenu et réactivé faute de quoi il tomberait ou n’adhérerait pas convenablement (il y a surement moyen d’améliorer ce système). L’intervention d’un tiers masculin place en outre la stimulation sur un degré de puissance plus élevé et par moment légèrement SM.

Dans les séances d’auto-stimulation, en revanche on recours à un électrode string qui maintient par une sangle élastique l’ensemble plug anal, clitoris et bas ventre en place (le contact plat sur le bas ventre peut y être déplacé en coulissant) et permet ainsi à la dame de conduire une séance mains libres soft et ronronnante !

Demeurant à votre disposition pour poursuivre cette réflexion

Bien à vous

Electre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une séance d'électro féminine   Mar 18 Jan 2011 - 18:14

pas mal'pas mal.tout y est.Merci de m'avoir citée mais à tort car effectivement il est difficile de bien régler le jus sur le clito et que les petites erreurs de manip se paient illico comme cela semble etre le cas à un moment de la vidéo.C'est vrai aussi que le fameux string électrique du père Electre,c,est le confort dès qu'on est arrivé au bon bricolage.
Bravo à la petite bande qui ma montré cette vidéo'c'est super.J'aurais aimé y être......
Tigresse
Revenir en haut Aller en bas
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 296
Age : 69
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: Une séance d'électro féminine   Lun 24 Jan 2011 - 17:14

Tigresse,
vous faites ,semble t'il,partie des membres féminins de notre forum électro,vos interventions font montre d'expérience et nous intéressent à ce titre.
Un autre membre,masculin, du forum ,avait,il y a quelques temps,suggéré de monter un atelier électro.Je ne suis personnellement pas encore acquis à cette idée,en partie parceque je ne crois pas beaucoup en la participation de membres du forum,et que ces ateliers rencontreraient probablement nombre de dificultés techniques,de freins psychologiques,d'insuffisance de participants....
Je ne demande,bien entendu,qu'à me laisser convaincre,et sans doute également que ces ateliers peuvent se passer de moi,d'autres membres ayant acquis une expérience au moins égale à la mienne.
Devrait il y avoir des ateliers féminins et des ateliers masculins ? Probablement,de mon point de vue.
Que pensent les membres des Carrés d'Hélène de ce type d'initiative et de son éventuelle mise en oeuvre,qu'en pensez vous vous même ?
Merci de vos éventuelles remarques sur ce sujet.
Bien à vous
Electre
Revenir en haut Aller en bas
Amecaline
Je progresse...
Je progresse...
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Age : 41
Particularité : éternel chercheur
Humeur : aujourd'hui songeur
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Une séance d'électro féminine   Dim 30 Jan 2011 - 16:47

Chère Tigresse, cher Electre,

Je ne peux que souscrire favorablement à ce type d'initiative encore une fois.
J'avais déjà par le passé participé à des ateliers (mais là sur un autre sujet) organisés par les carrés d'LN.
Je peux dire que personnellement, ils ont toujours été très riches d'enseignements (que je n'aurais pu en aucun cas acquérir seul dans mon coin).

Par ailleurs, ce genre d'atelier rencontre toujours le genre de problème décrits précédemment par Electre.
C'est inévitable, mais avec de la patience et un peu d'organisation je pense qu'ils sont surmontables.
Sur le sujet électro, je ne pense pas (j'en suis d'ailleurs sûr) avoir suffisamment d'expérience pour animer un éventuel atelier masculin ou féminin.
Ceci dit, je peux aider, voire prendre en charge l'organisation de celui-ci...

Je laisse l'idée faire son chemin dans l'esprit des membres potentiellement intéressés.

Bien à vous
Amecaline
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: ateliers électro féminins ?   Mar 1 Fév 2011 - 19:22

je suis flattée d'être associée aux spécialistes électro du forum.Si c,est effectivement grace à ce forum que je me suis lancée dans cette pratique,je ne me ressens pas de participer à des ateliers "mixtes".je ne suis pas lesbienne mais ne mélangerai ma personne qu'avec des consoeurs pour en rester sur le plan uniquement "technique".
Tigresse
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 991
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Une séance d'électro féminine   Sam 5 Fév 2011 - 23:52

Tigresse a écrit:
je suis flattée d'être associée aux spécialistes électro du forum.Si c,est effectivement grace à ce forum que je me suis lancée dans cette pratique,je ne me ressens pas de participer à des ateliers "mixtes".je ne suis pas lesbienne mais ne mélangerai ma personne qu'avec des consoeurs pour en rester sur le plan uniquement "technique".
Tigresse

Je ne sais ce qu'en pensent les autres membres du forum, hommes ou femmes mais pour moi, au contraire de Tigresse :
*j'aurais du mal à "m'abandonner" aux mains d'un homme, meme s'il ne ne me touche pas directement, la simple pose des électrodes et la sensation d'être observé dans mes réactions intimes me gênerait énormément . Même si le fait d'être un homme habitué à l'électro est au contraire un garant de savoir les sensations que j'éprouve, savoir quand arrêter ou augmenter-diminuer la stimulation pour prolonger ou augmenter l'excitation sans arriver trop vite à l'orgasme, etc ....
*un gros problème est lié aussi à l'éloignement des divers participants du forum...
*enfin, comme amecaline, je ne suis qu'un débutant dans l'électro et serai parfaitement incapable de monter un atelier

Je souhaiterai cependant reposer une question( restée sans réponse) au couple qui pratique en duo,( nom oublié ) savoir comment ils en sont venus tous deux à cette pratique, si c'est tous deux ensemble qu'ils pratiquaient au départ, ou chacun de leur coté , ou lequel des deux a réussi à convaincre l'autre d'essayer sans que l'autre ne se sente "jaloux" de cette pratique ( à moins que cela ne serve que de moyen d'excitation , avec conclusion par un rapport "normal" ? )
Une femme ne se sent-elle pas jalouse de cette "machine" ?
Par avance, merci
matou83
Revenir en haut Aller en bas
mc_lunhar
Je progresse...
Je progresse...
avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Age : 54
Adresse : Paris
Particularité : néophite peu disponible mais plein de bonne volonté qui se soigne intensément
Humeur : jusqu'ici tout va bien
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Une séance d'électro féminine   Mer 1 Juin 2011 - 18:13

Je n'avais pas encore parcouru à fond tous les sujets bien qu'ayant
lu presque tout et le lien vers cette vidéo m'avait échappé.

La vue de cette vidéo me rassure en quelque sorte..
...l'électro masculin me terrifie, sans doute parce que je m'identifie
dans la vidéo à celui qui est électrifié et que j'y vois comme une
castration, une agression ou un truc du style que je ne suis
pas prêt à affronter du tout.

Quand il s'agit du sexe opposé, je trouve cela plus facile à voir,
même excitant à regarder.

Je n'ai toutefois pas perçu (vu sans le son) si les réactions
sont systématiquement orgasmiques ou si c'est mêlé à des
réactions musculaires ou au réflexe d'évitement lié à une
décharge électrique même faible.

On voit à plusieurs reprises "l'opérateur" passer ses mains sur
l'abdomen. S'agit-il d'une caresse pour amplifier et compléter
le plaisir ou d'une manière de contrôler où en est la "victime"
ou bien des deux.

Visiblement vu la sensibilité du sexe en fin de séance, cela
a du ne pas être trop mal mais à quel point ?

La séance dure quelques minutes. Est-ce une séance longue ?
A-t-elle fait l'objet d'un montage ?
On observe des réactions rapidement. Le réglage était-il fort ?

Désolé de ces questions mais cela m'évite de penser aux sondes
étamées de 27cm d'Electre Smile

Bien à vous,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une séance d'électro féminine   Jeu 2 Juin 2011 - 21:05

Ce n'est pas moi sur cette video et j'aii du ecrire que j'aurais bien aime y etre.En tout cas,je ne pense pas que cela seve a quelque chose de vous expliquer ce que l'on ressens si vous n'avez pas ecoute le son qu'en plus vous ne savez rien de l'electro .A la limite,je me demande ce que vous faites,sur le plan sexuel,bien sur?
Ne m'en voulez surtout pas!
Tigresse
Revenir en haut Aller en bas
mc_lunhar
Je progresse...
Je progresse...
avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Age : 54
Adresse : Paris
Particularité : néophite peu disponible mais plein de bonne volonté qui se soigne intensément
Humeur : jusqu'ici tout va bien
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Une séance d'électro féminine   Sam 4 Juin 2011 - 10:57

Bonjour Tigresse,

Bien que je vous trouve un peu sévère
vous avez raison. Pas grand chose,
et pas souvent.
Je n'ai pas la chance d'être souvent
disponible et quand je peux l'être
il m'arrive aussi de m'autolimiter
par prudence ou en écoutant de
bons conseils.

C'est pour cela que je pose tant de
questions. Cela me permet de progresser
tout de même. Peut-être les jugez-vous
innapropriées ?

C'est ma manière à moi de progresser
parce que je finis toujours par trouver
une réponse même si ce n'est pas
toujours dans le forum et qu'il faut
pas mal chercher.

Je profite généralement de mes interventions
pour indiquer mon état d'esprit... si cela
peut servir à quelqu'un d'autre ou comme
base de discussion.

Pour en revenir au sujet dont je me suis un
peu écarté suite à votre réponse, mes questions
n'avaient d'autre but que de comprendre si on
avait affaire à une séance assez basique ou plutôt
exceptionnelle et les aspects techniques de
celle-ci qui sont difficiles à percevoir
de l'extérieur.

Je resterai donc sur ma faim pour l'instant
et je ne vous en veux pas.

Bien à vous,
Revenir en haut Aller en bas
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 296
Age : 69
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: Une séance d'électro féminine   Sam 4 Juin 2011 - 22:50

MC,

Vous avez exploré les articles du forum électro et en avez exhumé quelques expériences.

Pour ce qui concerne l’électro du sexe féminin et répondre à vos interrogations :

- Il s’agit d’une séance parmi d’autres .Cette vidéo en constitue un extrait,ou plutôt des extraits sur une durée d’une heure environ. Ont été sélectionnés des moments différents,forts,doux … électriquement ou manuellement ;

- Il est important,aussi,d’en écouter le son qui vous apporte des informations sur le ressenti ;

- Ainsi que je l’avais expliqué,en commentaire de cette séance,il est plus difficile de présenter une séance d’électro féminine que masculine,les différent articles du forum en explicitant les raisons ;

- Vous vous interrogez sur cette « caresse » de l’opérateur .Elle ressort de plusieurs motivations. Techniquement,comme lorsque l’on fait travailler un cheval,on contrôle avec la main la température des différents muscles.Mutatis mutandis !Hors cette réponse politiquement correcte,l’ « opérateur » n’est pas en bois…. !

- Enfin,si vous n’avez jamais pratiqué ce type de « stimulation »,si vous n’avez pas encore poussé,au moins sur vous-même, vos expériences jusqu’aux limites du BDSM etc etc ..il n’est pas très facile,c’est peut être ce que Tigresse vous écrit, de répondre clairement à vos attentes !

Enfin,vous évoquez mes sondes « étamées »de 24 cm .Je ne sais à quelle présentation de matériel ou à quelle expérience vous faites allusion,j’ai en effet produit sur le sujet,sur le forum et ailleurs quelques présentations .Pouvez vous être plus précis ?

Je demeure ouvert à toutes questions.

Bien à vous

Electre
Revenir en haut Aller en bas
mc_lunhar
Je progresse...
Je progresse...
avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Age : 54
Adresse : Paris
Particularité : néophite peu disponible mais plein de bonne volonté qui se soigne intensément
Humeur : jusqu'ici tout va bien
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Une séance d'électro féminine   Lun 6 Juin 2011 - 2:26

Electre,

En tout premier, merci de cet éclairage.

Electre a écrit:

Il est important,aussi,d’en écouter le son qui vous apporte des informations sur le ressenti
Je le ferai mais je n´ai pas encore pu être en
conditions de le faire

Electre a écrit:

Ainsi que je l’avais expliqué,en commentaire de cette séance,il est plus difficile de présenter

une séance d’électro féminine que masculine,les différent articles du forum en explicitant les raisons ;
D´où mes questions Smile

Electre a écrit:

Vous vous interrogez sur cette « caresse » de l’opérateur .Elle ressort de plusieurs motivations.

Techniquement,comme lorsque l’on fait travailler un cheval,on contrôle avec la main la température
des différents muscles.Mutatis mutandis !Hors cette réponse politiquement correcte,l’ « opérateur »
n’est pas en bois…. !
C´est ce que je supposais mais sans certitude.

Electre a écrit:

Enfin,vous évoquez mes sondes « étamées »de 24 cm .Je ne sais à quelle présentation de matériel
ou à quelle expérience vous faites allusion,j’ai en effet produit sur le sujet,sur le forum et ailleurs
quelques présentations .Pouvez vous être plus précis ?
C´est juste que je comprends le principe mais je les
trouve terrifiantes. J´ai mal rien que de les voir Very Happy
Donc je parle d´autre chose pour ne pas y penser.

Bien à vous,
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 991
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: électrode clitoris   Lun 6 Juin 2011 - 9:42

Cher Electre
Je vous poserai des questions annexes à celles de Mc Lunhar :
*l'électrode à succion du clitoris a-t-elle été bricolée à partir d'un dispo du commerce et comment ?
ou achetée sur un site commercial (pas vue en tout cas sur aucun à priori ? )
*celle-ci a-t-elle été testée sur les mamelons ( H ou F ) ? Je suis en effet très sensible de ce coté et intéressé . quand je place des électrodes sur les mamelons je provoque leur érection avant par une seringue anti-venin, assez efficace mais de durée limitée .
*pour ces mamelons, l'effet de pinces vues sur la vidéo est-elle réelle par rapport à des patchs ? Pour éviter un achat sur un site SM j'ai essayé des pinces en plastiques (pour maintenir des pièces collées ) avec papier alu mais elles glissent au bout d'un moment .

Toujours à propos de la séance vidéo d'électro féminine , on entend bien les cris de douleur mais sans voir bien les intensités en jeu ( milieu un peu après : réduction en fait postérieure ? ) ni les routines de l'ET 312 concernées malgré les LED rouges clignotant ave une fréquence très rapide , sub-continue .
Avez vous des infos personnelles sur ce point ?

Le gel utilisé est un lubrifiant normal à base d'eau ( sensilube je crois me rappeler ? ) et non un gel spécial-électro, est-il aussi conducteur ? Lequel employez vous ?

Merci pour le conseil de dériver une partie du courant du clitoris sur une autre électrode sur bas-ventre ( 4 cm2 ) . J'ai fait de meme pour un dispositif où A+ était branchée sur l'urètre car la sensation sur la verge était trop forte par rapport à celle effectuée par une électrode conductrice souple autour du capuchon du gland malgré bonne lubrification par le gel. Je place l'électrode de dérivation plus bas (patch du commerce retaillé ) que la position indiquée sur la vidéo, juste au contact verge-ventre sur le ventre meme , ce qui permet d'avoir des sensations qui passent quand meme par le corps principal de la verge aussi . Sur le haut de la verge la sensation est une brulure , à éviter ...)

Après essais d'électrodes d'urètre de différente longueur ( fil d'étain sans plomb de 2 mm recourbé sans vrille "tire-bouchon", isolé au niveau du gland ) je confirme que "pour moi" l'effet idéal est obtenu avec une électrode de 5 cm environ de long . Plus longue elle bute sur une courbure de l'urètre que j'hésite à franchir ( hors érection ) et la sensation de "dureté" de la sonde est désagréable . Plus courte la sensation est trop "concentrée" sur le méat. Lubrification avec ma seringue de 2,5 ml très efficace pour l'urètre en tout cas .
Je m'interroge sur la possibilité de coupler cette électrode avec une sonde en caoutchouc pour vidage de la vessie en cas de prostate enflammée . Mais les risque d'infections associées me rebutent un peu .
Opéré d'un adénome de la prostate par les voies naturelles (l'urètre ) j'ai eu à subir de telles manips qui se sont toujours traduites par des infections urinaires( peut-être issues de la prostate en fait qui était infectée ) Donc je pose la question aux "pros" Avez vous essayé cette technique ?

Par contre un tel dispositif entraine une sorte "d'insensibilisation" de la verge de plus longue durée : atteignant 12 h (elle parait "dure" ) que lorsque le gland est simplement entouré par une électrode souple :
D'où une autre question : ceci n'est-ce pas dangereux pour les corps caverneux et spongieux ? A long terme ? Etant un pratiquant de l'électro depuis bien longtemps vous devez avoir une réponse justifiée . Il me semble vous avoir vu dire que non, mais je ne pratiquais pas alors cette excitation par l'urètre et je voudrais en être assuré . Merci d'avance .

Mes excuses pour le sujet , j'ai bien dérivé du sujet "électro féminine" et j'aurais du poster plutot sur le sujet "accessoires"....J'hésite à enregistrer comme brouillon et copier dans le bon sujet, de peur de perdre ce long laïus ....
Ne m'en voulez pas trop ..
Bien à vous
Revenir en haut Aller en bas
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 296
Age : 69
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: Une séance d'électro féminine   Lun 6 Juin 2011 - 18:05

Cher Matou,

Vos questions sont intéressantes et bien naturelles.

Dans le désordre je me permets de vous livrer quelques remarques :

- Je suis toujours un peu, surpris (de moins en moins) par ces questions de détail du genre « le lubrifiant doit il être électro ou autre »,le fil d’étain doit il être « avec ou sans plomb »,la courbure de l’électro de méat est elle de 1 cm ou de 5 cm ,la sonde anale est elle un œuf ou un Plug mono ou bi ,vaut il mieux utiliser des patch auto collant ou des cockerings…

- Les cris ou gémissements que l’on entent sur les vidéos sont ils la manifestation de plaisir ,de jouissance ,de douleur ?

- L’œuf anal mono polaire est il mieux que le plug orientable vers la prostate ou prolongeable plus loin dans le rectum ?

- Faut il laver le rectum avant intrusion d’une sonde « masse » ?



Sur ces quelques points, mon expérience personnelle ira au plus simple :

- Je ne me suis strictement jamais préoccupé de la teneur du plomb dans le fil d’étain utilisé dans mes montages de cockerings ou de sondes et n’en ai jamais ressenti le moindre désagrément !

- Pour bien tenir dans le méat ,la sonde crochet doit constituer un vrai crochet de 1,5 cm au moins .J’en ai communiqué souvent le schéma et la photo. Ce qui compte est que cette sonde soit bien arrimée sur un sexe à dimensions variables sans pour autant le brimer. Sur la longueur de la partie de cette sonde pénétrant dans le méat et l’urètre, il est évident que l’effet est très variable .Plus cette sonde est courte ,plus le ressenti est fort .A la limite ,un minuscule contact avec l’entrées du méat ou sur le frein, procurera un effet fort .Les surfaces des contacts électriques contribuent de manière essentielles dans la pratique de l’électro, et j’ajouterai, l’expérimentation aussi !

C’est en expérimentant une multitude de configurations et d’accessoires surtout,bricolés, que l’on apprendra à maîtriser ses sensations ;

- Je n’ai jamais aimé les « patchs »qui sont des consommables, collent mal sur des zones humides, demeurent assez imprécis…

- J’ai essayé toutes sortes de sondes anales afin de tester l’effet électrique de la plus proche couronne du sphincter aux zones les plus profondes possible du rectum. Pour faire simple ,la conclusion de ces expériences est que l’œuf uni polaire, de diamètre de l’ordre de 3 à 5 cm (selon les « habitudes ») pour bien remplir la cavité finale du rectum et, bien maintenu dans celle ci ,convient le mieux !Il est vrai que les contractions de cette zone ont tendance à éloigner l’œuf du sphincter , il suffit alors, de temps à autres et lorsque l’on ressent de petits effets électriques dans les mollets, de tirer légèrement le fil vers l’extérieur.J’ai essayé différents plugs orientables ,soit pour explorer les profondeurs du colon, soit pour titiller la prostate…C’est un peu compliqué à gérer et pas vraiment concluant. Qui plus est ,les plugs qui laissent sortir une partie semi rigide vers l’extérieur du sphincter ,sont véritablement « encombrants » durant l’action !

- Le nettoyage de la zone de travail n’est pas superflu ,surtout si l’on travaille sur autrui ! Je ne pense pas pour autant utile d’en arriver au lavement, sauf aspect fétichiste particulier !! Il est cependant prudent de retirer la sonde anale lentement en fin de séance !!!

- En ce qui concerne les effets sur les corps caverneux, je pense qu’ils ne peuvent qu’en entretenir le bon fonctionnement et éventuellement contribuer à l'augmentation de leur volume;

- L’électrode a succion utilisée pour la stimulation du clitoris est « bricolée » à partir d’une pompe à succion de boutique SM et d’une pompe à venin du pharmacien.En fait,si l’on trouve dans le commerce du sexe des pompes à seins ou à clitoris ,elles ne sont jamais équipées pour l’électro.La succion du clitoris en électro ,n’est pas facile .En effet, il faut opérer une bonne aspiration du clitoris,la maintenir durant toute la séance ,soit près d’une heure ,dans un milieu très lubrifié, avec un contact électrique.Ce dernier doit être parfait pour ne pas « piquer »,constant pour ne pas perturber le déroulement de la séance etc etc..

Il est bien clair que l’électro du sexe masculin est infiniment plus facile à réaliser !

- Le travail des mamelons est très intéressant et en fait assez varié. J’ai déjà expliqué que l’électro des mamelons permettait d’obtenir une certaine anesthésie propice à supporter des séances d’étirement-écrasement que l’on aurait du mal à subire sans cela ! C'est en effet au terme de ce genre de traitement que les mamelons s'épaississent ,s'allongent et gagnent en sensibilité grâce aux micro brisures répétées des tissus .Pour ce travail je préconiserais plutôt des pinces que des pompes à succion. Ces dernières sont intéressantes pour le développement des mamelons sans souffrances (mais peut être sans jouissance !) mais pas pour l’électro.Quant aux bricolages de pinces plastiques et papier aluminium ….Recherchez plutôt des pinces réglables du commerce à condition de les isoler électriquement.en remplaçant un maillon de la chaîne par de l'élastique ou du fil en tissus.

L’electro des mamelons, dont nous avons souvent parlé,est très efficace pour accélérer l'excitation du sexe,tant pour l'homme que pour la femme.Elle nécessite une bonne expérience quant aux effets électriques à générer.Les "piqures d'abeilles" excitent,les effets "vagues ondulantes " anesthésient.On peut alterner!!

Je n’ai certainement pas répondu à toutes vos questions mais…

Bien à vous

Electre PS:j'ai oublié de répondre à la question habituelle :les cris et gémissements entendus sont ils preuve de souffrance ou de plaisir ? On pourrait épiloguer longuement sur le sujet et je voudrais simplement rappeler que souffrance et plaisir sont si intimement liés,tout au moins dans l'action sexuelle,que l'un et l'autre se stimulent conjointement.Enlevez la souffrance et le plaisir ne viendra pas forcément ou de manière moins puissante.Enlevez le plaisir et la souffrance redevient souffrance ! A titre d'illustration,la stimulation électrique devient insupportable une fois l'orgasme accompli,de même le pincement des tétons ou des seins etc etc... L'écoute des sons est très importante dans uns séance d'électro comme de BDSM.Elle permet à l'opérateur de mieux mesurer mesurerl'état d'avancement vers le plaisir,l'orgasme.Le cris peut traduire une sensation soudaine trop forte,le gémissement une attente de plaisir... On pourrait décliner à l'infinie ces nuances!
Revenir en haut Aller en bas
mc_lunhar
Je progresse...
Je progresse...
avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Age : 54
Adresse : Paris
Particularité : néophite peu disponible mais plein de bonne volonté qui se soigne intensément
Humeur : jusqu'ici tout va bien
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Une séance d'électro féminine   Jeu 16 Juin 2011 - 22:08

Bonsoir à tous,

Écoute/regard total(e) cette fois-ci, les circonstances me
le permettant.

Avec le son j'apprécie la complicité du manipulateur
et de la victime, les dialogues et surtout le rire de fin.
L'image n'a pas changé d'un iota mais il ne manquerait
plus que l'odeur ou le gout qui pour moi sont
importants Smile

Un vrai plaisir à regarder et la séance s'éclaire...
beaucoup plus excitante, l'impression de partager
et d'y être !

Bravo à vous deux et aussi au caméraman qui fait
partager ce moment avec talent mêlant plan plus
large et plan plus serré, avec un son impeccable.

J'ai cru noter que la victime avait les yeux bandés
me trompé-je ?

Bien à vous,
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Pierre67
J'arrive...
J'arrive...


Masculin Nombre de messages : 2
Age : 57
Adresse : M-P.
Date d'inscription : 02/12/2013

MessageSujet: Re: Une séance d'électro féminine   Mer 4 Déc 2013 - 18:37

Bonjour,

Nouveau sur ce forum, je viens de visionner la vidéo d'électro-stimulation féminine et je dois avouer que je l'ai trouvée captivante !

La femme est totalement consentante et se laisse aller à ce "jeu" sans aucune réticence ....
Les effets ont l'air d'être violents par moments (elle dit même : "c'est costaud" !) et elle demande des temps de pause.

Pour moi, elle jouit de souffrance et Electre a raison, souffrance et jouissance ne peuvent être dissociés !

Quant-à l'hypersensibilité clitoridienne après retrait de l'électrode "suceuse/électrisante" : elle est logique et prouve que l'électricité a exacerbé ses sens !

Bravo : belle démonstration très bien expliquée.

Electriquement vôtre,

J-P.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Pierre67
J'arrive...
J'arrive...


Masculin Nombre de messages : 2
Age : 57
Adresse : M-P.
Date d'inscription : 02/12/2013

MessageSujet: Re: Une séance d'électro féminine   Lun 1 Fév 2016 - 11:38

Citation :

- Les cris ou gémissements que l’on entent sur les vidéos sont ils la manifestation de plaisir ,de jouissance ,de douleur ?



Bonjour (bien tardif !!!),

Pour moi qui ai eu la chance de visionner la vidéo "féminine" avant qu'elle ne disparaisse, il me semble évident que la femme apprécie énormément les caresses de celui qui la masturbe très légèrement en fin de séance !

En effet, elle dit bien que "c'est fou" ..... Elle jouit énormément car son clitoris et toutes ses "racines" sont devenus extrêmement sensibles du fait de sa longue électrisation pendant toute la séance ....

Merci pour cette vidéo Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une séance d'électro féminine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une séance d'électro féminine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Condition féminine au canada
» Intuition féminine par un photographe à Nouméa
» Complexité féminine
» Logique féminine
» Éjaculation féminine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Carrés d'Hélène :: Electro-Stimulation :: Electro Féminine-
Sauter vers: