Les Carrés d'Hélène

Les Carrés d'Hélène

Centre de Recherches et d'Enseignements sur la Vie Sentimentale et Sexuelle des Adultes
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  SoutienSoutien  

Partagez | 
 

 Accompagnant/Assistant/Aidant sexuel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LN
Fondatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 564
Age : 57
Adresse : Paris
Particularité : Tête chercheuse de pouls
Humeur : Je vis mon travail comme je travaille ma vie...
Date d'inscription : 12/09/2005

MessageSujet: Accompagnant/Assistant/Aidant sexuel    Sam 27 Nov 2010 - 13:46

Moi, Pascal, 50 ans, assistant sexuel

Il offre, un ou deux jours par mois, un moment de tendresse, de caresse à des personnes handicapées. Pascal, seul aidant sexuel en France, se confie

« J’ai une vie de couple riche et épanouie, une femme que j’aime, des enfants. Et c’est là, justement, que je trouve cette force de partager un peu de mon bonheur avec des personnes lourdement handicapées, en grande souffrance. » Pascal a 50 ans, un vrai métier de formateur hospitalier. Mais il est aussi, un ou deux jours par mois, assistant sexuel auprès de personnes handicapées en mal de tendresse, de caresses, d’humanité tout simplement.
En France, ce « travail » n’est pas autorisé par la loi, et peut même être assimilé à de la prostitution. Alors Pascal exerce discrètement cette activité « presque militante » dont il est fier. « Je suis le seul aidant sexuel certifié en France », explique celui qui a suivi, en 2008-2009, une formation à l’aide sexuelle en Suisse romande, où cette activité est tout à fait légale.
Alors que se tient aujourd’hui à Paris le premier colloque sur « Handicap et sexualité », et qu’un député UMP, Jean-François Chossy, travaille sur un projet de loi pour légaliser les assistants sexuels, Pascal a accepté de nous expliquer pourquoi il a choisi d’aider des handicapés moteurs à réveiller une sexualité endormie, anesthésiée par des années de déni de leur corps.
« Ils voient défiler des dizaines de soignants qui viennent leur prodiguer des soins d’hygiène. Alors ils ont appris à abandonner toute pudeur pour se mettre nus devant ces gens qu’ils connaissent à peine. » Pascal raconte : « Une femme de 35 ans m’a confié que, pendant des années, elle s’était comme désincarnée pour supporter ces soins. Et puis, avec moi, elle a eu envie de redécouvrir un corps qui ne soit pas juste source de souffrance, mais de plaisir .»
Pascal s’est fixé certaines limites dans sa pratique. « Je ne propose pas de rapport sexuel complet, ni pénétration ni fellation. Mais j’offre des caresses pouvant aller jusqu’à l’orgasme et des corps-à-corps dans la nudité. » En revanche, il intervient auprès de femmes et d’hommes. « Je n’ai pas de limite supérieure d’âge, mais je n’accepte pas de moins de 30 ans, car la différence d’âge me gênerait. »
« Il y a des personnes qui ont juste envie d’avoir quelqu’un dans les bras. Ou de voir un corps dévêtu », confie Pascal. « L’autre jour, une femme m’a dit : J’ai 54 ans et je n’ai jamais été prise dans les bras d’une personne de l’autre sexe. J’aimerais connaître ça avant de mourir… Ça m’a ému. »
Pascal n’est pas rémunéré. « Je demande juste le remboursement des frais de déplacement. » Un choix qu’il a fait pour ne pas qu’on l’accuse de se prostituer, « mais je trouverais plus sain d’être payé, comme dans les autres pays ». L’intimité qu’il offre est gratuite, mais « très enrichissante. Chaque rencontre est une aventure. L’émotion est là, et on se rend compte que la beauté peut se réveiller même dans un corps blessé, meurtri, abîmé ».
Kinésithérapeute et psychologue de formation, Pascal a conscience de faire quelque chose de particulier, « d’extraordinaire », dit-il. « Ce que je fais n’est pas la mission des personnels de santé. C’est important de le dire car j’entends déjà nos opposants s’insurger du fait que si on légifère sur les aidants sexuels, on va obliger les infirmières à faire ce qu’on fait. Ce n’est pas le cas. »
Pour Pascal, la formation d’aidant sexuel est « essentielle ». « Elle nous apprend à savoir où on en est et où en est la personne handicapée pendant le moment d’intimité. c’est important. » En France, il n’existe pas d’association mettant en contact handicapés et ces assistants sexuels. Et pour cause : une telle association serait accusée de proxénétisme. Mais les personnes passent par des associations basées à l’étranger, comme Sexualité et handicap pluriels (SEHP), en Suisse, où Pascal a reçu sa formation.


HÉLÈNE BRY | 26.11.2010, 07h00
42 réactions
http://www.leparisien.fr/societe/moi-pascal-50-ans-assistant-sexuel-26-11-2010-1166338.php



_________________
Bien à vous
LN
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helenelechevalier.com
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 296
Age : 69
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: Accompagnant/Assistant/Aidant sexuel    Lun 29 Nov 2010 - 17:10

J’ai pris connaissance avec beaucoup d’intérêt de cette communication et de l’existence de ce colloque.

Etant aller consulter Internet à partir des mos clefs Handicap assistance sexuelle,j’ai été déçu de la faiblesse des réponses.

Il y a les pour ,coté Marcel Nuss et les contres coté Maudy Piot.

Moi, qui suis favorable à l’assistance sexuelle aux handicapés, je me pose une quantité considérable de questions-réponses.J’ai cru comprendre qu’un projet de loi était en gestation et je pense que les travaux préparatoires en seront riches et passionnants, je pense que Pascal (le seul assistant déclaré) devrait y participer.

Nonobstant, l’existence, voire, la création d’un forum dédié au sujet sur les Carrés d’Hélène, entrerait de mon point de vue totalement dans ses attributions et ses connaissances.

Je ne sais si Pascal serait ,stratégiquement ,le mieux placé pour l’animer, dès lors qu’il est publiquement acteur déclaré et que sa place serait plus appropriée auprès du député rapporteur.

Je ne sais si LN, en sa qualité de psychologue spécialisée en matière de questions sexuelles souhaiterait en prendre le contrôle ?

Je ne pense pas en avoir la légitimité, mais ,à défaut,je serais candidat pour l’animer et apprendre en marchant

La sexualité ne se découpe pas en tranches autonomes, que nous soyons en pleine possession de notre corps ou handicapés. La sexualité ne se vit pas en solitaire de manière physique ou physiologique, et l’intervention « d’un tiers » à notre personne, ne saurait demeurer neutre ni pour soi, ni pour lui, ni pour la société qui régule la partie sociale des rapports humains.

Autant d’approches complexes à tenter d’éclairer .

Très présomptueusement

Electre
Revenir en haut Aller en bas
Cavalier de pique
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 125
Age : 49
Adresse : Argenteuil
Particularité : Masseur et poète
Humeur : généralement bonne
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: qu'il est long le chemin vers l'humanité   Lun 29 Nov 2010 - 18:33

Bonjour

J'ai moi aussi chercher sur le net un peu plus d'explication sur l'assistance sexuelle aux handicapés.
Le positionnement humain semble prévaloir sur l'aspect économique et c'est une chose qui ne se trouve que rarement dans les "nouveaux métiers du sexes" (massage, tantra...). Pour le reste, les positionnements concrets sont finalement à peu près les mêmes que celles des autres "ouvertures" : refus du coït pour rester dans la notions de service, déclarer impossibles les relations amoureuses, une tarification pour avoir des "rapports sains"...

Animer, ici, un forum pour échanger des questions réponses ? Pourquoi pas... Cela ressemble presque a une spécialisation du forum que j'essaie de lancer en parallèle "sexualité incluse". Essayons...

Pour commencer sur des chose un peu concrètes :
Il y a-t-il des handicapé parmi nous, qui envisagerais d'avoir recours a ce genre de service ?
Il y a-t-il des personnes, qui aimeraient de former pour proposer cette compétences ?

Finalement, j'ai essayer de prendre contact avec Pascal en lui écrivant une lettre sur le site du parisien... A suivre
Chaleureusement
Laurent

_________________
Je donne aux personnes de l'humanité, de l'amour et du plaisir, comme signes de reconnaissance et d'espoir !
Revenir en haut Aller en bas
http://cavalierdepique.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Accompagnant/Assistant/Aidant sexuel    Mar 30 Nov 2010 - 8:05

super cette idée de forum sue ce sujet,je la partage.Il y a des bien pensantes qui pensent que ca ne concerne que les hommes et cz n'est pas le cas.vous n'imaginez pas le nombre d'handicapées qui souffrent de manque sexuel.
Pas moi,bien sur,quoi que parfois ....
Tigresse
Revenir en haut Aller en bas
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 296
Age : 69
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: Accompagnant/Assistant/Aidant sexuel    Mar 30 Nov 2010 - 10:33

Mon cher Laurent,
c'est vrai,je n'avais pas pensé que la création de ce forum empiétait sur le votre et je crains que ce ne soit pas idéal mais dispersant.
En fait,il me semble qu'il y a beaucoup à apprendre d'un public peu averti mais conscient de ces questions parceque prèsque toujours "y" confrontées dans son environnement proche.
Peut être pourriez vous "marier" ces deux approches en modifiant l'intitulé de votre forum pour mieux en expliciter le but et en y organisant deux compartiments,l'un ouvert au large public et l'autre réservé et ouvert aux seuls "acrédités"!
Lorsque vous soulevez la question "y a t'il des handicapés dans les lecteurs du forum ? ",vous ouvrez une véritable réflexion sur l'accès de ces derniers à Internet et la nature des handicaps.
Je perçois par ailleurs l'infinité des situations que peuvent rencontrer ces assistants et l'évidente nécessité d'une formation.Je pense ainsi que l'une des difficultés rencontrées par eux est de conserver la neutralité technique du médecin tout en y ajoutant l'humanité que ces derniers ont souvent perdue .Ceci pour recoller avec votre remarque sur la primauté de l'humain.
Je n'ai évidemment pas participé au colloque et rien lu des différents animateurs.Je ne connais pas le député ni les travaux qu'il n'a pas manqué d'entammer !!!
En un mot je ne sais rien mais le monde du handicap ne m'est pas inconnu,ni celui de la sexualité et je reste convaicu que les béotiens ,en bousculant un peu les "sachants" ,apportent leur pierre.
A suivre et a vous lire
bien à vous
Electre
Revenir en haut Aller en bas
Cavalier de pique
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 125
Age : 49
Adresse : Argenteuil
Particularité : Masseur et poète
Humeur : généralement bonne
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Accompagnant/Assistant/Aidant sexuel    Mar 30 Nov 2010 - 12:17

Bonjour electre

Non ce ne sera pas dispersant, nous pouvons tout a fait échanger ici sur mille chose a propos de la sexualité avec des corps handicapés, a propos de l'assistance à la sexualité, et des deux à la fois. Et le forum que j'ai créé nous, nous le laisserons pour ce qu'il est : réservé a ceux qui ont osé s'impliquer.

Car oui, tout le monde peut poser des questions intéressantes. Et chacun qui essaie de répondre de façon juste progresse dans sa connaissance de lui-même.

Moi même, j'ai très peu d'expérience en contact avec le monde du corps handicapé. Cela peut-être aussi une question de base pour ce forum :

Qui parmi nous a partagé, ou partage aujourd'hui, des relations sexuelles avec des personnes handicapées ?

Chaleureusement
Laurent

_________________
Je donne aux personnes de l'humanité, de l'amour et du plaisir, comme signes de reconnaissance et d'espoir !
Revenir en haut Aller en bas
http://cavalierdepique.fr
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 296
Age : 69
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: Accompagnant/Assistant/Aidant sexuel    Mer 1 Déc 2010 - 9:52

J'ai consulté ce site: http://www.bonjour-docteur.com/actualite-sante-handicap-le-droit-a-la-sexualite-1405.asp?1=1 et visionné les différentes interventions,notamment,celle de Jacques Arnould qui est Kynési et parle de l'accompagnement sexuel des handicapés.
Electre
Revenir en haut Aller en bas
Cavalier de pique
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 125
Age : 49
Adresse : Argenteuil
Particularité : Masseur et poète
Humeur : généralement bonne
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Accompagnant/Assistant/Aidant sexuel    Mer 1 Déc 2010 - 11:01

merci pour ce lien
la video de Témoignage de Catherine Agthe est interessante aussi

_________________
Je donne aux personnes de l'humanité, de l'amour et du plaisir, comme signes de reconnaissance et d'espoir !
Revenir en haut Aller en bas
http://cavalierdepique.fr
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 296
Age : 69
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Dossier:Handicapés "Le plaisir,cà aide"   Ven 11 Fév 2011 - 10:04

A lire dans le magazine "L'Express" n° 3110 du 9 au 15 février,
un article sur les accompagnants sexuels.

Bien à vous
Electre
Revenir en haut Aller en bas
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 296
Age : 69
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: Accompagnant/Assistant/Aidant sexuel    Lun 28 Mar 2011 - 17:20

La Fondation Scelles Info consacre sa "Newsletter mensuelle" à l'exploitation sexuelle sous la rubrique évocatrice du traitement du sujet : "Assistanat sexuel,une prostitution qui ne dit pas son nom "
http://infos.fondationscelles.org/index.php?option=com_content&view=article&id=346&Itemid=182&lang=fr
Cet Edito,sous la direction d'Yves Charpenel,Président de la Fondation et avocat général à la cour de Cassation,avec le soutien du Conseil Régional d'Ile de France,annonce bien la couleur du débat en France.L'edito ne commence t'il pas par :"Combattre l'exploitation sexuelle sous toutes ses formes impose de ne refuser aucun débat quelque soit sa complexité ou son ambigüité.... handicap et prostitution présente toutes les caractéristiques:Comment relier ou opposer utilement les atteintes à la personne humaine qu'implique le système prostitutionnel aux souffrances subies au par les personnes victimes de handicapsquotidien"
"La campagne pour la reconnaissance d'un métier de "l'assistanat sexuel" constitue pour les auteurs de cet Edito le faux nez d'une campagne en faveur de l'autorisation du sexe tarifé,faisant rimer avec cynisme,compassion avec prostitution."
Lisez par vous même cet edito pour,comme moiu,peut être,conclure que les handicapés ne sont pas prêts en France de pouvoir accéder à une vie sexuelle sans opprobre,sinon sociale au moins judiciaire !
Sans disconvenir de la difficulté à "encadrer" ce service,je pense qu'il y a des raisons humaines sérieuses pour ne pas évacuer le sujet.
Bien à vous
Electre
Revenir en haut Aller en bas
Modestine
Je m'habitue...
Je m'habitue...


Féminin Nombre de messages : 12
Age : 27
Adresse : Paris 20 ème
Humeur : curieuse,perplexe !
Date d'inscription : 13/04/2015

MessageSujet: Un article du Figaro   Sam 19 Aoû 2017 - 10:06

Je vous signale cet article paru ce jour ,19 Août, dans Le Figaro Journal ,sur l'accompagnement sexuel des handicapés.
Ce service n'a semble t'ils toujours pas été reconnu légalement en France où on l'assimile à de la prostitution !
Est ce que l'électro stimulation que vous pratiquez sur ce forum pourrait offrir une voie ..... ?

Modestine
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: electrostimulation sexuelle pour handicapés    Ven 25 Aoû 2017 - 7:45

Bonjour Modestine et ravi de vous revoir parmi nous .
J'espère que vous avez oublié nos échanges un peu vigoureux ....
Justifiés, je le pense toujours , car vos critiques n'étaient pas dans le ton du forum de l'époque et actuel , créé certes par Electre , mais qui n'y participe plus . 
Et la vie d'un forum se base sur ceux qui la font vivre , pas sur les disparus ....
Regardez le nombre de mes messages ....
Désolé Electre et les autres qui l'ont abandonné ! 
A eux de me prouver qu'ils peuvent  lui redonner une autre image, toutes peuvent co-habiter sans se battre entre elles .......

Pour répondre à votre question, plusieurs points :
* d'abord la sensibilité nerveuse restante : si celle-ci n'est pas préservée , pas de solution ... SI la verge ou le clitoris sont toujours excitables , pas de souci je pense ....
* ensuite les orgasmes forcés par l'électro peuvent effectivement redonner du plaisir à ceux/celles qui ne l'ont plus connu et faire connaitre une autre masturbation , sans les mains, mais cela reste une masturbation,  sans échange avec une personne , sinon celui ou celle qui pilotera la séance et s’inquiétera des effets si les résultats ne sont pas évidents , que ce soit sur une verge ou un clitoris .... mais qui ne participera pas émotionnellement ( je ne dis pas amour bien sur ) mais celui-celle qui masturbe l'autre avec la main ou un jouet ( vacuum, gode,, vibro, aspi-clito etc ...)  ne participe pas comme celui-celle qui effectue un vrai coït, mais cela, vous le savez bien  ....
* cette séance peut effrayer celui/celle qui n'a connu que l'amour physique plus "standard" , il faudrait auparavant faire visionner des vidéos , avec le problème que beaucoup sont du genre SM , surtout celles infligées aux femmes, pour des hommes plutôt sadiques ou au moins voyeurs .....Mais même celles infligées à des hommes mettent souvent l'accent sur la douleur , plus que le plaisir, qui n'est évident qu'à la fin, à l'orgasme .... Enfin, quelques-une du site, mettent plus l'accent sur le plaisir , à sélectionner en priorité , à moins que le sujet ne soit lui-même déjà ,porté sur le SM , la soumission ....
* si vous voulez trouver qqn sur la région parisienne qui accepte ce "pilotage" , vous pouvez demander aux inscrits du forum , en région, nous sommes plus éparpillés ....
Je ne présume d'aucune réponse positive, mais vous pouvez tenter ????

Voilà pour une première réponse , à vous de voir si des compléments vous apparaissent nécessaires . 

Amicalement 

matou83
Revenir en haut Aller en bas
Modestine
Je m'habitue...
Je m'habitue...


Féminin Nombre de messages : 12
Age : 27
Adresse : Paris 20 ème
Humeur : curieuse,perplexe !
Date d'inscription : 13/04/2015

MessageSujet: La première souffrance est La solitude   Ven 25 Aoû 2017 - 13:59

Matou,
La première souffrance de l'homme est La solitude.
Celle ci se décline en bien des situations, physiques mais aussi psychologiques.
Certains essaient d'en sortir par eux mêmes parce qu'ils sont indépendants mais d'autres ne le peuvent parce qu'ils sont dépendants.

Dans la masturbation solitaire il y a de la solitude et Le danger de cette pratique est que le ou La pratiquante se recroqueville sur lui (elle) même .
L'électro peut en cela devenir une sorte d'accélérateur de desocialisation.

Pour le dépendant,La recherche du contact de l'autre,du plaisir qu'il peut en attendre ,de l'échange dont il rêve est d'autant plus vive que les contreparties sont trop rares,trop complexes ... etc
Comme vous le savez,il n'y a pas que La recherche de l'orgasme,qui est un aboutissement physiologique mais peut être d'avantage,au début tout au moins, une phase de fantasmes.

Ce que je cherche est de savoir si l'on peut inclure cette démarche electro dans un processus de relation qui comporte de la confiance,de La complicité, du fantasme sexuel,du plaisir abouti.
J'ignore en outre si cette approche physique est toujours compatible sans risque avec un état historique de totale absence de stimulation sexuelle physique !

Par le passé vous ne m'aviez déjà pas compris sur ma recherche dans ce forum dont j'appréciais une certaine élégance au début et regrettais une évolution moins .... vous voyez ce que je voulais dire.
Hors dans ma recherche vers les plus démunis, il y a une certaine exigeance d'un peu d'élégance.
Le solitaire,l'handicapé,Le malade,Le vieillard ont besoin d'approches prudentes et particulièrement attentives à leurs particularités.
Pour faire référence à notre conversation privée, La relation de Maitre à dominé, a besoin de la même attention que ce que je viens d'exprimer.
Les vidéos du commerce ne correspondent pas à la réalité mais sont produites, soi pour l'excitation pornographique des spectateurs, soi pour le fantasme personnel des "amateurs".
C'est peut être aussi cela qui me convient Le moins dans l'évolution du forum.

Vous ne le savez peut être pas,Matou, mais nous sommes tous un peu des malades ....

Modestine
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: accompagnement ??   Ven 25 Aoû 2017 - 23:47

Certes Modestine, nous fantasmons tous, souvent sur des scènes que nous n'oserions  pas pratiquer ni sur nous ni sur les autres , alors est-ce ce que cela suffit à faire de nous des malades ? Sur le plan théorique , oui, mais je pense que cela ne devient vraiment une maladie que si on ne peut plus s'exciter autrement ou si l'on impose à la/au partenaire ce qu'il ne souhaite pas voir ni pratiquer ....SI cela demeure enfoui dans notre esprit, sans plus et que parfois, on s'excite ainsi , ma fois, où est le mal ???
Du moment que cela reste dans notre jardin secret et que cela ne gouverne pas nos autres relations, je ne partage pas ce jugement . Dans la mesure aussi où les scènes observées en solo ne sont pas basées sur de s douleurs réelles , genre coups de pieds dans les testicules par exemple , où le soumis n'a pas l'air de bander bien fort , quoique certains semblent apprécier .....
Il y a des sites US par exemple où la femme est masturbée de différentes façons et jouit contre sa volonté pendant la séance , plusieurs fois , mais dans les minutes finales , la vidéo la montre satisfaite , avec même de la reconnaissance pour le maitre(sse) qui l'a si fort et si fréquemment  fait jouir ..... Alors fantasme de l'homme qui voudrait bien apporter autant de plaisir à sa partenaire ??? Lui faire découvrir des zones de sa sensualité qu'elle craint ??? Bon, tout film est une comédie, mais les réactions intimes ne trompent pas , au moins sur certaines vidéos .....
Les combats de femmes nues , d'hommes-femmes nus aussi : généralement c'est l'homme qui a le dessous , le film est fait pour ça , fantasme de soumission , ne rien diriger : j'ai connu mon premier orgasme à n14-15 ans avec une fille de mon age , pratiquant le judo,  en maillots de bains tous les deux , et comment oublier cette première fois ??? Ensuite elle a appris beaucoup plus de choses , au petit puceau que j'étais ...

Notre vie sexuelle est ainsi faite , alors voir la normalité dans tout ça ???? Quelle importance ???

Quant à l'électro , ce n'est qu'une masturbation , et même  s'il y a pilotage, il n'y a pas d'échange , ce ne sont pas des caresses qu'on prodigue et dont on voit l'effet , à la rigueur il y a une verge qui se balance plus vite ou qui se hausse, des grognements de plaisir, mais on reste enfermé dans son excitation ou sa jouissance . Alors phase de redécouverte du plaisir ? Pourquoi pas, mais il faut embrayer ensuite sur des échanges plus réels et par ailleurs  l'effet sur quelqu'un qu'on ne connait pas, qui ne connait pas plus les effets de l'électro et risque de se braquer .....
Pour moi, je ne pratique que lorsque ma partenaire n'est pas avec moi , l'électro n'envahit pas ma vie sexuelle...

Ceci dit je  ne comprends pas bien si vous voulez simplement par l'électro redonner confiance à un homme handicapé , lui prouver qu'il peut à nouveau bander et ensuite passer à des échanges plus "conventionnels" et plus gratifiants avec un(e) partenaire  ??? Pour moi l'électro a été un réconfort après un divorce où j'avais perdu confiance en moi et les autres . Elle m'a permis de voir que je pouvais à nouveau être excité  alors que des masturbations manuelles étaient sans effet et que j'avais perdu l' érection matinale habituelle des mâles ....Je n'ai pas alors hésité à reprendre contact avec une femme de mon age qui venait de divorcer aussi et avec qui j'avais eu une aventure par le passé  . Depuis nous sommes ensemble, souvent séparés malheureusement car je m'occupe de ma mère très âgée et elle de ses petits enfants  , à 150 km de là ....
Mais en déduire que cela marchera pour d'autres, pas évident du tout d'une part ( depuis combien de temps cette absence de plaisir sexuel ?? et auparavant, comment ça se passait ??? )  et d'autre part il faudra passer à la 2° phase , la plus difficile .....

Après , pour ce qui ne vous convient pas dans le forum, et bien faites le tri , faute d'animateurs qui ont déserté , il faudra bien que vous vous en contentiez .....
En attendant ce forum est le seul aussi bien fourni en France et il faut savoir gré à tous les participants de l'animer à leur manière , il a bien failli disparaître .....
Mieux vaut un mélange disparate que pas de mélange du tout .....
Souvent des expériences nouvelles m'ont permis de tester de nouvelles pratiques ( sonde urétrale, prépuce ligaturé dessus, urine dedans : Sensations nouvelles et qui limitent les risques d'infection urinaire ) 
Par ailleurs je ne m'estime pas assez beau ni jeune pour poster photos ou vidéos, je suis bien heureux que d'autres remplissent ce vide !!!
Ces sujets vidéos attirent beaucoup de visites ,beaucoup  plus que pas mal d'autres  : 

Pour le champion toutes catégories , paulannie , à ce jour 2652 vues pour BDSM, et 5278 pour électro - bien que dans son cas, la séparation entre les deux domaines ne soit pas évidente ...
Je n'ai compté que les sujets initiés par lui et pas ses réponses sur des sujets initiés par d'autres , ce qui serait plus difficile ....
alors où est le mal ? Fantasmes que vous ne partagez pas ? Exhibitions qui ne vous intéressent pas ? Vous avec tout à fait le droit de ne pas les aimer , ne regardez pas ....
Mais pour le forum, où est l’intérêt ? votre avis ou celui des 7930 qui les ont visionnés et sans doute appréciés  ????

Mais rassurez vous, je vous laisse parfaitement le droit de dire que ça ne vous plait pas , simplement je voulais mettre l'accent sur l’intérêt de votre avis pour le forum ....  
En faisant le tri vous aurez ce que vous souhaitez voir et entendre ! 

IL faut de tout pour faire un forum pourrait dire Voltaire de nos jours 

Et comme vous l'avez dit, aucune vie sexuelle ne ressemble à une autre , les mots pour la décrire non plus , ne jugeons pas ! 
Si certains  participants ont des facilités d'expression inférieures aux nôtres, et bien reconnaissons qu'ils ont fait l'effort de s'exprimer , et remercions les pour ça ! 
 je souhaiterais fortement  qu'il y ait autant de participants que les  presque 8000 visiteurs des vidéos de paulannie, LN aussi surement , son site serait une exception mondiale sur l'électro ....

Restons modestes .....Modestine ....

Autant sur le jugement de notre vie sexuelle et de celle des autres ,  que sur ce forum .......
Passons de bons moments , quoi de plus ????

Amicalement 

matou83
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Accompagnant/Assistant/Aidant sexuel    

Revenir en haut Aller en bas
 
Accompagnant/Assistant/Aidant sexuel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BAS et Assistant Territorial
» si tu as un MF a 9 et rsg ou assistant malade ? tu fermes ?
» ASsistant conjoint = employeur employer niveau fiscal (neq?)
» Assistant et bibliothécaire d'état : où travaille t-il ?
» sujet assistant des bibliothèques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Carrés d'Hélène :: Catégorie : Réflexions et Discussions générales :: Forum : La relation dans tous ses états-
Sauter vers: