Les Carrés d'Hélène

Les Carrés d'Hélène

Centre de Recherches et d'Enseignements sur la Vie Sentimentale et Sexuelle des Adultes
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  SoutienSoutien  

Partagez | 
 

 de l'initiation à la pratique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 296
Age : 69
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: de l'initiation à la pratique   Mar 20 Juil 2010 - 16:46

Chers amis,

Il a bien souvent, en direct sur le Forum-électro ou en privé sur nos messageries été évoqué l’idée de séances d’initiations, voire d’un atelier.

Pour ce qui me concerne, j’ai fais part de quelque expériences au début du forum-électro, et après diverses expériences récentes, j’ai acquis cette conviction « non définitive » :

La stimulation sexuelle me semble, ce n’est pas un scoop, relever d’une démarche individuelle et égoïste qui recherche sa conclusion dans l’ orgasme.

S’agissant d’une pratique solitaire, l’onanisme se traduit ainsi par cette formule : « se masturber, c’est faire l’amour à la personne que l’on aime le plus et que l’on connait le mieux ».

La stimulation sexuelle à deux appelle, dans mon esprit et dans le prolongement de ce qui précède, les remarques suivantes ,en excluant les relations sexuelles « tarifées » :

- Dans la meilleure des situations classique hors electro, les deux partenaires « fusionnent dans une relation charnelle » ils recherchent en même temps confusément leur propre plaisir et celui de l’autre. L’aboutissement dans un orgasme commun constituant le nec plus ultra de la réussite « du rapport » ;

- Dans la plupart des cas hors électro,encore, chaque partenaire recherche son propre plaisir tout en stimulant « techniquement » celui de l’autre, dans une sorte d’approche « insentive bien comprise ».



Pour en venir à mon propos sur l’initiation à l’électrostimulation sexuelle je dirai qu’ :

- Il convient à l’évidence d’écarter la relation fusionnelle ;

- Il faut aussi écarter l’échange insentif bien compris puisque l’on imagine techniquement mal les deux partenaires se stimulant mutuellement ;

Il nous faut donc chercher dans d’ autres directions :

- La plus simple est celle de l’initiation « froide » dans laquelle le partenaire expérimenté va appliquer à son élève différents « protocoles électriques » de sa connaissance et dans des plages d’intensité supportables par un débutant,voire même à lui faire tester lui même la machine. Cette approche, que j’ai déjà décrite en rapportant quelques expériences, au début du forum, est très décevante pour les deux partenaires. L’élève s’attend au nirvana et a en tête des orgasmes fontaines entrevus sur Xtune, mais qu’il n’atteindra pas et l’expérimenté s’ennuie….A cet égard,vous constaterez que les séances qui ,sur Xtune,se concluent par des orgasmes fontaines, sont des séances en solitaire.

En effet, indépendamment du côté un peu « douillet » habituel du débutant, et de l’inadaptation fréquente du matériel de l’expérimenté à la morphologie sexuelle de l’élève, il manque ce que j’appellerai l’affectio societatis.

Dans une relation sexuelle, pour moi, il faut un minimum de complicité, à défaut de relations affectives ou intellectuelles.

La séance d’électro s’inscrit aussi dans un fantasme ou ensemble de fantasmes ou de fétichisme. J’ai rencontré ainsi des « élèves » masculins qui attendaient,très motivés, leur séance, bardés de cuirs enveloppant leur sexe etc..En leur demandant d’ôter ces enveloppes incompatibles ou leur Prince Albert ou leurs piercings électriquement parasites, j’annihilais en même temps leur fantasme principal et détruisais ainsi le chemin vers leur orgasme.

Les exemples se multiplieraient ainsi;

- Dans une relation sexuelle, quelle qu’elle soit, il faut un lien suffisamment fort entre les partenaires :affectif, intellectuel, culturel, physique, technique….

A vous, dirais je par paresse, de vous représentez ce que je formule ainsi de manière lapidaire et probablement maladroite.

Je voulais ainsi en venir à cette conclusion personnelle que je ne suis pas favorable à des séances de formation ou à des ateliers ouverts.

Mon approche serait plutôt la suivante :

- L’électro-stimulation-sexuelle s’apprend en solitaire en prenant conseil pour gagner du temps et éviter des investissements inutiles,c'est le but du forum électro. Il faut en effet parfaitement en connaitre les effets selon les configurations avant, soit d’en recevoir les applications d’un tiers , soit de les appliquer à un tiers ;

- A défaut d’être parvenu à cet équilibre d’expérience entre deux partenaires n'ayant aucun autre lien entre eux que celui d'une séance d'initiation,je persiste à penser que cela est possible dans la relation hétéro sexuelle dans la mesure où il existe alors une complicité naturelle qui s’affine très rapidement ;

- Les séances entre partenaires expérimentés gagnent à se pigmenter d’un zeste, voire un peu plus de BDSM.

Bien à vous

Electre
Revenir en haut Aller en bas
Cavalier de pique
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 125
Age : 49
Adresse : Argenteuil
Particularité : Masseur et poète
Humeur : généralement bonne
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Ateliers   Ven 30 Juil 2010 - 10:43

Bonjour tous

Je n'ai aucune expérience de l'electro et cela ne me tente pas vraiment, mais je lit régulièrement cette rubrique car tout ce qui touche à la sexualité éveille ma curiosité...

A propos de relation sexuelle, il existe des personnes (j'en suis (donc j'y pense :-)€ )) qui aiment le plaisir de l'autre et qui ont une satisfaction à produire ce plaisir... Cela peut faire une situation pour une initiation (voir plus) qui ne soit pas froide.

Sinon, il me vient aussi plusieurs idées d'ateliers qui pourrais répondre à différentes situations qui sont discutées ici :

- fabrication d'électrodes (rassemblement d'outils, de matos fait-main, de fournitures, d'expériences, d'imaginations interactives, peut-être des testes sur place).
- création, personnalisation, de routine et de MP3 (rassemblement de compétences techniques et d'expériences, peut-être des testes sur place).

Si ces ateliers prennent formes, ils m'intéressent (donc).
Chaleureusement
Laurent

_________________
Je donne aux personnes de l'humanité, de l'amour et du plaisir, comme signes de reconnaissance et d'espoir !
Revenir en haut Aller en bas
http://cavalierdepique.fr
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 296
Age : 69
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: de l'initiation à la pratique   Sam 7 Aoû 2010 - 9:41

Mon cher Laurent,
effectivement,on trouve du plaisir à donner du plaisir.Je pense que c'est ce que vous devez ressentir lorsque vous dispensez des massages "d'éveil à la sexualité".
Mais vous dispensez ces derniers à des femmes,si j'en juge par votre blog.
Si ce qui précède est exact,auriez vous le même plaisir à "dispenser du plaisir" à un homme ?
Sauf à être bi-sexuel,et encore,il ne me parrait pas évident ,en matière sexuelle,de pouvoir trouver le même plaisir à en donner à une personne du même sexe que soi qu'à une personne du sexe opposé.
Ainsi,et je l'ai exprimé assez souvent sur ce forum,à l'expérience je m'ennuie vite dans des séances d'électro-stimulation-sexuelle "hommo".
Hors,constatant que cette pratique est plus masculine que féminine....
C'est pour cette raison que j'ai souvent évoqué le contexte BDSM qui,de mon point de vue apporte le "piquant" nécessaire dans une expérience électro-stimulation-sexuelle "hommo-masculine".La pratique BDSM,apporte en effet à celui qui "domine" l'intérêt de mesurer ,de l'extérieur ,les effets de l'électro et au "dominé" ses propres seuils de résistance dans le contexte psychologique si particulier de la dépendance .Hors,une relation BDSM ne peut avoir lieu qu'entre personnes expérimentées.
Pour ce qui concerne l'aspect "matos",je pense que les illustrations présentées sur le forum,ajoutées aux accessoires du marché,devraient suffire à l'information des interessés pour leur permettre de démarer et devenir très rapidement expérimentés.
Pour ce qui concerne les questions "routines" et MP3,je crois que des échanges sur le forum demeurent essentiels,les composantes techniques de ces aspects de la pratique électro demeurant ,au sein d'un atelier, aussi abscondes qu'un échange de touches électriques entre deux escrimeurs .
J'espère,mon cher Laurent,ne pas avoir été trop négatif à vos yeux d'humaniste bienveillant,et j'aurai grand plaisir à poursuivre avec vous ce débat,les choses de la sexualité,m'intéressant,tout comme vous, également.
Bien à vous
Electre
Revenir en haut Aller en bas
Cavalier de pique
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 125
Age : 49
Adresse : Argenteuil
Particularité : Masseur et poète
Humeur : généralement bonne
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: de l'initiation à la pratique   Jeu 12 Aoû 2010 - 8:27

Bonjour

Il est vrai que j'ai beaucoup plus expérience avec les femmes, mais peu à peu, je m'ouvre au homme, surtout grâce a Hélène, qui est aime beaucoup les hommes... mais cela devient hors sujet electro. Quoi qu'il en soit, j'essaie dans mon message précédent d'ouvrir un peu, au delà de moi, de nous...

Quant aux ateliers, je reste sur ma position. Suis persuadé que l'échange d'expérience de visu, produit beaucoup plus et beaucoup plus vite que le peut un forum...

Chaleureusement
Laurent

_________________
Je donne aux personnes de l'humanité, de l'amour et du plaisir, comme signes de reconnaissance et d'espoir !
Revenir en haut Aller en bas
http://cavalierdepique.fr
Amecaline
Je progresse...
Je progresse...
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Age : 41
Particularité : éternel chercheur
Humeur : aujourd'hui songeur
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: de l'initiation à la pratique   Ven 20 Aoû 2010 - 1:14

Puisque je fais parti des récents débutants en matière d'électro mais aussi des personnes qui ont suggéré une possibilité d'atelier, je me permets de mettre mon grain de sel entre les deux personnes (c'est bien peu, je trouve) qui en débattent.

Je trouve pour ma part que même si le forum m'a beaucoup aidé pour aborder l'électrostim, je suis actuellement un peu bloqué.
Ayant un peu ruminer dans mon coin avant de chercher une solution pour avancer sur le forum, je reste convaincu que l'expérience en situation avec un ou des sachants me (et pas que moi) permettrait d'avancer sinon sans encombre au moins plus rapidement.

J'étaye un peu mes arguments sur ce point.
Je pense (et mon expérience en tant que jeune professeur me le confirme, en tout cas pour l'instant) que nous avons tous des modes d'apprentissage différents.
Certains, très cérébraux et conceptuels se contenteront d'un forum déjà bien garni, d'autres plus corporels voire manuels comme notre ami Laurent (et un peu comme moi je l'avoue ces derniers temps) auront besoin sinon de voir au moins de sentir avec leur peau pour comprendre.
Et je ne parle pas ici des personnes dont les autres sens sont chez eux prioritaires.
Celà reste un problème (j'en ai fait l'expérience) car chacun étant par essence différent on ne peut satisfaire tout le monde (y compris le sachant).
Je pense qu'Hélène pourrait en parler mieux que moi au travers de son expérience.

Cependant, je pense qu'entre adultes consentant et en prenant le temps d'appréhender le problème d'un atelier électro, celui-ci devrait être possible.
Je vais prendre un exemple pour être plus concret.
La recherche de plaisir au sein de l'atelier semble être un problème pour Electre.
Pourquoi ne pas directement l'exclure alors, par exemple en dirigeant le thème sur des aspects techniques purs?
Je reprends l'exemple des électrodes qui me parle par ailleurs (j'aime bien bidouiller, mais pour l'instant même si j'ai pu identifier certains écueils, je rencontre encore beaucoup d'échecs).
J'ai déjà testé cette "formule" pour par exemple le bondage et ça marche...

Bien à vous

Amecâline
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: de l'initiation à la pratique   

Revenir en haut Aller en bas
 
de l'initiation à la pratique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» initiation à la pratique de terrain en anthropologie
» vélo pratique
» initiation à la lecture
» Atelier initiation portage
» Initiation à la dentelle 25 et 26 octobre - Bayeux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Carrés d'Hélène :: Electro-Stimulation :: Rencontres pour Initiation et/ou Démonstration-
Sauter vers: