Les Carrés d'Hélène

Les Carrés d'Hélène

Centre de Recherches et d'Enseignements sur la Vie Sentimentale et Sexuelle des Adultes
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  SoutienSoutien  

Partagez | 
 

 electro et séniors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 296
Age : 68
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: electro et séniors   Lun 10 Jan 2011 - 18:25

Chers membres du forum Electro,

Il me fallait un titre pour répondre à cette invite de Tigresse, relative aux rapports entre l’électro et l’âge !

Abordant très prochainement les 63 ans, j’ai pensé qu’il était peut être utile de se pencher sur la libido des séniors ,et sans modestie ou sans honte, selon, partager ma réflexion!

Comme l’aurait dit mon prof de math, commençons par poser les principes :

- Je ne suis pas sexologue et laisserai à Hélène le soin, si elle souhaite sortir de son habituelle réserve, de nous éclairer ;

- Je ne me sens pas encore un « sénior » !!

- Ma seule « légitimité déléguée par Hélène » réside dans l’électro-stimulation-sexuelle.



La libido, d’après ce que je crois pouvoir en deviner, pour le sujet du jour, chez mes condisciples hommes et femmes ,est de nature à réflexions !

A regarder vivre mes amis de ma génération,( autour des 65 ans),et à défaut de « coucher » avec les amies qui ne sont plus ou n’ont jamais été mes « petites amies »,ou de ne pas partager leurs confidences extrêmes ni celles de de leurs conjoints, je ne peux que me contenter de mes observations indiscrètes et de mes supputations.

J’ai l’impression que pour la majorité d’entre eux (elles) la libido s’est sensiblement estompée et par conséquence, la vie sexuelle !!! Je suis réellement effondré à la vue de la « dégradation » physique de mes condisciples des « quatre cents coups » de jeune homme et je ne les entrainerai plus dans des sorties nocturnes de célibataires de circonstances ni même dans des sorties sportives un peu poussées à ski, cheval, à pieds ou autres !!!

Les causes sont évidemment nombreuses (ménau [andro} - pause, vieillissement précoce, maladies, opérations diverses, accidents de la vie…)auxquelles il faut ajouter la routine, l’évolution psychologique ou physiologique inégale des « conjoints » …

J’ai ainsi dans mon environnement des amis ou relations ,d’âges compris entrez 40 et 80 ans, sans libido et sans vie sexuelles alors que d’autres, dans la même tranche d’âge en débordent encore!

Il nous suffit de parcourir les blogs dédiés au sujet ,ou que vous regardiez autour de vous, pour constater cette situation .

Je pense que la pratique active, même si elle nécessite un peu de volonté, voire, d’investissement, participe à l’entretien de la libido, au maintient de la « forme sexuelle ».

Dans cette approche, l’électro-stimulation-sexuelle apporte, de mon point de vue, une certaine réponse.

Développons sous deux angles :

- D’un point de vue positif, on admettra par principe, sinon par expérience, que cette technique offre une infinie variété de stimulations, de sensations, d’excitations fétichistes ou autres….,qu’elle s’intègre à des pratiques solitaires, collectives ou SM. (voire les nombreux développements sur le forum) ;

- D’un point de vue négatif, on retiendra qu'elles relèvent de mises en œuvres techniquement un peu complexes ,légèrement onéreuses et difficiles à « partager » entre conjoints non initiés !



Il n’en demeure que l’électro-stimulation-sexuelle offre une large plage de renouveau à une baisse de libido , de liberté, d’expansion, de compensation pour une prolongation de la vie sexuelle des séniors, voire de biens plus jeunes en panne de libido !

Résolue(vite dit peut être) la question de la présence et de la détention éventuellement discrète d’un matériel électro ou de son transport , sa pratique offre, de mon point de vue, une opportunité inégalable d’entretien de la libido et de la pratique sexuelle pour les séniors.

Quelles occasions auraient ils, en effet,( et cela est il honnêtement limité aux seul séniors ?) de s’offrir plusieurs orgasmes hebdomadaires (voire simples petits plaisirs…) ???

Ne pourrait on étendre, pour les handicapés, cette réflexion aux accompagnants sexuels ?



Que cet article ,aux démembrements nombreux ,soit source de réactions

Bien à vous

Electre


Dernière édition par Electre le Mar 11 Jan 2011 - 9:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 899
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: is    Mar 11 Jan 2011 - 1:10

Cher Electre,
Je souscrit à vos affirmations mais souhaiterais apporter quelques objections en prenant mon exemple , forcément très particulier puisque nous sommes tous uniques et que nous faire rentrer dans de grandes catégories n'est pas évident ni simple donc forcément un peu caricatural.

* pour moi, opéré d'un adénome de la prostate depuis 11 ans, l'éjaculation est rétrograde, et la jouissance parfois intense, parfois faible ce qui gêne une partenaire. Ma libido est restée très faible , et ce manque de désir ne peut être traité dans mon cas par l'ingestion d'hormone mâle à cause du danger d'évolution en cancer de la prostate. d'un éventuel adénome revenu.
Ensuite après un divorce qui ne me donnait plus envie d'échanges avec une partenaire , j'avais perdu tout désir pour une femme, jusqu'à ces dernières semaines où j'ai rencontré une copine qui divorce aussi et avec qui j'avais eu une aventure avant son mariage il y a 38 ans. Curieusement nous qui ne croyions plus en rien, nous avons retrouvé une attirance commune et sans envisager autre chose pour l'instant que partager des moments de volupté et de tendresse nous avons tous deux retrouvé une libido qu'on croyait perdue....

*j'ai fait jusqu'à 35 ans des missions en Afrique et y ai connu des tas d'expériences, avec des femmes-couples français d'expatriés, des africaines et avait alors une vies sexuelle débridée, c'était juste avant la vague de sida, mais je prenais déjà toute précaution....Ces expériences avaient développé en moi une forte sexualité que j'ai réprimée ensuite en rentrant en France et en me mariant. Notre mésentente sexuelle avec mon épouse a provoqué notre éloignement et conduit au divorce quand ma fille a été suffisamment grande pour le supporter (fils de divorcés, j'en ai souffert, c'était en 1955, une autre époque où c'était plus rare qu'actuellement. Je croyais donc que je ne retrouverais jamais de désir
sexuel . Une rencontre a tout changé.

*je me suis inquiété aussi lors de mes premières expériences avec l'ET312 car pour bander, en fait je devais regarder en meme temps un film X, et si la jouissance arrivait elle était discrète, vue mon éjaculation rétrograde et des sensations très internes.

*j'avais donc peur lors de ma première séance avec une partenaire femme. Et bien en fait la réaction de mon corps a été très bonne, elle aussi avait un besoin très fort, nous avions donc beaucoup à partager. Comme quoi la libido peut revenir vite meme si elle est restée presque nulle pendant des années.

*certes je n'ai plus envie de ces "nuits de débauche" que j'ai connues en Afrique, alors si c'est cela que vous entendez par vos "400 coups", oui je suis "agé", car j'ai envie et besoin d'autre chose....Mais évolution ne veut pas dire "pantouflard", balades en foret, montagne, petits treckings avec campements sous la tente, pêche de jour et de nuit sous des températures bien basses (meme si j'habite dans ce Sud si avantagé) ne sont pas spécialement des habitudes de TVphage ....

*pour ce qui est de l'électro, il est vrai que les sensations de montée de l'excitation, la possibilité de pouvoir moduler l'orgasme sont extraordinaires. Avant de faire cette rencontre avec ma copine, j'en étais arrivé à jouir une fois tous les soir par cette méthode pour en tester les possibilités, maintenant je vais certainement réduire la fréquence car je n'en ressens plus le meme besoin, et je ne veux pas non plus rebuter ma partenaire : elle pourrait jalouser cette machine ou me trouver meme "anormal" .
De toute façon nous habitons chacun de notre coté et nous retrouvons périodiquement.
Vous voyez, au moment où j'avais résolu mes problème de contacts électriques, une nouveauté à laquelle je ne m'attendais pas ... Mais je suis très heureux de la connaitre....

*en fait cette année 2011 m'a apporté déjà plus que je n'aurais osé espérer....

C'est certain mon cas est tout à fait exceptionnel, et ne peut servir de réaction moyenne à votre réflexion, j'espère que vous en aurez d'autres, plus "ordinaires"....
A bientôt le plaisir de vous lire, cordialement.
Matou83
Revenir en haut Aller en bas
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 296
Age : 68
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: electro et séniors   Mar 11 Jan 2011 - 9:01

Matou,
en fait,vous n'apportez pas d'objections mais une confirmation ,me semble t'il,à mes propos.
Après une vie sexuelle bien remplie de jeune homme,vous avez connu une régression sexuelle physique et psychologique de votre vie sexuelle.Curieux de nature vous avez découvert cet ersatz qu'apporte l'électro.
Maintenant,vous avez retrouvé une vie sexuelle traditionnelle,que je qualifierais,des premiers jours.Vous dites à cet égard que la libido,même endormie longtemps revient vite.Je pense qu'il demeure en vous une ennergie sexuelle de jeune homme qui manque à d'autres !
Vous allez sans doute ralentir un peu,dans un premier temps la pratique de l'électro mais vous découvrirez sans doute assez vite que les deux pratiques sexuelles ne sont pas exclusives l'une de l'autre,et surtout ne s'annihilent pas mais se complètent.
Cest donc une nouvelle expérience et un nouveau témoignage de qualité très utile pour nombre de nos lecteurs que vous pourrez,le moment venu,nous apporter.
Bien à vous
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 899
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: réponse à Electre   Mar 11 Jan 2011 - 14:54

Electre a écrit:
Matou,
en fait,vous n'apportez pas d'objections mais une confirmation ,me semble t'il,à mes propos.
Après une vie sexuelle bien remplie de jeune homme,vous avez connu une régression sexuelle physique et psychologique de votre vie sexuelle.Curieux de nature vous avez découvert cet ersatz qu'apporte l'électro.
Maintenant,vous avez retrouvé une vie sexuelle traditionnelle,que je qualifierais,des premiers jours.Vous dites à cet égard que la libido,même endormie longtemps revient vite.Je pense qu'il demeure en vous une ennergie sexuelle de jeune homme qui manque à d'autres !
Vous allez sans doute ralentir un peu,dans un premier temps la pratique de l'électro mais vous découvrirez sans doute assez vite que les deux pratiques sexuelles ne sont pas exclusives l'une de l'autre,et surtout ne s'annihilent pas mais se complètent.
Cest donc une nouvelle expérience et un nouveau témoignage de qualité très utile pour nombre de nos lecteurs que vous pourrez,le moment venu,nous apporter.
Bien à vous

En effet, Electre, vous avez bien saisi la situation.
Quant à l'électro, en effet on verra dans quelque temps, mais encore faudra-t-il pour que je m'y remettes , que mon amie supporte cette "concurrence" : pour l'instant il n'est pas question que je lui en parle. A ce propos, je voudrais bien savoir comment le couple qui disait pratiquer à deux ont fait .
Ont-ils fait la découverte ensemble après une période de pratique seule du partenaire ? Comment a-t-il fait pour la persuader de s'y mettre s'il était le premier à pratiquer, ce que je pense, mais je peux me tromper...
Il me semble que pour la majorité des pratiquants, l'électro vienne dans le cas du couple , après une certaine usure des jeux courants à deux. Non ? Qu'en pensez vous ?
Vous ne m'avez pas répondu à une question posée avant Noël : était-ce normal de s'exciter sur des films X en meme temps pour bander, ou avais je une certaine réticence à me laisser exciter par le courant seul ? Réminiscence d'une vie sexuelle "traditionnelle" à mes yeux ? Je pensais avoir des problèmes d'érection et ma rencontre a prouvé que non, plutôt bon signe n'est-ce pas ! Mais cette crainte avait rendu mon premier échange avec elle un peu inquiétant avant de me rendre compte que rien n'était "abimé", j'avoue avoir été rassuré , heureusement, car une première expérience avec une nouvelle partenaire est toujours très important pour la suite....
Bien à vous.
Matou83
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: electro et séniors   Aujourd'hui à 9:48

Revenir en haut Aller en bas
 
electro et séniors
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perdu - Penne CdS - TD Electro
» Salon des séniors du 29 au 31 mars 2012 - Paris
» WebStar Electro, premier site comparateur de prix en Algérie
» FESTIVAL ELECTRO DE NARBONNE
» Fabricolage électroménager

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Carrés d'Hélène :: Electro-Stimulation :: Electro : Sécurité, Santé, Douleur, Age...-
Sauter vers: