Les Carrés d'Hélène

Les Carrés d'Hélène

Centre de Recherches et d'Enseignements sur la Vie Sentimentale et Sexuelle des Adultes
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  SoutienSoutien  

Partagez | 
 

 l'électro masculine:des accessoires

Aller en bas 
AuteurMessage
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 296
Age : 70
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: l'électro masculine:des accessoires   Mar 2 Mar 2010 - 15:57

Après un petit intermède dans l’électro-stimulation du sexe féminin, et avant de revenir dans un autre, sur la stimulation électrique des seins ou des mamelons, je souhaitais commencer le cycle de l’électro-stimulation masculine par une rapide « revue » des accessoires.

Ce ne sera pas une surprise pour nos habitués du forum de vérifier que je m’intéresse plus aux accessoires et électrodes artisanaux qu’à ceux du commerce.

Brièvement, je rappelle que les accessoires du commerce ,bien que de plus en plus nombreux en raison de la demande grandissante, sont souvent configurés plus pour susciter le fantasme de l’acheteur et stimuler son portemonnaie(le prix de ces accessoires évolue entre 95 et 200€ ce qui fait vite monter l’addition globale !!) que son sexe !Plus c’est gros et plus cela correspond à l’idée que le client a de son propre sexe .Une fois en possession de l’engin, il s’aperçois que l’accessoire convoité ne correspond pas à l’attente.Exemples:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les accessoires artisanaux ont pour moi l’avantage de :

- Stimuler notre curiosité des choses les plus simples qui nous entourent ;

- Ne rien coûter ou presque ;

- Contribuer à développer nos capacités en bricolages ;

- Passer,si besoin, inaperçus dans nos ateliers (sauf à les concentrer dans une même boîte à « outils » ou dans un même « panier pique-nique »!

- Allumer nos fantasmes, tant dans leur recherche, leur découverte, leur adaptation que dans leur positionnement sur nos sexes.

A cet égard, un accessoire pour le sexe féminin, sera avant tout fonctionnel mais par définition, le plus souvent invisible (voire chapitre précédent).Un accessoire pour le sexe masculin sera essentiellement visible tout en étant efficace.

Ainsi même, en poussant un peu, les accessoires masculins se situent à la limite du bondage du sexe, associant ainsi les trois plaisirs du bondage, de l’exhibition et de l’électro, sans revenir sur celui de leur confection !

On ne reniera cependant pas l’intérêt de quelques accessoires du commerce, bien utiles à condition parfois de les adapter.

Ainsi :

- L’œuf anal (on le trouve chez Demonia) est vendu en bipolaire, c'est-à-dire que alimenté par deux fils il délivre un pôle sur un hémisphère et un autre sur l’autre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] I[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Il est ainsi censé stimuler le rectum et son sphincter tout comme nombre de Plugs plus ou moins longs et de diamètres et formes variées. L’effet est ,à mon expérience ,décevant car même s’il peut être troublant de sentir son anus se contracter à des rythmes divers, ce n’est pas probant sur le plan sensations. Par ailleurs, il n’y a pas d’avantage à relier chacun de ces deux pôles à une partie ou l’autre du sexe car dans ce type de liaison électrique, la zone rectum ne ressent rien (sauf à trop enfoncer le Plug vers les nerfs sciatiques (entrainant des tremblements des cuisses et jambes )ou à l’inverse à laisser sortir la base du Plug dans l’anus (entrainant des picotements ).


La bonne position de cet œuf est, semble t’il, l’entrée du rectum, là ou il y a un maximum de nerfs récepteurs (bien lubrifier-off course)

-le cockring bipolaire de racine du pénis (à l’arrière des bourses).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Sa bipolarité permet d’alterner les effets entre le dos de la verge et sa face antérieure .Plus précisément on relie la partie dos de la verge avec le rectum (le courant traverse ainsi la prostate qu’il stimule) et on relie la face antérieure de la verge soit à un anneau de gland, soit à un électrode de méat (la stimulation se ressent ainsi tout au long de la verge et plus particulièrement au niveau du gland ou du méat (il va sans dire que c’est au niveau du méat que vous obtiendrez le plus fort ressenti !)


- on ajoutera pour le plaisir du bondage associé efficacement à l’électro, un cockring de bourses.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
On fixe à celui-ci un petit anneau pour le relier électriquement. Très serré autour des bourse (bien lubrifiées) il se conjugue ,selon, avec le rectum ou avec le gland ou le méat.


Associé au rectum il procure des vibrations dans les bourses et associé au gland ou au méat il irrigue toute la verge et spécialement le méat.

On ne peut illustrer précisément chaque configuration mais les photos que l’on présentera et commentera dans une prochaine communication offriront la panoplie générale des configurations.





Pour ce qui concerne les accessoires artisanaux, l’imagination est au pouvoir. Quelques incontournables cependant :

- L’électrode destiné à l’entrée du méat doit pouvoir s’y maintenir, quelques soient les mouvements de la verge (on verra que celle-ci s’anime de secousses et saccades selon la stimulation et le stade de l’excitation).IL est constitué d’un fil d’étain à souder de 25 cm, recourbé au niveau du méat en double (voire photo), pour venir le crocheter et le pénétrer d’environ 15 mm, sans le blesser.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Il est gainé d’un tuyau de caoutchouc pour l’isolation (sauf au niveau du méat pour le contact et de sa base pour être relié au stimulateur.


- Les divers cockrings de la racine de la verge ou des bourses. Comme on le voit sur les photos, peuvent provenir d’accastillages de marine (très commodes car de diamètres, formes et poids variés tout en étant constitués d’alliages neutres. Ils ont en outre l’avantage de s’ouvrir ou se fermer avec une grosse vis filetée qui ne blesse pas (bien lubrifier pour éviter qu’en tournant la vis la peau ne se coince)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], d’[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Accessoires de sellerie (riches en formes, poids, articulations et reliés parfois à des pièces de harnachement propices à d’autres jeux),de serrurerie (de gros cadenas offrent à la fois l’anneau plus ou moins contraignant et la fermeture, résistant ainsi à toute tentative d’enlèvement…)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Etc. Etc. ;


- L’anneau de gland. Très important, il doit entourer le sillon du gland (il n’est pas conseillé de relier deux pôles contraires l’un à cet anneau et l’autre à l’électrode du méat. Trop proches ils procureraient des effets trop forts et pourraient entrainer des brulures).Cet anneau peut provenir d’articles de serrurerie (accessoires de portes clefs).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Attention dans la connexion électrique à ce que le fil ne fasse pas saillie sur le gland ou il occasionnerait des petites blessures ou des effets de piqures électriques et brulures. Un petit point de colle ou un bon vieux bout de scotch à isoler fera l’affaire) Je recommande de ne pas les choisir trop serrés car ils gêneraient l’écoulement du sperme et, compte tenu de la pression de l’éjaculation « électrique », cette rétention serait douloureuse ainsi que l’extraction même de l’anneau sur un gland gonflé au rouge ;


- Sondes d’urètre .Je ne crois pas beaucoup aux sondes du marché,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Rigides ,droites, bipolaires et courtes(18 cm en général) car les points de contact sont trop longs et ne stimulent pas assez précisément. En revanche je comprends l’effet psychologique d’une sonde d’un diamètre de l’ordre de 1012 mm pénétrant dans le méat puis plus profondément !


Les sondes que nous présentons sont artisanales et ont pour but d’aller porter à l’intérieur de la verge, quelque part, selon, entre la racine du membre et l’intérieur même de la vessie un signal électrique ( longueur de l’ordre de 2730 cm) On associe dans cette pratique, comme on le verra sur un clips vidéo ,les sensations d’une pénétration profonde conduite mm par mm et ressentie par l’effet électrique vers l’arrière des bourses jusque dans la vessie. L’embout de la sonde est techniquement très important car il ne doit en aucun cas blesser.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La sonde fine est un fil électrique semi rigide en bout duquel on a soudé une perle d’étain bien lisse et bien fixée par la soudure. Cette sonde très fine permet à la fois de ne pas traumatiser le canal de l’urètre, ni le sphincter de la vessie, et de pénétrer ce dernier sans provoquer d’écoulement d’urine .Ce liquide salé de la vessie transmet ainsi largement l’effet électrique à l’arrière de la prostate. Le deuxième pôle est relié, de préférence à l’anneau du gland, ainsi suffisamment, voire de plus en plus éloigné pour un ressenti tout au long de la verge. On évitera la concurrence d’une électrode à l’entrée du méat.


La sonde un peu plus grosse est munie d’une bille de laiton de 8 mm de diamètre en tête. Cette sonde provoque une sensation plus forte à la pénétration et rencontre une petite résistance agréable à l’entrée de la vessie .En revanche, elle en provoque la fuite immédiate…Par ailleurs, on évitera d’utiliser cette dernière sondes plus d’une fois par semaine car il n’est pas rare qu’elle provoque des petits saignements.



Voici, pour les accessoires. Nous y joignons quelques ustensiles d’atelier pour assurer les liaisons électriques. Fer à souder, pince à dénuder ou river les cosses électriques.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les cosses électriques seront généralement femelles, surtout si l’on utilise des électro stimulateurs ET 312 ou ET 232 dont les cordons de raccordement sont équipés de fiches mâles dites bananes. Rouleau de fil d’étain…

D’une manière générale il faut bien relier ces accessoires et électrodes à tous stimulateurs du commerce et tous ont des types de raccordement différents !



A suivre, la mise en place in situ.

Electre


Dernière édition par Electre le Mar 8 Juin 2010 - 8:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
coquinou
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...


Masculin Nombre de messages : 80
Age : 79
Adresse : normandie
Humeur : Il n'y a pas de mal à se faire du bien, et çà maintien la forme
Date d'inscription : 10/01/2010

MessageSujet: L'électro-Stimulation :: des accessoires masculins   Ven 5 Mar 2010 - 18:21

Bravo électre ! très bien les photos, compliments. C'est vrai, le visuel est bien agréable, on comprend beaucoup plus facilement, encore bravo.
J'ai essayé la sonde urètrale ! "la cata..." blessure et saignement, désolé je m'y suis mal pris malgré des précautions...Je pense qu'il vaut mieux rester à l'entrée du méat, c'est aussi existant, tout au moins pour ma part. J'attends la suite avec impatience... coquinou
Revenir en haut Aller en bas
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 296
Age : 70
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Sam 6 Mar 2010 - 9:24

Je ne sais quel type de sonde vous avez essayé.Il faut vraiment en "peaufiner"la surface de la tête et la tester avec un vulgaire mouchoir en papier? Le mouchoir ne doit pas accrocher,sinon vous blesserez.
D'une manière générale il faut bien lubrifier le canal de l'urètre avnt d'y faire pénéter quoi que ce soit.Appliquer pour celà,par exemple,le tube de lubrifiant sur l'entrée du méat et faire pénéter en pression .
En cas de blessure,l'urine,stérile,nettoie et répare,celà pique et brûle mais...

Electre
Revenir en haut Aller en bas
Amecaline
Je progresse...
Je progresse...
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Age : 42
Particularité : éternel chercheur
Humeur : aujourd'hui songeur
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Dim 14 Mar 2010 - 4:17

Mesdames, Messieurs,





Je tiens encore à vous remercier pour tous ces précieuses
informations que vous nous fournissez.


J’en profite aussi pour vous raconter un peu le devenir de
mon ET232.


J’espère que cela aidera un peu les personnes qui comme moi
débutent dans la « profession ».


Acquisition fin de l’année dernière donc.


Mais j’ai dû m’armer de patience afin de trouver les
ustensiles me permettant de jouer avec.





Actuellement, je me suis procuré certains outils nécessaires
qui conviennent parfaitement à mes envies et à l’ET232 à savoir :


Des cosses femelles de 6mm avec des embouts différents,


Une pince à cosse dont je ne me suis en fin de compte pas
encore servit, la taille des cosses correspondant parfaitement aux fiches
bananes de sextek et me permettent ainsi de changer les configuration aisément,


Une pince à dénuder,


Du fil pour soudure, 97% étain,


Un fil électrique rigide pour la connexion avec l’œuf anal,


Du fil électrique souple que l’on trouve n’importe où (moi
c’était avec les vieux appareils éléctro ménager bon pour la casse),


Un pistolet à souder instantané très pratique, pas cher,
mais dont la durée de vie sera courte à mon avis (100W),


Un œuf anal bipolaire (30€ sur internet, mais j’en avais
déjà un),


Un cockring de 50mm (quelques euros sur internet, en
fouillant bien dans son matériel BDSM, on peut en trouver cachés dans des
harnachements),


Un anneau de 30mm avec un bras de contact pour le méat
urinaire.





Les opérations furent des plus simples après quelques
essais infructueux.


Dévissage de l’œuf anal. Celui-ci est constitué de deux
parties, une mâle qui se visse sur l’autre femelle.


Pour dévisser au mieux sans abîmer le produit, utiliser une
pince et truc de bricolo, mettre du scotch sur les dents de la pince ou à
défaut sur l’œuf.


Le fil bipolaire fût dur à enlever car tout noué à
l’intérieur de l’œuf.


En forçant un peu, et avec beaucoup de patience et surtout
des outils petits, j’ai pu le retirer sans encombre.


Une fois le fil rigide (8 cm de longueur pour 5 mm
d’épaisseur) dénudé, il fût très facile de le replacer. Il ne reste plus qu’à
revisser, le fil dénudé restant alors en contact avec la coque en métal.


Pour la suite des opérations, et c’est un conseil, tester à
chaque étape la conductivité du montage ou de la soudure (bien sur, je ne
l’avais pas fais au début d’où grosse perte de temps).





Après, il ne me restait plus qu’à faire de la soudure, 2 sur
le cockring et une sur l’anneau de 30mm (laisser de la marge en taille de fil
au cas où vous rateriez l’opération dénudation, du moins au début).


Par ailleurs, pour éviter tout problème de blessure ou de
dérivation, j’ai recouvert les soudures d’un scotch pour travaux (rouge).


Essai de la machinerie et ça ne marche pas, bien évidemment.


Après test, je me suis rendu compte que c’était au niveau du
cockring que cela ne passait pas :


Et pour cause ! Le cockring était recouvert d’un fine
pellicule (je ne sais pas de quoi, peut être un colorant ?) recouvrant le
métal. J’ai du tout gratté et recommencer les opérations de soudures.


Et là, ça marche !





Mise ne place de l’appareillage suivant la configuration
suivante :


PS : par convention je nommerai A+,A-,B+,B- les embouts
de chaque électrodes, chaque électrodes étant relié par pair à la sortie A ou
B.


Œuf anal (je ne dirais pas où ;-) relié en A+,


Cockring derrière les testicules relié en A- et B+,


Précision ici : les parties de mon anatomies sont
relativement petites (au repos). Or j’ai eu quand même beaucoup de mal à
l’enfiler. Un plus petit diamètre semble donc inenvisageable pour moi comme peut-être
pour de nombreuses autres personnes(quoi que).


Technique maintenant bien rodé pour enfiler l’habit (ou le
jeu de mot si vous préférez) : introduire d’abord la verge (au repos) dans
l’anneau, puis les testicules. Mon petit plus : laisser remonter les
testicules vers le pubis, puis à l’aide d’un doigt, les faire descendre un à un
de l’autre côté de l’anneau une fois que celui-ci est bien en place.


Anneau sur le gland, bras en contact avec le méat relié en
B-.





J’ai alors essayé toutes les routines de l’ET232, à
différentes intensités (le max étant impossible pour moi).


Et voici mes constations après seulement quelques
utilisations.


L’ET232 est super pratique car il peut se trimbaler partout
et facilement, camouflé si on le veut : j’ai testé le camouflage dans un
sac alors qu’il était branché.


Sa petite taille me semble excellente pour être fixé sur un
support qui servirait de jeu supplémentaire, genre dans mon cas une lance avec
au bout un godemiché : excellent pour les amateur d’inventions érotiques avec
une imagination débordante (faut tout de même être un peu bricoleur).


Ses routines varient les plaisirs même si certaines ne me
conviennent pas.


Les deux sorties permettent quelques combinaisons,
cependant, il devient vite clair que le fait que le signal sortant soit le même
sur les deux sorties (même si on peut faire varier les intensités sur chacune
d’elles) est dommageable.


Par exemple, si on sélectionne la routine Waves, on aura des
sensations de vagues et sur le sexe et dans les fesses.





Par la suite, ce que j’ai perçu à l’utilisation m’amène à
(me) poser certaines questions.


Premièrement, si les contractions et les sensations ont été
très fortes au niveau de l’anus, il n’en est pas de même en ce qui concerne mon
sexe.


Celui-ci n’a pratiquement rien ressentit si ce n’est quand
je suis arrivé à un seuil de douleur.


Est-ce un aspect purement technique (erreur dans des
branchements, autres configurations possibles, etc) ou bien est-ce purement lié
à mes sensations personnelles (plus concentrés sur l’anal) ?
Dissociation ?


Par ailleurs, j’ai rencontré un problème technique que je
n’ai pas encore résolu, à savoir comment maintenir en place l’anneau de 30mm,
tout en le gardant en contact avec la peau, sans qu’il tombe et en tenant
compte des changements de taille de mon sexe ?


Si vous avez une idée, elle est la bienvenue…


Autre constat, lorsque je stimule l’anus, les muscles
fessiers se contractent, ce qui me semble normal. Par contre les muscles des
jambes et notamment les jumeaux (arrières des mollets) et des pieds (muscles
extenseurs) aussi et assez fort.


Quelqu’un pourrait-il m’éclairer sur ce point et me dire
comment éviter d’exciter ces zones bien éloignées de la zone d’origine ?


Note, il semblerait que la position jambes écartées amplifie
le phénomène alors qu’une pronation pied en dedans le diminue sans toutefois
que cela supprime la contraction qui reste forte et au final fatigante et
douloureuse..


Pour finir, après avoir testé l’appareil, j’ai aussi
remarqué de petites tâches sur la peau malgré mes précautions. J’ai essayé avec
d’autres alliages (étain, cuivre) : même résultat.


Je pense que ce sont tous simplement des marques de petits
brûlures dû au courant, même avec l’utilisation d’un gel (dans mon cas KY) et
qu’elles ne sont touts simplement pas évitables.


Par contre elles disparaissent assez vite (quelques jours à
une semaine suivant la durée et l’intensité du jeu).





Bien à Vous




PS : J'ai mis cette missive sur ce post vu que je parle essentiellement des ustensiles...
Revenir en haut Aller en bas
Amecaline
Je progresse...
Je progresse...
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Age : 42
Particularité : éternel chercheur
Humeur : aujourd'hui songeur
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Dim 14 Mar 2010 - 18:56

Petit complément suite à mon dernier commentaire et à ma dernière séance :
En effet, la profondeur d'insertion de l'oeuf joue beaucoup dans le ressentit électro sex.
Par exemple, je suis resté aujourd'hui en bordure de l'anus et ça à tout changer :
- peu de contraction perturbatrice,
- sensation beaucoup plus importante dans le sexe,
- excitation du périnée (ce qui n'est pas désagréable ;-).

Par ailleurs, j'ai essayé une autre formule aujourd'hui que je trouve bien plus intéressante que Monsieur Electre avait proposé avec un cockring supplémentaire, devant les bourses.
L'effet est immédiat et permet je trouve une sollicitation d'une zone plus étendue sur le sexe.
Par ailleurs, imagination aidant, j'ai fixé ce cockring sur deux lanières de cuirs que j'ai serré (fixé autour du haut des cuisses), en passant deux élastiques attachés à l'anneau du gland, afin de fixer celui-ci.
Ce n'est pas encore l'idéal pour le maintient mais ça tient et la pression exercé sur les bourses et le méat participe au jeu.
Voilà pour aujourd'hui et bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Dim 14 Mar 2010 - 18:57

***


Dernière édition par electrobric le Ven 1 Déc 2017 - 1:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amecaline
Je progresse...
Je progresse...
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Age : 42
Particularité : éternel chercheur
Humeur : aujourd'hui songeur
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Dim 14 Mar 2010 - 19:04

Merci Electrobric!

Je prends bien note des conseils que je vais sûrement bientôt mettre en œuvre, c'est à dire très vite ;-).
Par ailleurs, la séance d'aujourd'hui à laisser beaucoup moins de tâche, en fait une seule, sur le gland.
Je vais inventer un système simple afin de maintenir l'œuf anal sans que cela soit perturbant.
Je donnerais ici le résultat de mes essais.

Bien à vous
Revenir en haut Aller en bas
Klipsch
Je progresse...
Je progresse...


Masculin Nombre de messages : 46
Age : 37
Adresse : 57
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Jeu 26 Mai 2011 - 1:15

Il semblerait que l'oeuf ne soit pas l'idéal.
Je pense acquérir le plug Mystim Tristan (tout petit tout simple et qui tient en place tout seul, à l'entrée) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Puis par la suite, je compte électrifier un anéros!
On trouve un kit qui permet de coller une bande de cuivre (avec les connecteurs) sur un anéros en plastique.
Hmmm ça doit être divin!
Où plus simple: il existe maintenant un anéros en acier Wink

Je reçois mon matos la semaine prochaine normalement!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Jeu 26 Mai 2011 - 10:58

Klipsch a écrit:
Il semblerait que l'oeuf ne soit pas l'idéal.
Je pense acquérir le plug Mystim Tristan (tout petit tout simple et qui tient en place tout seul, à l'entrée) http://shop.mystim.com/mystim/sonden/mystim-tristan-anal-and-vaginalsonde.html

Puis par la suite, je compte électrifier un anéros!
On trouve un kit qui permet de coller une bande de cuivre (avec les connecteurs) sur un anéros en plastique.
Hmmm ça doit être divin!
Où plus simple: il existe maintenant un anéros en acier Wink

Je reçois mon matos la semaine prochaine normalement!

Bravo pour l'anéros en acier ! Quel distributeur SVP ?
Pour l'électrode anale, après avoir essayé celle d'Estim (distributeur européen si je ne trompe d'Erostek ? Electre ? ) bi-polaire avec surface en or (section en fait de demi-sphère et non de sphère ) j'en suis revenu à mon bricolage initial :
*un étui à cigare en alu dont seule l'extrémité a été traitée avec un produit pour enlever l'enduit de peinture qui en fait l'isolant : bien rincer et nettoyer au Dakin avant et après utilisation .Evidemment, unipolaire , mais non blessante et dont l'inclinaison et la profondeur d'introduction dans l'anus sont réglables de façon à titiller la prostate en tatonnant selon les sensations ressenties . Avec l'électrode en or montée en uni ou bi polaire, aucune sensation comparable avec mon bricolage . Alu ou cuivre sont à priori sans danger, pas de meme pour l'étain (traces de plomb) et je n'ai jamais éprouvé les contractions des muscles des cuisses ou jambes décrites plus haut, meme en poussant les routines torment-ramdom-split-combo et autres dont j'ai oublié le nom au maximum de l'intensité ou presque . Pas de brulures internes et j'ai des hémorroides ,
je lubrifie bien, outre l'électrode, la cavité du rectum avant avec une seringue et du gel de Go-Sport pour l'électro .
Branchement préféré : A+ anus A- gland B+ début verge ou testicules (un seul ou les deux ) B- périnée entre anus et base testicules
Possible aussi A+ gland A- périnée B+ anus B- périnée (avec électrode orientée vers la prostate dans le rectum, forte sollicitation prostate )
Sinon aussi A+ anus A- gland et B+ et B- mamelons

Je vous livre mon expérience pour ce qu'elle est, je ne suis pas un "pro" de l'électro comme Electre ,Electrobric, ou Klipsch mais j'apprécie bien l'ET312 et ne regrette pas son achat. Par ailleurs, je n'ai pas suivi toutes les démarches d'Amecaline, mais n'utiliserait-il pas un système dont intensité ou fréquence ne seraient pas appropriées ?
Revenir en haut Aller en bas
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 296
Age : 70
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Jeu 26 Mai 2011 - 15:49

Matou,
votre communication illustre très bien deux aspects souvent évoqués:
- l'expérimentation de configurations, d’électrodes et de routines permet de progresser grâce à une quasi infinité de combinaisons. A cet égard, je me garderais bien d'exprimer une opinion relative en ce qui concerne celles que vous développez. Elles me semblent efficaces en général et correspondent à votre plaisir, en particulier, ce qui est essentiel;
- l'électro fait appel, comme dans bien des pratiques sexuelles, au fétichisme. Je pense que votre recours à l'étui à cigare au lieu et place d'une électrode du commerce, répond en grande partie à cette démarche, indépendamment du fait que ce montage est parfaitement efficace.

Juste quelques questions techniques:
- Comment fixez vous les électrodes sur le périnée (des patchs ?);
- je comprends parfaitement que vous ayez eu l'idée d'électrifier un anéros, instrument que vous connaissez parfaitement, avec cette intention de pouvoir "traiter" la prostate de manière spécifique. Je pense que là également, le fétichisme et ses fantasmes associés soient d'avantage votre guide qu'une réflexion technique ou le résultat d'une expérience.
En effet, le rectum constitue sur le plan électrique une "chambre masse». A son entrée, le sphincter encaisse de manière peu agréable les effets électriques (problème d'un anéros en acier, sauf à neutraliser cette partie avec un isolant !).Plus loin vers le colon, on ressent des effets parasites dans les jambes en raison de la proximité des nerfs rachidiens ( ce ne sont pas des contractions musculaires mais des petites fibrillations sans conséquences des muscles des mollets et parfois de petites douleurs intestinales).En fait, seule importe la zone qui touche la prostate.
C'est pour cette raison que je préconise l'œuf unipolaire ou la boule sur un tube isolé.
Pour ce qui est du "Mystim Tristan",il s'agit d'un Plug vaginal et je ne pense pas qu'il convienne à vos souhaits, dans le rectum !

Il n'empêche que votre démarche générale s'inscrit bien dans toutes celles que nous avons entreprises avant vous ,nous que vous qualifiez de manière agréable de "pros".

Bien à vous
Electre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: electrodes bricolées    Ven 27 Mai 2011 - 16:19

Cher Electre,
C'est sans flagornerie aucune que je vous ai qualifiés Electrobric et vous meme de "pros" de l'électro comparé à ma petite expérience en électro.
Je réponds à vos questions :
*contact périnée avec patch effectivement ceux de Go sport "Sport elec" sont peu chers et peuvent etre coupés (frein du gland-prépuce ) tout en adhérant fortement et réutilisables longuement.
*j'ai réessayé l'électrode du méat urinaire en cuivre, recourbée et tenue par un élastique conducteur passé derrière le capuchon du gland,( partie en contact avec le reste du gland isolée) cela marche bien et tient sans problème meme avec érection grandissante mais la dureté du cuivre rend la sensation pas très agréable. Cependant avec précautions d'asepsie et de lubrification (avec très petite seringue de 2,5 ml au diamètre adaptée au diamètre du méat ) aucun problème de brulure ou autre.
*pour la lubrification du rectum , j'emploie une seringue de 20 ml (non remplie complètement ) et cela est très efficace aussi : vidage préalable avec microlax : propreté intéressante pour ne pas avoir d'effet indésirable après .....
*quant à l'anéros métallique, dédié à l'électro, imaginé par Klipsch, après réflexion je pense que cette solution n'est pas adéquate : conducteur sur toute la longueur pas valable car les effets sur les muscles de l'anus risquent d’être désagréables en effet (sauf isolation avec vernis sur lequel une électrolyse entre ce vernis et les micro-courants risquent de poser problèmes ? ) Et électrifier un anéros normal en plastique doit etre très délicat )
*je pense que votre solution de boule conductrice au bout d'une tige isolée est plus valable et permet de positionner exactement la boule au contact de la prostate dans le rectum , d'où effet à adapter selon le ressenti lors de la séance . Mais c'est exactement ce que permet le tube à cigare dont seule l'extrémité arrondie est conductrice par enlèvement sur cette partie seulement de la peinture isolante.
L'orientation intra-rectum de l'électrode est sans doute plus facile avec votre boule dont la tige est plus fine mais le principe est très voisin à priori. Je n'en dirai pas autant de l'oeuf dont toute la surface parait ( ? ) conductrice (parois + deux extrémités ) à moins que seule une bande centrale soit conductrice : sur les photos, on voit en effet une bande centrale noire, est-ce seulement celle-ci qui est conductrice ? Dans ce cas le courant est plus concentré mais avec "mon" système, je peux orienter très précisément la partie conductrice , et en la fixant avec deux élastiques passant devant par l'aine et derrière par les fesses la fixer en position idoine où l'effet ressenti sur la prostate est le plus efficace en cours de séance , en réglant la tension sur l'avant et l'arrière de façon appropriée.
Difficile à exprimer correctement mais je ne sais comment poster des photos sur le site , ce qui est compliqué d'après une de vos anciennes remarques .
*j'avais bricolé un montage avec boule métallique de rideau (15 mm de diamètre ) sur une tige en bois percée en son centre pour le fil conducteur, pour imiter votre montage, mais avec colle j'ai peur que le tout se décolle et oblige à une intervention hospitalière .....Je n'ai pas possibilité de faire tarauder lqa boule de rideau et une tige métallique qui la porterait comme ce que vous avez imaginé autant que je me rappelle ....

Pour ce qui est de l'électro, ma faible expérience en ce domaine me convainc en tout cas qu'il n'y a aucune addiction à cette jouissance que je ne pratique que lorsque je suis seul et que ma nouvelle amie ne connait pas , mais avec une érection qui s'est trouvée renforcée, et me permet en outre, ou alors je fantasme , de "tenir " plus longtemps quand ma verge se trouve dans son vagin .....
Je l'interprète comme une résistance plus agrandie à l'orgasme qu'on peut moduler en électro en observant mieux ses propres réactions et en diminuant à la demande les stimuli quand on s'approche du point de non-retour. Chose qu'il est beaucoup plus difficile de faire dans un coït normal , quand les réactions de tout le corps de ma belle me poussent à l'orgasme .....Ce qui est quand meme le meilleur des sensations que l'on puisse ressentir , bien mieux qu'une masturbation meme électrique ....Un vrai partage de caresses et de plaisir .....

Bien à vous et merci encore pour vos conseils, et vive le plaisir ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Dim 29 Mai 2011 - 15:47

***


Dernière édition par electrobric le Jeu 30 Nov 2017 - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Klipsch
Je progresse...
Je progresse...


Masculin Nombre de messages : 46
Age : 37
Adresse : 57
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Lun 30 Mai 2011 - 0:20

Merci beaucoup Electrobric pour cette info! Wink
à essayer!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Lun 30 Mai 2011 - 8:25

electrobric a écrit:
matou83 a écrit:

j'ai réessayé l'électrode du méat urinaire en cuivre
Salutations à tous,Juste un bref passage pour vous signaler que j'ai laissé tomber l'utilsation du cuivre pour l'urètre, lui préférant le fil de bobine etain "sans plomb" Ø 2 mm que je nettoie à l'alcol avant utilisation.Celui-ci se travaillant infiniment mieux que le fil de cuivre et pouvant suivre les courbes de l'urètre sans forcer.Pour changer les sensations, parfois, je l'introduit dans une gaine thermorétractable servant en electronique.Seule la spirale terminale en forme de ressort n'est pas isolée, bien sûr.

Merci pour ces données nouvelles , mais ayant déjà expérimenté l'étain de 2 mm pour ce faire :
Quatre questions me viennent à l'esprit :

*où trouver de l'étain sans plomb ? celui des magasins de bricolage en contient !

*certes l'étain est plus mou que le cuivre mais assez dur aussi, j'avais déjà essayé l'étain de 2mm recourbé pour sonde urétrale courte (2 à 3 cm ) : mais recourbé cela fait 4 mm dans le sens de la plus grande dimension et encore plus si comme vous le dites vous l'enroulez en spirale à l'extrémité sur une tige (1 mm ) soit environ 5 mm non ? donc plutôt gros pour un méat non "apprivoisé" meme avec lubrifiant : risques de déchirements de l'urètre assez graves, non ?

*quelle longueur fait votre électrode ? simplement 2 à 3 cm pour l'extrémité du méat ou plus pour traverser le sphincter qui sépare de la vessie ? Et dans ce cas quelle inclinaison donnez vous à la verge et à la sonde pour traverser ce sphincter ? ( expérience de sonde en caoutchouc type urinaire pour vider la vessie en milieu hospitalier en cas de rétention d'urine ....) Sensations ressenties si l'extrémité conductrice se trouve dans la vessie ? Et pôle opposé dans ce cas sur quel point du corps ?

*la gaine thermorétractable ne fait-elle pas un léger bourrelet blessant à l'introduction ?

La sensation de "dureté" de l'électrode urétrale de faible longueur ( 2 - 3 cm ) est identique pour moi qu'elle soit en cuivre ou en étain, surtout quand la verge "se balance" sous l'effet des stimuli électriques, bien qu'elle soit bien maintenue par le caoutchouc conducteur des électrodes passée derrière le capuchon du gland et que la lubrification ait été faite avec la seringue de 2,5 ml (sans aiguilles bien sur !) auparavant .

Vifs remerciements de quelqu'un qui cherche à progresser encore dans ce domaine ......
Cordialement
Matou83
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Lun 30 Mai 2011 - 10:35

***


Dernière édition par electrobric le Jeu 30 Nov 2017 - 23:35, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Lun 30 Mai 2011 - 10:54

***


Dernière édition par electrobric le Ven 1 Déc 2017 - 1:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Lun 30 Mai 2011 - 14:08

***


Dernière édition par electrobric le Jeu 30 Nov 2017 - 23:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: sonde urètrale   Lun 30 Mai 2011 - 18:03

Merci Electrobric pour trois infos importantes :

*soudure étain sans plomb : j'ai moi aussi acheté, à Castorama aussi , il y a deux mois environ une bobine de film d'étain (2mm)de meme marque que la votre mais avec 40% Sn seulement (fusion 185 °C ) et appelée "brasure tendre pour tubes cuivre " avec âme décapante indiquée pour "cuivre hors réseau eau potable " Je n'avais pas fait attention à ces détails importants.
Je vais retourner à Casto pour faire le bon choix ....(étain eau potable -97% Sn - le reste :Cu ? Ag ? résine ? )

*pour ce type de soudure la résine est à priori en surface et non plus dans l’âme du fil , ce qui vous permet de l'enlever à l'alcool, point de détail important aussi .

*truc intéressant aussi : la cuillère à miel que je n'ai jamais vue mais que je vais essayer de dégoter aussi ....Une question cependant : isolez vous la tige passant par l'anus avec vernis ou film thermorétractable ? Mon électrode bricolée avec tube à cigare est de longueur équivalente , mais de diamètre final demi-sphérique supérieur (2 mm). IL me semble que l'isolation partielle est essentielle pour éviter les désagréments des contacts sur les muscles de l'anus memes .

Merci encore pour vos réponses rapides et précises qui permettent de progresser ......
Revenir en haut Aller en bas
Klipsch
Je progresse...
Je progresse...


Masculin Nombre de messages : 46
Age : 37
Adresse : 57
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Lun 30 Mai 2011 - 23:13

La sonde "Electrobric" a l'air très facile à réaliser Wink c cool!

Au passage j'ai retrouvé des infos sur l'Anéros electrifié:
Il suffit d'acheter un Anéros: mon choix se porterait sur le Helix:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ensuite on peut se procurer le "Electrify it kit" de chez Zeus:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
C'est un ruban de cuivre très fin spécialement conçu.

Et voilà le résultat: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je vais débuter et je cherche un plug anal simple. Et cet Anéros BIPOLAIRE ça me tente. Certes la prostate ne sera pas vraiment électrostimulée mais le massage procuré par les va-et-viens au rythme des contractions, je trouve que ça vaudrait un essai. Pour une centaines d'euros tout de même mais sachant que le moindre plug débute à 60e environs...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Mar 31 Mai 2011 - 0:32

Klipsch a écrit:
La sonde "Electrobric" a l'air très facile à réaliser Wink c cool!


Ensuite on peut se procurer le "Electrify it kit" de chez Zeus:
http://eromed.de/shop/Fetisch-BDSM/Elektro-Sex/Sonstige-und-Zubehoer/Electrify-It-Kit::238012.html
C'est un ruban de cuivre très fin spécialement conçu.

Et voilà le résultat: http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&cd=2&sqi=2&ved=0CDIQFjAB&url=http%3A%2F%2Fwww.xtube.com%2Fwatch.php%3Fv%3DH7C6E_S428_&ei=-AjkTY21FsSo8QPzsc31Bg&usg=AFQjCNGCvO5TaRqjeOgxJos844zPu4tfNg
..

Sur le premier document, l'anéros semble conducteur sur l'ensemble de deux cotés, anus compris , ce qui peut occasionner des sensations désagréables, non ?

Sur le deuxième (vidéo) on a l'impression (mais difficile à distinguer) que l'un au moins des fils conducteurs rentre dans le rectum, et que l'anus n'est pas électrifié, ce qui semble plus satisfaisant au plan sensations ( avec mon électrode de tube à cigare bricolé, j'ai pu constater , en faisant bouger la partie conductrice , que si l'anus est sollicité la sensation est assez forte et plutôt désagréable .....

L'idéal serait de pouvoir électrifier l'anéros seulement au niveau du deuxième renflement terminal et sur les deux faces, supérieure et inférieure de l'anéros si on veut une électrode bi-polaire (éventuellement pour triphasé avec ET312 et A- et B- ) ou alors unipolaire. Mais la liaison avec le fil risque d’être blessante lors des mouvements de l'anéros dans le rectum.....Ou alors percer le plastique pour faire passer le fil (perceuse d'établi sur guide ) et souder le conducteur au fil dans une microcavité du plastique et noyer le tout dans de la colle ?

Par ailleurs, le collage du film très fin conducteur sur le plastique de l'anéros résiste-t-il bien au gel lubrifiant indispensable pour les mouvements de l'anéros ? Je suis dubitatif !

Géo-trouvetous de l'électro , à vos marques ! .....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Mar 31 Mai 2011 - 9:29

***


Dernière édition par electrobric le Jeu 30 Nov 2017 - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Klipsch
Je progresse...
Je progresse...


Masculin Nombre de messages : 46
Age : 37
Adresse : 57
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Mar 31 Mai 2011 - 10:48

..."Merci à tous les particpants qui nous permettent aussi d'essayer d'autres possibilités . Wink..."

Ben voilà! Les goût et les couleurs... les effets peuvent différer, c'est fonction de la sensibilité de chacun à telle ou telle zone, on peut discuter, donner ses opinions, qui peuvent différer, c'est là tout l'interêt d'un Forum, c'est ce qui en fait sa richesse Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: bobine étain   Mar 31 Mai 2011 - 19:37

bonsoir Electrobric,
Je suis allé acheter la bobine en question, en fait c'est la meme que vous avez mis en photo l'avant-dernière fois (97% Sn-3% Cu -eau potable-fusion n227 °C ) Le décapant est dans l’âme et non en surface : aucun enduit en surface )
La dernière photographiée par vos soins est différente : Sn (96,5%)-Ag (3,5%) avec décapant en surface , mais je ne l'ai pas trouvée à Casto (plus petit que le votre ? )
De toute façon, le décapant étant au centre du fil ne peut migrer facilement surtout si on ne fait que recourber en deux le fil ( 4 mm )sans faire la torsade que vous avez faite . Je reste prudent sur le diamètre du conducteur .....
J'ai essayé plusieurs longueurs pour tester les différents effets associés dans l'urètre .
Je vous communiquerai mes impressions pour faire avancer le "schlimblick".
Comme Klipsh le dit, les différents avis des utilisateurs font le vécu du forum.......

Au fait en relisant mon message précédent : erreur sur le diamètre de mon tube à cigare : 2 cm et non 2 mm !

Bien à vous , matou83
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Jeu 22 Mar 2012 - 19:39

***


Dernière édition par electrobric le Jeu 30 Nov 2017 - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: manille   Ven 23 Mar 2012 - 8:55

Bonjour electrobric,
De votre message, il ressort que vous proposez de relier un pole sur le sexe à un situé au-dessus de la ceinture (cou, sein),Je croyais avoir retenu qu'il fallait éviter de faire passer le courant de telle façon pour éviter une action sur le coeur .
Qu'en est-il et qu'en pensent les autres membres du forum?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Dim 25 Mar 2012 - 14:51

***


Dernière édition par electrobric le Jeu 30 Nov 2017 - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Lun 25 Mar 2013 - 18:34

***


Dernière édition par electrobric le Jeu 30 Nov 2017 - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Lun 25 Mar 2013 - 18:35

***


Dernière édition par electrobric le Jeu 30 Nov 2017 - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: anéros électrifié    Sam 27 Avr 2013 - 9:18

Bonjour à tous ,
Je n'ai pas retrouvé le message de pmelun parlant du twisting tom dans le portail, j'aurais préféré le mettre à sa suite, mais tant pis ! Il rentre dans la catégorie accessoires !
J'ai mis deux électrodes sur un anéros MGX en plastique dur : il s'agit de deux bandelettes de cuivre adhésives , appliquées sur deux faces opposées , l'une coté prostate , l'autre coté opposé. Celle du coté prostate allant jusqu'au bout arrondi de l'anéros . Soudures sur les fils conducteurs à l'extérieur du rectum , protégées par du scotch électrique .

Essai décevant : malgré vidange du rectum par microlax avant, injection de gel avec seringue dans le rectum et lubrification de l'appareil , sous l'effet du courant le MGX ne bouge pratiquement pas , même au maximum de l'intensité et quelque soit le branchement :

*canal A sur l'anéros , A+ en haut près prostate, A- coté opposé - B+ gland , B- base sexe ou testicules :les butées de l'anéros se plaquent , dès injection du courant ,contre le périnée par contraction musculaire mais ne bougent plus ensuite : pas de relâchement qui pourrait entrainer un massage mécanique de la prostate. J'ai essayé aussi de placer le canal B sur les muscles fessiers qui se contractent aussi dans le coït "normal" , ou dans la raie des fesses (l'un entre anus et couilles, l'autre au dessus de l'anus ) pas mieux : l'anéros ne bouge plus et il est impossible aussi de le mouvoir par les muscles PC , contractés par le courant et n'obéissant plus à la volonté ....

*A+ sur le dessus de l'anéros (contact prostate) , A- gland , B+ dessous anéros - B- base sexe ou testicules ( essais aussi avec inversion des pôles + et - ) pas plus de sensations qu'avec l'électrode - boule que j'utilise d'habitude , ou l'électrode bipolaire à revêtement d'or du commerce achetée au début de mon expérience électro .....

De plus certains inconvénients de l'appareillage apparaissent :
*petites aspérités au collage de la feuille de cuivre , pourtant très fine et collée avec soins ( profilage du MGX très varié ) , gênant sans doute la glisse et risquant de blesser les muqueuses du rectum à la longue
*à la première utilisation seulement légère altération du cuivre (irisations brunes) : attaque par le gel ? par les fluides fécaux ? Donc tenue dans le temps limitée ? (risques de décollements aussi par attaque de l'adhésif ??? et ensuite de déchirements de la muqueuse rectale !!!!)

J'abandonne donc l'utilisation de cet anéros MGX électrifié , et je n'essaierais pas non plus la pose de bandelettes en cuivre latéralement sur l'anéros , comme j'avais envisagé de le faire en voyant que le twisting tom possédait des contacts intra-rectum latéraux et non au dessus et au dessous .....
Par ailleurs le MGX parait moins volumineux que le twisting tom , donc moins efficace pour transmettre le courant dans le rectum à la prostate s'il ne ne se meut pas par contraction musculaire interne
Je possède d'autres appareils plus volumineux , vibrants ou pas , destinés au massage de la prostate , dont un spécial point G féminin vibrant , assez efficace pour l'excitation mais peu pour l'orgasme , qui pourrait être dédié à l'électro aussi , notamment pour tester vibrations + stimulation électrique mais les deux inconvénients signalés plus haut m'en dissuadent ...Je ne tiens pas à devoir me faire réparer ces pauvres muqueuses , risque nul à la première utilisation mais ensuite pas négligeable sans doute (j'ignore le type d'adhésif utilisé au verso de la feuille de cuivre , s'il est adapté au matériau de l'anéros et à supporter l'attaque par le gel et les fluides rectaux ......) Par ailleurs le vibro point G est en silicone et le problème d'adhésion se pose aussi .....

Voilà quelques conclusions de cette expérience, je reste à la disposition des lecteurs intéressés ...Et curieux de connaitre l'opinion de de ceux qui possèdent un anéros en métal qu'ils auraient électrifié , ou une fabrication commerciale de mon "prototype" (je l'ai vu sur un site américain , Erostek ???)
J'attends maintenant mon Twisting Tom ( vers le 9 Mai ) pour continuer à partager ces expériences d'électrodes "spéciales" .....
Cordialement , matou83
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: anéros MGX électrifié et Twisting Tom    Sam 27 Avr 2013 - 15:37

Bonjour Pmelun et les autres lecteurs du Forum. Je viens de recevoir le twisting tom plus tôt que prévu (Bravo Amazon et Mystim , bien qu'Amazon vienne de se faire voler les identités de 10 000 clients je crois !!!)
En fait le twisting tom est beaucoup plus épais que l'anéros MGX : en circonférence, on note ( en cm ) :

extrémité renflement médian coté périnée (extérieur rectum) ( PS : mise en page par colonnes modifié par le site , involontaire ..)
Aneros MGX 6,5 9,0 3,5 (pour les autres modèles voir forum fondement masculin ...Progasm voir Pmelun ..)
twisting tom 9,5 12,5 8,5
Le massage de la prostate dans le rectum devrait donc être plus efficace, par contre un massage des muscles de l'anus au préalable pour les "assouplir" semble nécessaire à moins de grande habitude de pénétration anale (diamètre max d'environ 3,7 cm )....Attention aux hémorroïdes ou fissures anales !!! Y aller doucement à mon avis à moins d’être très habitué à un gros diamètre ...

Autre conséquence : en cas d'utilisation féminine , associé à une sonde vaginale ou un dispositif clitoridien , cette sonde anale souple et de courbe réglable à volonté semble intéressante (fantasme de mec ???) ou même utilisation vaginale (courbure à volonté pour point G ) avec contacts latéraux sur les prolongations internes des racines du clitoris et le point G ainsi que les contacts extérieurs au rectum initialement destinés au périné masculin sur le clitoris ou les petites lèvres ??? Par contre le contact avec le gland du clitoris ou son capuchon risque d’être interrompu en fonction des contractions du sexe ???
Qu'en pensent Tigresse et Bagherra , ou les autres lectrices du forum ???? Fantasme de mec aussi ou possible ???Le silicone doux et dur à la fois semble plus agréable que métal ou plastique très dur ....

Par rapport à l'axe de l'appareil coté périnée, le contact avec ce périnée se fait :
*pour l'anéros en une seule fois à 4 cm de l'axe
*pour le twisting tom entre 3 et 6 cm par trois picots (tous conducteurs ??, j'ai oublié le schéma donné par pmelun ...
Ceci pour donner une idée aux participantes aussi , la position du gland du clitoris par rapport au vagin variant selon les femmes .

Désolé pour ces descriptions techniques , l'effet orgasmique viendra ce soir après test in situ .....Si j'arrive à bricoler les contacts avec mon fil électrique souple torsadé et rentré en force dans les contacts (puisque j'ai oublié de commander les fiches banane de 2 mm nécessaires ...) , maintenu par scotch électrique, ça devrait tenir ....

Cordialement
matou83
Revenir en haut Aller en bas
pmelun
Je progresse...
Je progresse...
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Age : 49
Adresse : Paris
Particularité : ET-312B
Date d'inscription : 22/09/2012

MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Sam 27 Avr 2013 - 21:18

Hello,

Le soirée s'annonce bien Matou ;-)
Oui le Twisting est de bonne taille, mais la matière est douce et très agréable. Une bonne dose de lubrifiant, de la décontraction, et c'est parti !

Voici pour rappel, la localisation des zones conductrices :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Niveau utilisation féminine, je peux confirmer que ce n'est pas qu'un fantasme masculin. Madame me l'a volé il y a deux jours pour faire quelques essais scratch. Elle confirme ce que vous dites. A savoir que l'utilisation vaginale et sur le point G sont très voluptueuses grâce aux bonnes surfaces de contact. Au niveau clitoris c'est nettement plus délicat car les zones sont petites, il faut bien lubrifier et maintenir la position.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


En ce qui concerne l'électrification du MGX, je comprends que la fixation des bandes de cuivre peut poser problème. Pour moi il faut limiter leur utilisation en externe. C'est pour ça que le Twisting m'a convaincu.

Bon week-end,

Pmelun.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: twisting tom   Sam 27 Avr 2013 - 22:53

Merci pmelun pour vos belles photos, très nettes et avec une belle profondeur de champ. Je suis content d'avoir pu fixer les fils électriques sur l'appareil sans fiche banane de 2 mm , j'ai quand même du fixer la sortie des fils sur l'appareil car ils risquaient de sortir des contacts ; je vais expérimenter tout à l'heure. Quand j'irai à Toulon ou Marseille j'achèterai ces satanés fiches ....
Pour l'utilisation sur le sexe féminin, je suis heureux de voir aussi que je n'étais pas loin de la plaque; mais je me doutais que les mouvements de l'appareil risquaient de rompre le contact avec le clitoris , le maintenir en place n'est pas très compatible avec la décontraction nécessaire pour que madame se laisse vraiment aller ....Si les contacts secondaires (ex périnée pour l'homme ) sont également petits, difficile de les assurer de toute façon .... A moins de porter un string en lycra très ajusté mais fendu devant pour la sortie des fiches bananes ??? ou d'imaginer une sangle élastique fendue aussi pour la sortie de fiches , passant dans la raie des fesses et sur le pubis devant , reliée à une ceinture bien serrée à la taille . Mais vous avez du penser à ces possibilités .....J'utilisais une telle sangle pour maintenir à la bonne position la sonde anale bipolaire que j'utilisais avant de tester mon électrode-boule ...Le principal est que le contact secondaire soit à la bonne position pour stimuler le clitoris . n'existe-t-il pas de plaque en silicone souple très fine capable d'accroitre la surface de contact ? Celles dont vous avez parlé étaient rigides je crois me souvenir ?
Enfin nous restons attentifs à vos expérimentations , féminines ou masculines , avec ce twisting tom .
PS au fait je viens de me rendre compte d'un détail : sans fiche de 2 mm, les fils de contact restent plaqués au corps extérieur de l'appareil (assurés par scotch électrique pour moi ) et il n'y a pas de protubérance à l'extérieur , ce qui faciliterait le placage du contact secondaire sur le clitoris avec string lycra ou sangle élastique ... Hypothèse à vérifier in situ ...
Je vous ferai part de mon premier test demain matin .
Cordialement
matou83
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: twisting tom : premier test    Dim 28 Avr 2013 - 9:20

Bonjour,
Je voudrais vous faire partager mes réactions au premier test du twisting tom :

* inconvénients : la grosseur de l'engin (3,6 cm de diamètre au plus gros ) rendant l'introduction délicate :

  • avant : bien vider le rectum (lavement ou microlax ) , bien masser l'anus avec du gel, avec un puis deux doigts - trois = diamètre de l'engin à peu près . Injecter du gel par seringue aussi (+ sur l'appareil )
  • pendant : pousser sans resserrer les muscles de l'anus, sinon ça "déchire"
Ayant une petite hémorroïde soignée mais encore sensible, j'avais mis avant une crème dédiée et il est passé sans problème , mais Je regrette un peu que le diamètre max n'ait pas eu 5 mm de moins .....

*avantages :

  • dès introduction complète sensation de plénitude : on sent le rectum complètement rempli et le corps du twisting buter contre la prostate ( la longueur est de 13 cm introduits environ , ce qui dépasse le haut de la prostate mais permet de l'entourer de stimulation électrique ) Par contre je regrette l'absence de bosse centrale vers 8 cm qui plaquerait mieux l'appareil sur la prostate, comme l'anéros ou les modèles analogues (mais le courant lui se propage différemment, par ondes sphériques et agit très bien sur celle-ci.
  • Si on connait bien la position de sa prostate on peut courber l'appareil à volonté et n'introduire que la portion souhaitée mais la dépasser est aussi une bonne solution pour la solliciter .
  • le contact périnée est effectivement plus faible mais avec du gel sur la peau et sur le contact conducteur, le courant passe bien (j'avais plaqué aussi sur le corps le twisting tom avec un slip très ajusté, genre boxer , découpé pour que les fils électriques passent et que le sexe soit à l'air avec des silicones flexibles sur le gland et la base du sexe .
*ressenti :

  • dès le courant mis on sent les muscles intérieurs masser le rectum autour de l'injection de courant ( les meilleures routines sont POUR MOI celles mêlant pics et faibles sollicitations comme Phase3 ou audio3 + MP3 type punish me, Extreme Tickle my Elmo,Ying Yang 1500 etc ....) On sent des contractions de tout le rectum ,et des muscles PC entourant toute la zone prostatique à la limite du désagréable si on augmente trop vite l'intensité .... Coté périnée , pas de sensation particulière : ce contact augmente en fait la propagation du courant dans les muscles intérieurs . J'ai oublié le branchement concerné : A sur le contact central , B sur le périnée, rien sur sexe ou testicules . Pas d'érection, même molle, mais au bout d'un quart d'heure (rapide mais forte intensité pour ce premier test , guide en quelque sorte ..) , fourmillement dans le bas du ventre (zone prostatique sans doute) et langueur extrême,avec léger écoulement de liquide incolore sans sperme et sans contractions prostatiques mais là je pense que mon adénome est en cause , empêchant ces contractions de vidange ...Je reste plus HS, sans force que d'habitude : orgasme prostatique atypique sans doute
  • coté branchement je n'ai pas expérimenté : A+ sur zone centrale , A- sur périnée pour transmission du courant plus large dans le bas du ventre et le rectum (idem pour B) On peut aussi croiser les contacts : A+ sur centre droit et A- sur périnée gauche , etc ....A voir plus tard ....
  • par contre j'ai testé, après orgasme, le branchement suivant : A+ sur centre droit du twisting tom , A- base sexe, B+ centre gauche twisting, B- gland . Pas plus d’intérêt que ma sonde anale-boule mono polaire habituelle , même ressenti . Pas de contractions générales de l'intérieur du rectum autour de la prostate.
En conclusion , pour une première approche, résultat satisfaisant , orgasme plus doux mais à priori prostatique (difficile pour moi , avec mon adénome, de juger avec sureté ...) laissant complètement vidé pendant plusieurs minutes . Mais nécessité de vider complètement le rectum avant sous peine d'incident désagréable , même lors du massage préliminaire de l'anus .....Cet aspect peut en rebuter certains ....Comme ceux qui craignent une introduction de fort diamètre , ou l'évitent pour cause de fissure anale ou d’hémorroïdes .....
Cordialement
matou83
Revenir en haut Aller en bas
pmelun
Je progresse...
Je progresse...
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Age : 49
Adresse : Paris
Particularité : ET-312B
Date d'inscription : 22/09/2012

MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   Lun 29 Avr 2013 - 23:06

Merci pour ce retour détaillé Matou.

Je partage le ressenti, en particulier cette phase de flottement après l'orgasme prostatique qui était plus forte que d'habitude. Un long maintient en palier aussi surprenant que délicieux. A voir si c'est reproductible et encore perfectionnable...

J'ai essayé pour l'instant avec les modes Waves, Stroke et Orgasm de l'ET312. Pour tous j'ai des mouvements involontaires très efficaces du twisting qui stimulent physiquement la prostate. Le Stoke est parfait pour régler le rythme et l'intensité des contractions.

Pour les configurations, je pense qu'il faut rester simple. En triphasé, bof, car on perd la symétrie du ressenti sur les électrodes du twisting. Il vaut mieux garder un canal dédié A+/A- sur les zones prostatiques. Et à la limite rien d'autre, c'est très bien. Ou alors juste B+/B- base du sexe et gland mais j'ai préféré sans.

Cordialement,
Pmelun
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: twisting tom    Mar 30 Avr 2013 - 0:07

Bonsoir pmelun,
J'ai du mal m'exprimer : je n'ai pas employé de mode triphasé, puisque aucune masse (ou négatif) n'était reliée à une autre. J'utilise le mode audio3, même en dehors de triphasé car j'ai constaté que les modes audio1 ou2 étaient beaucoup moins performants au plan intensité des sollicitations musculaires provoquées, quelque soit le fichier audio envoyé dans l'ET312 et quel que soit le branchement , triphasé ou non .
Avec les autres électrodes je n'ai jamais été séduit par les modes de l'ET 312 autres que wawes ou phase3, après essais bien poursuivis, et on finit par s'habituer à certaines routines . Mais je n'ai pas testé stoke ou orgasm depuis longtemps , je vais essayer plus de routines de base ce soir.
Par contre les fichiers MP3 du site smartstim comme ceux que j'ai cités ont l’intérêt d’être variés et nouveaux (au bout d'un certain temps on s'habitue trop aux routines de l'ET312 )
Ces fichiers MP3 smartstim montrent aussi des fractions de signaux à fréquences très élevées (1500 à 10 000 Hz et plus ) qui ont sur MOI des effets supérieurs à ceux des fréquences plus faibles, plus douloureuses aussi à une certaine intensité. Et certains ont des pics de fréquence-intensité plus marqués et très brefs, d'action d'autant plus efficace qu'ils sont brefs justement car associés à des plages douces comme des caresses ....C'est la succession des deux types de signaux qui est jouissive ....
Quant aux contractions je les ressens en interne sur les muscles pubo-coccygiens et les muqueuses rectales , mais elles ne provoquent pas de mouvements de l'appareil dans le rectum . Ces dernières deviennent douloureuses aussi à partir d'une intensité assez forte . Une séance avec cet appareil apporte d'ailleurs je trouve une impression qui subsiste quelques heures de vague désagrément rectal, comme une pseudo-envie de déféquer , fausse d'ailleurs, mais il est difficile de décrire précisément cette sensation ... L'avez vous ressentie aussi ? Cela rappelle la sensation de "dureté" du pénis après une séance assez longue dessus , mais là il n'y a pas de muscles , simplement des corps caverneux et spongieux . Dans le cas du rectum , est-ce la muqueuse rectale qui "trinque" ou les muscles PC qui participent peut-être aussi avec ceux de l'anus à la défécation ??? Je ne voudrais pas risquer de devenir incontinent !!!

Je vais tester ce soir le twisting tom seul en reliant A+ sur la face principale à A- sur le périnée du même coté , et idem pour B , puis en croisant les cotés droit et gauche des deux contacts ....Pour essayer de faire passer le courant sur un plus gros volume de muscles internes ....
Pas de canal sur le pénis ou les testicules .

Le fait de mettre beaucoup de gel dans le rectum est un inconvénient pour les contacts sur l'appareil : le gel descend avec une faible partie de fluides rectaux restant sur ces contacts et le nettoyage au savon qui suit risque de provoquer une altération des contacts internes du twisting tom s'ils sont en métal altérable (mais ils sont peut-être uniquement en silicone conducteur, alors pas de pb ) Il faudrait quand même que je trouve ces fameuses électrodes de 2 mm !!! J'ai bien rentré en force le fil de cuivre torsadé et redoublé dans l'appareil mais ce n'est pas étanche ... Et le scotch électrique dessus n'est pas une protection suffisante ....

Je vous communiquerai demain ainsi qu'aux autres lecteurs le résultat de mes tests de ce soir....
Cordialement
matou83


Dernière édition par matou83 le Jeu 2 Mai 2013 - 23:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: twisting tom (test - suite)    Mar 30 Avr 2013 - 9:32

Bonjour pmelun,
Décidément les ressentis sont très différents des uns aux autres . J'ai à nouveau testé les routines stroke et orgasm avec le twisting tom , rien à faire, avec ces routines l'appareil ne se meut pas autant dans le rectum qu'avec mes préférées : phase3 et rythm , j'ai essayé toutes les routines de l'ET312 et ces deux là font bouger le twisting tom de façon vraiment importante et massent bien la prostate.
La première fois je n'avais pas assez vidé le rectum, cette fois j'ai fait un lavement et attendu un bon moment ....Il faut dire que je continue à déplorer le fort diamètre de l'engin (3,6 cm) qui m'oblige , moi qui a tendance à avoir des hémorroïdes et peu l'habitude de pénétrations anales , à bien masser l'anus avant usage , il faut donc que le rectum soit bien vide avant ......

Avec cette précaution et 8 ml de gel injectés dans le rectum avant , le twisting tom se meut bien d'avant en arrière , alors que la première fois il ne bougeait pratiquement pas . Il faut dire aussi que j'ai poussé l'intensité jusqu'à 95% et même 99% vers la fin sur les routines phase3 et rythm pour le canal A branché sur le corps principal de l'appareil , donc autour de la prostate .
Par contre , le contact externe sur le périnée est trop petit pour pouvoir pousser l'intensité aussi fort : malgré gel sur la peau et l'appareil, sensation de brulure . J'ai pourtant essayé de maintenir ce contact externe avec ma main , comme votre épouse sur le clitoris (vu sur la photo publiée) mais à partir d'une certaine intensité ça brule . Il faudrait peut-être relier ces deux contacts du périnée en un seul (négatif ) donc courant triphasé et mettre l'autre pôle du canal sur une autre électrode :
*patch sur le pubis (rasé ) pour que le courant traverse tout le bas-ventre ??
*double patch sur les fesses pour solliciter ces muscles fessiers ?
*patch sur le haut de la raie des fesses pour traverser tout l'extérieur des muscles de la zone ?
tout ceci si on veut éviter de solliciter directement le sexe et jouir avec une verge toute molle comme ça m'est arrivé hier .

Avec ces méthodes je suis arrivé à vider complètement ma prostate , presque sans sperme, liquide incolore , avec traces de sperme blanc, mais sans éprouver les contractions aussi fortes qu'avec l'anéros quand ma prostate était exempte de tout adénome. Au moment de l'orgasme , petite vague venant de l'intérieur du bas-ventre , mais sans affecter toute la colonne vertébrale comme "au temps jadis " lors de mon expérimentation de l'anéros, et sans perte de conscience non plus ....Mais enfin résultat plus réussi qu'au premier test quant à l'orgasme prostatique , au plan intensité sensation pas formidable : langueur extrême persistante pendant plusieurs minutes après ? Mais pas de "sursaut" et de sensation particulière dans la verge qui reste toute rabougrie , normal pour un orgasme prostatique , mais d'intensité faible par rapport à ceux que j'ai connus sans adénome ....

Le test de croiser les contacts du twisting tom : A+ sur le contact central droit (rectum) , A- sur le contact périnée droit aussi , avec canal B sur les deux autres , reste très décevant : même à forte intensité l'appareil ne se meut pas dans le rectum, ne masse pas la prostate , et est même désagréable à forte intensité . Pas plus d'effet si on croise cotés droit et gauche ....

Je continue à regretter le fort diamètre de l'appareil et l'absence de bosse centrale coté prostate qui aurait permis de diminuer justement ce diamètre avec un résultat équivalent .
J'ai vu qu'il existait des électrodes anales voisines en silicone conducteur sur le site mystim , y a-t-il des lecteurs qui les ont testées ?

Cordialement
matou83
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'électro masculine:des accessoires   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'électro masculine:des accessoires
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Carrés d'Hélène :: Electro-Stimulation :: Questions et Informations techniques-
Sauter vers: