Les Carrés d'Hélène

Les Carrés d'Hélène

Centre de Recherches et d'Enseignements sur la Vie Sentimentale et Sexuelle des Adultes
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  SoutienSoutien  

Partagez | 
 

 stimulation prostatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 296
Age : 68
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: stimulation prostatique   Jeu 25 Mar 2010 - 15:56

Chers amis,
Dans la droite ligne de l’article précédent je continuerai dans celui-ci à essayer de faire percevoir la grande variété des configurations sur un « espace pourtant restreint »,des combinaisons et des ressentis.

Encore une fois, il ne faut pas perdre de vue que cette pratique offre par ailleurs autant de « ressentis » physiologiques que psychologiques.


Ce dernier aspect, qui n’est pas le moindre se nourrit :

- Du choix des accessoires plus ou moins hétéroclites, le plus souvent dévoyés de leur utilisation première ;

- De leur installation sur lr sexe et de la simple vue de cet appareillage;

- De l’effet bondage mécanique éventuel ;

- De l’intrusion d’un acteur extérieur, l’électricité, qui prend le pas sur nos influx nerveux naturels, force ou viole nos réactions et reflexes intimes ;
- De l’action possible d’un partenaire actif ou passif.

Les illustrations qui accompagnent ces commentaires ne s’inscrivent elles pas aussi dans le ressenti psychologique de leurs(s) propriétaire(s) comme du lecteur ?

En revanche, alors même qu’il faut bien montrer des sexes pour en illustrer l’appareillage, il m’est apparu souhaitable de les « dématérialiser » en les extrayant de leur appartenance à des corps et en les resituant dans des cadres »naturels » neutres.(un tapis de glands…par exemple !)

Les configurations qui suivent s’articulent toutes autour d’un cockring bipolaire de racine de verge.[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Celui-ci offre les caractéristiques suivantes :

- Il est souple, son diamètre,50 mm, à peine ajusté ne comprime pas les vaisseaux sanguins ni l’urètre ;

- Sa bipolarité, constituée de deux demies circonférences intérieures électro-conductrices permet une application de la stimulation soit latérale de chaque côté des bourses soit verticale, l’une sous et à l’arrière des bourses, l’autre sur le dos de la racine de la verge, contre la prostate.

On reliera :

- A 1 Plug anal mono polaire - A 2cockring bipolaire dos de la verge ;

- B 1 cockring bipolaire face inférieure - B 2 anneau de gland couplé à une électrode de méat[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le canal A véhicule la stimulation du rectum au travers de la prostate.

Le canal B stimule la verge de sa racine inférieure vers le frein de gland (le ressenti est différent selon qu’il s’agisse d’un simple anneau qui diffuse autour du gland et notamment au frein ou d’une électrode de méat qui impacte directement le méat et le frein ).Dans l’expérience illustrée, nous avons utilisé ,dans une première configuration un fin anneau de gland positionné en avant du sillon et relié à une petite électrode affleurant le méat. Dans ce schéma particulier, la stimulation est à la fois diffusée sur le pourtour de l’avant du gland avec une « touche « plus précise sur le méat. Dans une deuxième configuration (la photo à droite en bas)nous avons utilisé un simple anneau de gland positionné en arrière du gland, sur la peau de la verge pour obtenir un effet diffus.

Le ressenti varie, en outre, selon les routines des stimulateurs et la puissance électrique de chaque canal, mais il est principalement fort au niveau de la prostate et du frein de gland.

Le résultat est extrêmement curieux et troublant.

Dans un premier temps et de manière imprévisible, on observe une soudaine émission abondante de sperme suivie seulement quelques secondes après son début par la montée d’une sensation de jouissance continue qui courre entre la prostate le long de la verge et le gland.

Après quelques secondes, cet écoulement et cette sensation se transforment en un orgasme classique avec saccades et éjaculation violente.

Globalement, l’émission de sperme est beaucoup plus importante que dans une éjaculation classique, ce que l’on peut, je pense, expliquer par ce phénomène de double » émission prostatique »-« éjaculation orgasmique ».La prostate, stimulée en premier provoque un premier écoulement et l’excitation du gland, plus ou moins en phase, un orgasme classique avec éjaculation.

D’une manière plus générale, le niveau de stimulation électrique et la routine utilisée ne sont pas neutres car une stimulation différentiellement plus forte du gland que de la prostate provoquera en premier une éjaculation classique qui mettra immédiatement un terme à une poursuite de l’excitation de la prostate. En revanche, un bon dosage des deux, permet d’obtenir une plus forte éjaculation que la moyenne par un apport prostatique.



Bien à vous.

Electre
Revenir en haut Aller en bas
coquinou
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 78
Age : 77
Adresse : normandie
Humeur : Il n'y a pas de mal à se faire du bien, et çà maintien la forme
Date d'inscription : 10/01/2010

MessageSujet: l'électro-Stimulation   Ven 26 Mar 2010 - 22:20

Bravo "electre" voilà des photos qui parlent; un sujet très interessant sur les électrodes, car en somme, c'est par la nature et le positionnement des électrodes que l'on peut ressentir des sensations. Peut-être que je demande beaucoup, mais un croquis, complèterais bien les photos qui ont un aspect diffus dans le décor de fond, non ? enfin je demande peut-être beaucoup.
Merci de vos conseils.
coquinou.
Revenir en haut Aller en bas
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 296
Age : 68
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: stimulation prostatique   Lun 29 Mar 2010 - 8:15

Cher Coquinou,
on peut toujours améliorer "ces planches" de démonstration et,comme vous le savez,je peux insérer dans ces articles de nouveaux éléments,ce que je fais régulièrement au fil des questions et suggestions qui me sont formulées.
A cet égard,je suis preneur de vos dessins ou photos éventuelles sur ces sujets.Vous pouvez me les transmettre à mon adresse Email pour que je les examine et les insère après mise au format.
Cette remarque vaut pour tous nos amis du forum,bien sûr.
Bien à vous.
Electre
Revenir en haut Aller en bas
xianau
Je progresse...
Je progresse...


Masculin Nombre de messages : 42
Age : 69
Adresse : Normandie
Humeur : Fantasmatique
Date d'inscription : 10/02/2011

MessageSujet: Electrodes de stimulation prostatique   Mer 29 Aoû 2012 - 6:08

Bonjour à tous,

J'ai vu qu'il y avait de nombreuses électrodes utilisées pour la stimulation prostatique, réparties en deux types:
- des sondes anales spécialisées à cet effet,
- des sondes urétrales de grande longueur.

Je souhaite investir dans ce domaine mais comme ce matériel est en général onéreux j'aimerais avoir des avis d'utilisateurs de ces sondes:
- quelles sont les sensations ressenties ?
- quels modèles préférer ?
- quelles sont les précautions d'utilisation ?

Merci d'avance pour vos avis !
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 899
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: stimulation prostatique-anale    Lun 12 Nov 2012 - 11:32

Bonjour à tous,
je reviens sur la stimulation prostatique . J'avais acheté avec des électrodes souples que j'utilise chaque séance ou presque une électrode anale bipolaire constituée par deux demi-sphères à enduit d'or , dont les centres se situent à 6 cm et 9cm d'une bague limitant l'entrée dans le rectum à ces distances . J'avais abandonné l'usage de cette électrode après des essais infructueux , où je n'avais pas poussé l'intensité du courant bien haut . Après réglage de l'ET312 et modification des seuils d'intensité comme indiqué par Electre, j'ai réessayé cette électrode et j'ai éprouvé des sensations toute nouvelles :
*avec les routines Wawes , phase 1-2-3, ramdom 1-2, on arrive à partir d'une certaine intensité à une sorte de pulsation du rectum qui masse la prostate par vagues à mi-chemin entre plaisir et douleur , mais qui finit par une jouissance prostatique où l'orgasme monte de l'intérieur du pelvis vers la colonne vertébrale avant de finir par un orgasme pénien, qui vous laisse très fatigué, vidé, comme par une jouissance prostatique . Cette électrode est reliée au canal B .
Dans ce cas je relie le canal A+ au capuchon du gland par un conducteur souple , et A- à une électrode souple encerclant la verge + testicules à la base du sexe et parfois une dérivation en parallèle sur les testicules droit et gauche par deux patchs souples .

*on peut aussi modifier le montage ainsi : A+ au capuchon du gland et A- sur le canal de l'électrode anale le plus profond dans le rectum , B+ à la base du sexe+testicules (ou B+ sur les deux testicules par deux patchs ou dérivation comme ci-dessus) et B- sur l'autre canal de l'électrode anale proche de l'anus . Mais il n'y a plus de "pulsation" du rectum massant la prostate et l'orgasme est différent , laisse moins "vidé"
le courant passe par l'intérieur de la verge , les testicules , jusqu'à la prostate mais l'orgasme est différent .

Certains d'entre vous ont-ils ressenti cette sensation, nouvelle pour moi ?
Je me rappelle les conseils d'Electre de supprimer les contacts bi-polaires sur des œufs ou des sondes anales , ce qui a tardé à me faire essayer cette méthode de stimulation en poussant l'intensité , mais finalement c'est assez jouissif et différent des sensations habituelles . Qu'en pensez vous ?
Matou83
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 899
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: stimulation prostatique-urétrale    Lun 12 Nov 2012 - 11:53

Bonjour à tous , deux questions sur l'électrode urétrale :

J'ai vu que la question de Xianau sur les électrodes urétrales est restée sans réponse . J'en pose donc une autre similaire : lecteurs de ce message qui utilisent une électrode urétrale , avez vous acheté celle du commerce qui fait 8 mm de diamètre ? Ceci me parait gros pour quelqu’un qui a une verge fine . J'ai remarqué, pour avoir été sondé lors d'une opération de la prostate que les sondes urinaires utilisée sur moi faisaient 5 à 6 mm de diamètre et non 8 . Ne risque-t-on pas une déchirure de l'urètre avec une sonde de 8 mm ? L'urètre ne doit pas être élastique ni grossie par l'érection puisque ce sont les corps caverneux et spongieux qui en déterminent alors le diamètre et pourraient même la comprimer . Les vidéos sur les sondes urétrales (non électro ) montrent que cette urètre est dilatée progressivement par des sondes de plus en plus grosses , alors n'est-il pas dangereux d'introduire 8 mm d'un coup ?

J'ai essayé la fabrication conseillée par Electre mais la goutte de soudure laissée au bout de la corde à linge à âme en acier n'est pas assez lisse , le plastique est brulé par le fer à souder et fait de petites aspérités qui me semblent coupantes . Certains d'entre vous ont-ils essayé de faire ce montage ?

Bien à vous , souhaitant une réponse d'utilisateurs habitués ...

matou83
Revenir en haut Aller en bas
Klipsch
Je progresse...
Je progresse...


Masculin Nombre de messages : 46
Age : 35
Adresse : 57
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: stimulation prostatique   Lun 12 Nov 2012 - 20:27

matou83 a écrit:
Bonjour à tous , deux questions sur l'électrode urétrale :

J'ai vu que la question de Xianau sur les électrodes urétrales est restée sans réponse . J'en pose donc une autre similaire : lecteurs de ce message qui utilisent une électrode urétrale , avez vous acheté celle du commerce qui fait 8 mm de diamètre ? Ceci me parait gros pour quelqu’un qui a une verge fine . J'ai remarqué, pour avoir été sondé lors d'une opération de la prostate que les sondes urinaires utilisée sur moi faisaient 5 à 6 mm de diamètre et non 8 . Ne risque-t-on pas une déchirure de l'urètre avec une sonde de 8 mm ? L'urètre ne doit pas être élastique ni grossie par l'érection puisque ce sont les corps caverneux et spongieux qui en déterminent alors le diamètre et pourraient même la comprimer . Les vidéos sur les sondes urétrales (non électro ) montrent que cette urètre est dilatée progressivement par des sondes de plus en plus grosses , alors n'est-il pas dangereux d'introduire 8 mm d'un coup ?
matou83

Je possède la sonde "Mystim thin finn" (8mm), pour le diamètre je n'avais jamais rien introduit avant, donc aucun travail antécédent de dilatation, ça passe sans problème!!! Je connais des infirmières et échangent leurs experiences de sondes urethrales, et il en sort justement que si la sonde est trop fine, ça a du mal à passer, ça accroche etc... Mais si le diamètre est gros ça passe beaucoup mieux! il faut alors se rapprocher le plus possible du diamètre max de son urèthre... Si Mystim vend son 8mm comme produit le + populaire, c'est que c'est une bonne moyenne je pense. Ca devrait passer sans inquiétude Wink

Mais, pour en revenir au sujet, pour stimuler la prostate tu peux oublier cette sonde rigide Mystim. J'ai essayé, tu n'arrives pas à atteindre la prostate à cause de la courbure de l'urèthre si bien évoquée par Electre.
Mais hormis ce bricolage fort interessant, ils vendent maintenant des sondes souples dédiées, il suffit de chercher un peu sur le net, j'ai vu des modèles mais là desuite je ne trouve plus le site...
Revenir en haut Aller en bas
Klipsch
Je progresse...
Je progresse...


Masculin Nombre de messages : 46
Age : 35
Adresse : 57
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: stimulation prostatique   Lun 12 Nov 2012 - 20:58

Eureka!!!!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je n'ai pas dit que c'est LA solution absolue pour la "prostate-stim" mais on se rapproche du but Smile

Il y a tout un choix sur ce site:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Avec plaisir Very Happy LOL
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 899
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: electrode uretrale   Lun 12 Nov 2012 - 22:55

Merci beaucoup klipsch pour cette réponse rapide et aussi bien documentée , effectivement, un grand choix sur ces pages de catalogue , je vais étudier un peu les options mais je pense me laisser tenter par une sonde souple , unipolaire il me semble . Celle que vous utilisez est-elle bi-polaire ? A-t-elle un intérêt par rapport à une uni-polaire ? C'est uniquement la bande noire qui est conductrice ? Excusez ces nouvelles questions mais la description sur le site Estim n'est pas évidente . Merci d'avance .
Matou83
Revenir en haut Aller en bas
xianau
Je progresse...
Je progresse...


Masculin Nombre de messages : 42
Age : 69
Adresse : Normandie
Humeur : Fantasmatique
Date d'inscription : 10/02/2011

MessageSujet: Stimulation prstatique   Jeu 15 Nov 2012 - 6:16

Merci beaucoup à Klipsch pour son superbe catalogue, mais je ne sais que choisir et j'attends vos retours d'expérience si vous en avez.
Pour l'instant j'utilise mon ET312 en triphasé avec un miniplug anal. Les sensations ressenties sont de type sodomique, très agréables et très variées selon les routines utilisées, mais (peut être à tort ?) j'attends autre chose d'une véritable stimulation prostatique...
Bon plaisir à tous.
Xianau
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 899
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: stimulation prostate - muscle vessie   Ven 16 Nov 2012 - 17:05

Klipsch : autres questions :
*franchir le muscle de la vessie peut être dangereux selon Electre car alors des risques d’énurésie sont possibles si le muscle de la vessie est lésé. Par contre est-il "égratigné" par un métal mal usiné (sonde au bout bien arrondi ? ) ou par les le courant électrique qui se déplace alors dans un milieu conducteur (urine ) ?
*franchir la courbure de l'urètre par contre me semble possible : quand une infirmière vous sonde avec une sonde urinaire elle commence par maintenir la verge avec un angle aigu par rapport au ventre puis elle la change d'orientation à plus de 90 du ventre (angle obtus ) de façon à tenir compte de la courbure de l'urètre et à franchir le muscle : elle demande même au moment où elle sent une résistance à la pénétration de prendre une bonne inspiration et vous l'enfonce à ce moment là ...Vous devez si vous avez des amies infirmières avoir confirmation de leur méthode ......Et éventuellement corriger mes dires ....
*je ne vois pas comment solliciter vraiment la prostate si on ne franchit pas vraiment ce muscle car la vessie entoure la prostate .
*par contre je vous ai révélé dans un message précédent que ma sonde anale à double semi-sphère bi-polaire (centres distants de 3 cm) animée par un courant suffisamment intense et orientée près de la prostate avec un pôle en amont et un autre en aval dans le rectum , provoquait une "vague" qui la massait de façon très efficace et amenait à un orgasme intense qui se rapproche de celui que je suis arrivé quelquefois à ressentir avec l'anéros et que j'assimile à l'orgasme prostatique . Je ne ressens pas la même jouissance si je relie chaque pôle de la sonde anale à un autre extérieur au rectum (verge ou testicules par exemple ) car alors le courant ne passe pas de la même façon et n'affecte pas la prostate . Est-ce le rectum qui masse la prostate ? Ou les lignes de courant passent-elles alors par la prostate ? Mais alors comment expliquer l'espèce de "vague" qui agite alors l'intérieur du rectum au niveau de la prostate , il ne s'agit pas des muscles de l'anus, beaucoup plus superficiels ?????

Qui a ressenti cette sensation parmi les utilisateurs de telle sonde bipolaire déjà décrite dans un autre message précédent ?

Electre , qu'en pensez vous ?

Cordialement à tous .
Matou83
Revenir en haut Aller en bas
Klipsch
Je progresse...
Je progresse...


Masculin Nombre de messages : 46
Age : 35
Adresse : 57
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: stimulation prostatique   Dim 18 Nov 2012 - 15:18

1- franchir le muscle de la vessie ne présente à mon sens aucun interet, comme vous dites c'est même dangereux vu le très haut risque d'infection et de blessure. Si mes souvenirs sont bons Electre disait que la stimulation de ce muscle donnait des sensations très intenses mais très délicates à réaliser... Mais là on est hors sujet, cela n'a rien à voir avec la prostate.

2- Biensur qu'il est possible de franchir la courbure Wink avec une sonde souple! La manoeuvre avec le changement d'angle semble correcte.

3- Heuuu... là vous dites n'importe quoi (sans vouloir vous vexer)... taper "prostate" sur google et aller sur "images"...

4- Je dirais que ce sont les 2: à la fois les muscles qui massent, et le courant qui traverse, qui stimulent efficacement la prostate. Concernant le Bi-polaire perso je ne peux pas en dire + car je n'ai pas de sonde anale de ce type. J'ai une monopolaire, un petit plug cylindrique que je trouve déjà pas mal ceci dit. En parlant d'anéros (j'ai un MGX) je trouve que je ressent les battements de coeur qui participent grandement à la stimulation par "massage" :p
Revenir en haut Aller en bas
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 296
Age : 68
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: stimulation prostatique   Mar 20 Nov 2012 - 17:07

Votre débat sur la stimulation prostatique est intéressant mais il tourne un peu en rond.
Pour moi il y a deux approches electro.
- si l'on recherche une stimulation électrique de la prostate,la meilleure configuration passe entre le rectum et la base supérieure de la verge.
Cette configuration est simple et sans inconvénient pour le système urinaire.
Je ne crois pas du tout à la stimulation intra rectum au moyen d'un oeuf bipolaire.A la limite vous pouvez essayer un oeuf monopolaire au bout d'un flexible appuyé dans le rectum vers la prostate,mais cela n'ajoute pas grand chose à l'oeuf monopolaire "passif" à l'entrée du rectum.

- le fait d'insérer une tête de sonde électriquement active dans la vessie (au delà donc du sphincter de celle ci) n'ajoute rien sur le plan de l'effet électrique sur la prostate par rapport à un plug anal.

- le "sondage" de l'urètre et de la vessie relèvent de mon point de vue "éclairé" plus du fantasme que de l'efficacité electro.
Je ne dénie pas le plaisir que l'on peut retirer de cette insertion d'une sonde plus ou moins électrique ,au diamètre plus ou moins 6 à 12 mm,mais je mets en garde contre un certain nombre d'effets secondaires.Malgrès les lubrifiants et la qualité de la sonde (sans la moindre aspérité),ce passage laisse toujours des traces de "brûlures,de saignements,d'envies d'uriner....
Répétée trop souvent (une fois tous les quinze jours par exemple) cette pratique peut aboutir à certaines formes d'incontinences...

Comme je l'ai souvent expliqué,la pratique de l'électro navigue entre efficacité physique électrique et stimulation psychologique (le fantasme).Je n'oublie pas cette formule employée par Tigresse de l'arbre de Noël.

Dans la pratique habituelle de l'électro,nous sommes à la fois amenés à recourir à des "circuits efficaces éprouvés" et à varier avec de petites nouveautés (une sonde d'urètre,un long flexible anal,un patch au plexus,le traitement séparé des bourses,des cockerings alternés sur la verge ou le tour du gland,des crochets de méat,des bondages du sexe....des accessoires en cuir ou en métal du commerce,des ustensiles déviés de la vie courante.....

Bien à vous
Electre
Revenir en haut Aller en bas
Klipsch
Je progresse...
Je progresse...


Masculin Nombre de messages : 46
Age : 35
Adresse : 57
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: stimulation prostatique   Mar 20 Nov 2012 - 21:10

Electre a écrit:
Votre débat sur la stimulation prostatique est intéressant mais il tourne un peu en rond.
"Notre" débat tourne un peu en rond, certes, mais on fait avec ce qu'on a comme moyens et comme experience!
J'ose affirmer que nous attendions votre intervention avec la plus grande impatience!!!

Merci pour ce précieux retour d'experience! on peut donc en conclure qu'il faut tout bonnement abandonner la stimulation par sondage,
vu les risques que vous avez souvent cité.
Revenir en haut Aller en bas
coquinou
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 78
Age : 77
Adresse : normandie
Humeur : Il n'y a pas de mal à se faire du bien, et çà maintien la forme
Date d'inscription : 10/01/2010

MessageSujet: stimulation prostatique   Mer 21 Nov 2012 - 10:03

Bonjour à tous ceux qui veulent se risquer dans la stimulation prostatique.

Je suis cette discussion depuis un moment en m'inquiétant pour ceux qui veulent aller plus loin dans le canal de l'urètre...

Electre m'a devançait pour intervenir dans cette discussion, forte intéressante certe, mais tellement dangereuse pour les conséquences que celà peut amener, tout çà pour une recherche d'un plaisir que l'on peut avoir en procédant d'une façon beaucoup plus sécurisante.

Mon expérience dans le domaine de l'électrostimulation ?

Je trouve que j'obtiens une très grande satisfaction en procédant sur l'extérieur du sexe : j'utilise des sons audio que j'injecte dans mon ET 312 en Audio 3, avec des branchements très simples.

Canal A : le fil noir relié par un fil d'or (diamètre 0,6 m/m) sur 2 tours autour du sillon du gland, le fil noir et blanc, de ce même canal, relié par un anneau en laiton à la base du pénis.

Canal B : le fil noir relié à un plug anal monopolaire, le fil noir et blanc, de ce même canal, relié à une manille en inox autour des bourses.

Ces électrodes ne sont pas enduites de gel, mais posées directement sur la peau, ce qui me donne une très large possibilité en puissance. J'évite la "tartouille" et le ressenti est toujours identique tout au long des séances.

Vous remarquerez, que les fils noir et blancs ne sont pas tout à fait en contact, et même s'ils y parvenaient, il n'y aurait pas de domages causés à l'appareil (note du constructeur), d'ailleurs, ces deux électrodes peuvent être reliées si l'on veut, pourquoi pas. Pour ma part j'ai intercalé un petit bout de sparadrap pour ne pas avoir ce contact, c'est une question de ressentis qui serait un peu plus BDSM en Audio 3.

Avec ces électrodes légères, j'ai un pénis libre de ses mouvements, le canal de l'urètre libre également pour laisser s'écouler le liquide séminal ainsi que le sperm lors de l'orgasme.

J'avoue que j'adore cette configuration simple et surtout NON AGRESSIVE pour le sexe.

Voilà mon expérience personnel, maintenant, chacun peut faire selon ses goûts !

Quand pensez-vous ? Bien à vous, Coquinou
Revenir en haut Aller en bas
latouraine
Je progresse...
Je progresse...


Masculin Nombre de messages : 26
Age : 56
Adresse : à la campagne
Date d'inscription : 03/06/2010

MessageSujet: configuration non agressive   Mer 21 Nov 2012 - 13:03

Bonjour,
En ce qui me concerne, j'utilise une petite sonde en fil de cuivre 1,5mm de diamètre dénudé sur 2 cm de longueur pas plus, à l’extrémité de laquelle j'ai coulé une goutte de soudure d'étain obtenue par chauffage du fil de cuivre au fer à souder sur lequel j'ai fait fondre la soudure d'étain qui a coulé jusqu'à l'extrémité et qui a formé ainsi, une goutte très lisse.
Après l'avoir recourbée, la gaine du fil de cuivre fait office d'isolant sur la partie en contact extérieur avec le pénis...
Donc, je l'introduit sur 2 cm dans le méat urinaire.
Avec cela, plus une sonde anale en regard de la prostate, j'obtiens de délicieuses sensations qui m'amènent à chaque fois ou presque à l'éjaculation.
Tenez moi informé de vos résultats.
cordialement.
Latouraine.
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 899
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: longueur sonde uretrale    Mer 21 Nov 2012 - 16:27

Latouraine ,

si j'ai bien compris, vous recourbez le fil de cuivre et mettez au bout, après l'avoir dénudé une perle de soudure d'étain pour avoir une extrémité parfaitement lisse . N'avez vous pas peur que cette perle se désolidarise du cuivre et reste en place dans l'urètre ? Ne faudrait-il pas former à l'extrémité dénudée une petite boucle (en l'entourant sur une petite tige cylindrique : clou par exemple ) puis en faisant la perle ensuite, de façon à ce que la perle ne puisse bouger puisqu'elle remplirait alors aussi cette boucle ?

A la jonction plastique isolant-étain n'y a-t-il aucune aspérité qui pourrait égratigner l'urètre ?

La longueur d'insertion de 2,5 cm est-elle vraiment suffisante ? N'avez vous pas essayé de longueur plus grande ? les sondes urinaires "portatives" font 19 cm , preuve que pour la plupart d'entre nous le sphincter de la vessie doit se trouver juste avant (vers 15 à 18 cvm ? ) et s'il convient de ne pas le franchir ne vaudrait-il pas mieux l'enfoncer vers 12 à 15 cm dans le pénis de façon à ce que l'arrivée du courant soit plus en face de la sonde anale et traverse vraiment la prostate, le courant passant alors complètement par la prostate ? Il est vrai que j'(avais dit une betise dans un message précédent et que je m'étais mal exprimé , la prostate se trouve juste avant la vessie si on introduit une sonde par l'urètre dans le pénis. On peut envisager d'ailleurs de tester la longueur efficace en introduisant le fil recourbé jusqu'à ressentir une douleur signalant la position du sphincter et rester 2 cm en deça par rapport au gland pour ne pas léser le sphincter .

Que pensez vous tous, Electre, Latouraine , Klipsch et autres utilisateurs de sonde urétrale de ces sugestions-questions ?

A quelle profondeur , Klipsch, se situe le conducteur de bout de votre sonde urétrale ? Mettez vous un gel antiseptique sur le gland et sur la sonde avant insertion ou une simple toilette du gland + gel électro simple suffisent-ils pour éviter une infection ? (électrode bien nettoyée à l'alcool, dakin, autre ? )

Cordialement à tous et merci d'avance pour votre participation au forum d'échange d"expériences personnelles .

matou83
Revenir en haut Aller en bas
latouraine
Je progresse...
Je progresse...


Masculin Nombre de messages : 26
Age : 56
Adresse : à la campagne
Date d'inscription : 03/06/2010

MessageSujet: suite...   Jeu 22 Nov 2012 - 13:56

bonjour,
Métallurgiquement parlant, le fait de chauffer le cuivre à haute température fait se combiner l'étain et son support, en ce qui concerne l'isolant, celui-ci se ramollit et peut être façonné pour épouser la partie dénudée du conducteur.
grâce à application de l'onde à l'extrémité du pénis l'énergie est diffusée sur toute la longueur du sexe et du fait de la présence de la sonde anale en regard de la prostate,celle ci est stimulée parfaitement, les sensations sont très bonnes.
pour le second canal, j'utilise une électrode circulaire en cuivre également, placée sous la couronne du gland, dans le sillon ballano-prépucial le contact est assuré par un peu de gel ou un peu de sérum salé
les deux canaux ont leur point commun sur la sonde anale.
j'utilise un performer one qui est peu cher et efficace.
cordialement.
ML
Revenir en haut Aller en bas
matou83
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 899
Age : 68
Adresse : région PACA
Humeur : venez à moi, je ne griffe pas .....sauf si vous aboyez trop fort....
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: electrode prostatique-longueur    Ven 23 Nov 2012 - 8:46

Merci latouraine pour ces renseignements : j'ai essayé de mettre une perle sur du fil de fer torsadé d'une corde à linge et le plastique avait fondu, provoquant des aspérités blessantes. Je vais essayer sur du fil de cuivre dur non torsadé. Pour la longueur del 'électrode urétrale, j'ai vérifié sur des sites de médecine (conseils de mise en place de sonde urinaire) et vu la courbure de l'urètre dont parle Electre (il faudrait alors si on veut franchir cet obstacle remettre la sonde dans le prolongement du ventre et non plus perpendiculairement ) Mais il y a deux sphincters à franchir avant d'arriver à la vessie : un au niveau de la prostate et un plus haut à l'arrivée dans la vessie. Je pense qu'il vaut mieux ne franchir ni l'un ni l'autre sous peine de blessure. Donc rester un peu avant la prostate , quitte à orienter l'autre pole de la sonde anale un peu plus haut dans le rectum pour forcer le courant à traverser réellement la prostate . Avec le deuxième pole plus bas relié au gland, le courant devrait agir pas mal ( triphasé si on relie un seul pole de la sonde anale aux A et B négatif ....Je vais essayer ...

Cordialement

Matou83
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: stimulation prostatique   Aujourd'hui à 9:48

Revenir en haut Aller en bas
 
stimulation prostatique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (documentaire télé) "Stimulation cérébrale, un nouvel espoir pour les toc ?"
» ttt héméopathique pour préparer l'accouchement
» Seins ombiliqués
» quelle pédagogie envisager pour son bébé?
» Arret de pillule depuis mai 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Carrés d'Hélène :: Electro-Stimulation :: Témoignages et retours d'expérience-
Sauter vers: