Les Carrés d'Hélène

Les Carrés d'Hélène

Centre de Recherches et d'Enseignements sur la Vie Sentimentale et Sexuelle des Adultes
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  SoutienSoutien  

Partagez | 
 

 l'electro-orgasme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 296
Age : 69
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: l'electro-orgasme   Lun 14 Déc 2009 - 17:02

Ah,bon,direz vous,quelle différence par rapport au classique et si naturel coït ou à la manualisassion ?

La principale véritable différence de base réside dans le fait que dans l’électro stimulation ,l’excitation physiologique provient de l’extérieur du corps sans aucun contact avec un autre corps, y compris le sien .La stimulation psychologique,elle, provient ,en partie , du fait que le contrôle de notre corps nous échappe et que l’on en devient le « spectateur impuissant »,un voyeur privilégié en sorte, puisque l’on a, à la fois, la vision et la sensation ! C’est probablement un peu l’un des moteurs de la BDSM,mais,c’est un autre et très vaste sujet.

Ceci est vrai pour l’auto-stimulation et prend ,logiquement,une autre dimension en duo, l’opérateur externe ajoutant l’effet domination.

Pour ce qui est de l’auto-stimulation ,l’ électricité offre cette particularité séduisante d’un onanisme de précision.

Dans un coït classique, le souci normalement partagé de chacun est de parvenir en même temps à l’orgasme, l’homme ( galant ) pouvant retarder le sien pour prolonger celui de sa partenaire et lâcher les freins en dernier ressort . (c’est beau, la théorie et la galanterie!)

Pour y parvenir, les deux partenaires joueront toutes les cartes, accélérations, ralentissements, changements de positions… ( ne sortons pas de notre forum !) mais, » tiendront ils au-delà des fameuses 20 mn de la statistique ?

Dans l’onanisme, et hors effets d’éventuels pigments extérieurs psychologiques ou mécaniques, la manualisassions ne donne pas une très grande latitude.

L’électro-stimulation offre ,en revanche, une gamme infinie d’effets qui peuvent être déclinés au-delà de l’heure (lire Fabstim), en deçà de l’orgasme, avant de le conclure, avec un peu d’expérience, pour l’homme quasi à volonté, pour la femme de le poursuivre ou de le relancer.

Qui plus est, à signaux électriques identiques, les effets physiologiques comme psychologiques varieront en fonction le la nature des électrodes ou des cheminements parcourus par les courants.

Ces derniers ont déjà été évoqués dans un précédent message, en les illustrant de quelques exemples . S’agissant d’aspects assez mécaniques, ils nous intéressent moins. En ce qui concerne les électrodes, nous nous sommes cantonnés aux génériques ( Plugs, cockerings ,anneaux, sondes…) tous largement proposés sur les sites marchands.

Il faudra leurs consacrer une rubrique car ils recellent une véritable dimension psychologique. De confection artisanale ces électrodes sont le plus souvent issus du détournement d’objets ou matériaux incongrus et, ainsi, animent les fantasmes, de l’achat au BHV, à la fabrication puis à la mise en œuvre.

Il faudra aussi, consacrer une rubrique à l’électro-stimulation en duo, sujet que nous n’avons fait qu’effleurer et qui mérite de plus grands développements.

Bien à vous.

Electre
Revenir en haut Aller en bas
xianau
Je progresse...
Je progresse...
avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Age : 69
Adresse : Normandie
Humeur : Fantasmatique
Date d'inscription : 10/02/2011

MessageSujet: Electro orgasme : description d'une longue séance   Dim 15 Juil 2012 - 6:57

Compte-rendu d’une séance d’électro-stimulation sexuelle
(février 2012)


Matériel utilisé :

Electro stimulateurs : ET 312 pour stimuler la verge et l’anus, et
Rimba Box pour stimuler les seins.

Electrodes : Cockhead avec amplificateur urétral, base ring
souple, plug anal 30mm, 2 pinces à seins métalliques,

Support érotique : diaporama de photos érotiques et
pornographiques sur ordinateur.



Déroulement de la séance :

9h - Installé dans mon fauteuil pour une estim matinale,
je branche soigneusement mes six électrodes et mes deux électro stimulateurs.

9h30 - Le plug anal est en place, confortablement calé dans le rectum.

J’ai changé la pile de ma Rimba Box et je reçois d’entrée quelques bonnes décharges dans les mamelons.
Mais je rétablis vite la situation et je module pour ressentir une sorte de malaxage
électrique des seins. Je bande à fond et j’ai du mal à enfiler mon cockhead et
sa sonde urétrale.

Ca y est : les ondes « waves » envahissent tout le pénis, l’anus est irradié.

Je n’ai plus qu’à me laisser aller en augmentant graduellement, très doucement,
les tensions. Je ne suis pas pressé : j’ai la journée devant moi !

Je passe en mode « stroke » et reçois maintenant des coups de boutoir
dans la verge et le cul ! C’est l’effet sodomie. Pour faire bonne mesure
j’accentue la tension sur les mamelons…

9h55 - Je suis branché depuis 25mn.

Je passe en « climb » et j’augmente la tension. D’intenses
fourmillements me font vibrer par rafales de l’anus aux couilles et des
couilles au gland. Une impression de
chaleur envahit mes parties génitales. C’est bon ! J’enclenche la rampe (augmentation
automatique de la tension) qui va me conduire en 10 mn jusqu’à 70% de la
puissance maximale de l’appareil, à la limite de la douleur…

Sur l’écran de mon ordinateur Eve Angel manipule avec douceur un splendide pénis en
érection. Je m’imagine facilement dans les doigts de cette fée... Le patient
éjacule, moi je m’en garde bien, prolongeant mes jouissances au maximum. La
puissance a gravi les ¾ de la rampe : l’électricité me dévore les seins et
tétanise mon pénis, j’approche de la douleur. Du coup j’augmente encore la
stimulation des seins pour que mon esprit s’égare d’une électrode à l’autre.
J’ai atteint et je savoure la puissance finale.

Pour me décontracter, je baisse maintenant tous les potentiomètres. Le calme
revient. Sans l’effet de l’anesthésie électrique, mes tétons fortement pincés
sont maintenant douloureux.

10h15 - Je suis branché depuis 45 mn.

Je reprends en mode « split » qui combine un effet branlette avec une
irradiation de l’anus. A faible puissance ça me décontracte. Je relance la
stimulation des seins, je rebande aussitôt, je remonte les tensions anales et
péniennes et retrouve toute mes jouissances. Je passe en mode « combo » :
l’anus et la verge sont irradiés en même temps par des rafales électriques qui
croissent s’arrêtent puis reprennent de plus en plus fort. Je me tords sur ma
chaise mais je subirai les rafales j’au bout ! J’écarte les bras en croix
pour mieux ressentir la stimulation mammaire. Je bande à fond :
que c’est bon cette jouissance mêlée de douleur, que c’est bon !
J’augmente la stimulation des mamelons…

10h35 - Je suis branché depuis 65 mn.

Je coupe le courant, débranche les électrodes,
celles des seins avec beaucoup de précautions car la douleur du reflux sanguin
dans les mamelons écrasés est redoutable ! Je m’accorde une pause bien
méritée et mange quelques fruits.

Après 15 mn de pause, je constate que les jouissances n’ont pas entamé mon désir.
J’ai su jouer des réglages pour éviter tout orgasme. J’ai maintenant hâte de
reprendre…

Je dois évidemment rebrancher et à nouveau lubrifier mes électrodes. Les seins
sont restés douloureux et je les électrise rapidement. Ce faisant mon érection
reprend.

11h -Contact !

C’est reparti. J’attaque d’entrée par de fortes puissances, car ma sensibilité a été
émoussée par la première séance. Sur mon écran Eve Angel déploie ses cuisses
fermes et excitantes. Je me laisse envahir par les ondes en bandant…mais mon cockhead
me fait mal : je dois le lubrifier plus abondamment. Les jouissances
reprennent vite. Je repasse en mode « combo » qui me secoue un
peu ! Je dois maîtriser les pics de rafales en tendant ma verge à fond,
arqué sur mon fauteuil. Je monte la tension jusqu’ à la douleur pendant quelques
minutes puis redescend les potentiomètres retrouvant soudain la jouissance au
bout de mon gland.

11h30 – Je suis branché depuis 1h30 (première séance comprise) et depuis 25
mn je subis stoïquement les rafales de mon ET312. La douleur empêche la
jouissance de me conduire à l’orgasme. Le « precum », liquide
cristallin, s’écoule de mon méat, je le sens couler lentement sur ma cuisse. Je
jouis toujours de mon gland très excité comme par une fellation intense qui
dure maintenant depuis 35 mn ! Mon pénis en érection se trémousse en tous
sens au rythme des stimulations électriques. C’est si bon que je ne touche plus
à rien.

11h45 – Je sens les prémisses d’un orgasme. Ma verge est si chaude que je dois
souffler sur mon gland pour l’apaiser. Les rafales se succèdent sans relâche.
Je passe en mode « random ». C’est l’appareil qui va gérer au hasard
les stimulations, douces ou surprenantes. A 60% de la puissance totale, il faut
tenir. Un doux fourmillement parcourt mes testicules, ma verge s’agite, l’orgasme
n’est pas loin, je dois être prudent !

12h – « Dry orgasm », je jouis. Un mince filet de sperme
s’écoule néanmoins de ma verge : j’espère qu’il ne s’agit pas d’une
véritable éjaculation. Je me suis électrostimulé pendant plus de deux
heures
! Je coupe tout et décide de reprendre mes travaux dans
l’après-midi.

13h40 – Cette pause ne semble pas avoir altéré mes désirs qui me font frémir
et je retourne joyeusement à mon fauteuil de délices. Je commence par quelques
recherches de photos érotiques sur internet pour bien me remettre en condition,
mais très vite la fermeté de mon pénis réclame les électrodes ! Mes seins
encore douloureux acceptent cependant les pinces qui raffermissent
immédiatement mon érection.

13h50 – Je suis branché et les ondes me parcourent :
j’ai démarré en « waves » avec rampe et fixé l’objectif à 72%.
Sur mon écran une belle fille châtain aux yeux bleus en porte-jarretelles
m’accueille avec un gentil sourire. Nostalgiques de ma fellation du matin,
je repasse en mode « combo », puis en mode « random » pour me faire surprendre
et je remonte l’excitation des seins. J’ai retrouvé les réglages terminaux de
la matinée. La stimulation semble maintenant me tordre la verge,
je bande à fond : c’est bon !

14h20 - Mon érection diminue. Je
passe en « intense », avec rampe, objectif 75%. C’est le mode le plus
rapide pour me conduire à l’orgasme. Il arrive en quelques minutes mais je le
maîtrise. Je monte le potentiomètre, je bande, je jouis, je baisse le
potentiomètre, je débande, je diffère l’orgasme, et sans arrêt je recommence
encore et encore ce petit jeu.

Pendant ce temps, mes seins brûlent à haute tension, tandis qu’une belle russe, Lis, se
fait sodomiser sur mon écran !

La stimulation semble maintenant me tordre la verge et de nouveau je bande à
fond : c’est bon.

J’augmente encore l’intensité des seins, comme si je voulais les carboniser ! Mais
ils résistent à tout !

14h 40 - Je sous tension depuis 3h05 (séances du matin comprises) Les
torsions électriques m’arrachent un court « dry orgasm ». J’augmente
encore la puissance. Mon bas ventre se contacte, je serre mes coudes.

Je passe en mode « Toogle » le plus proche de la masturbation manuelle à
laquelle il allie des sensations de sodomie.

Le courant électrique semble maintenant me mordre à pleines dents. Le « precum »
s’écoule de nouveau sur ma cuisse.

14h50 - Je suis branché depuis 3h15. Je m’accorde une nouvelle pause. Je
garde mes électrodes, sauf aux seins que je masse doucement. Il est temps d’en
finir !

14h55 - Objectif éjac : je décide de ne plus rien retenir et je relance
le courant sur « Waves », puis « combo » et
« intense »

15h10 - J’éjacule abondamment après une
séance érotique de 5h30 dont 3h35 d’électrostimulation…


Xianau
Revenir en haut Aller en bas
xianau
Je progresse...
Je progresse...
avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Age : 69
Adresse : Normandie
Humeur : Fantasmatique
Date d'inscription : 10/02/2011

MessageSujet: Compte rendu d'une séance : Avertissement et commentaire   Dim 15 Juil 2012 - 7:59

AVERTISSEMENT ET COMMENTAIRE CONCERNANT LE MESSAGE PRECEDENT (Compte rendu d'une électrostimulation sexuelle)

L'électrostimulation des seins est une pratique dangereuse (risque d'arrêt cardiaque). Elle ne peut être entreprise qu'avec la plus grande prudence (bonne santé cardiaque, électrostimulateur adapté, faible intensité, pinces bipolaires bien lubrifiées conseillées, pas de branchement risquant d'induire un courant au travers du coeur) - Voir les articles consacrés à "électro et mamelons" dans ce site.
En revanche, l'usage de pinces non électrifiées et non blessantes est sans danger et apporte un raffermissement de l'érection appréciable.

Le compte rendu précédent résulte de notes prises au cours de la séance: le déroulement et les sensations évoquées sont réels et non fantasmés.
Mes séances ordinaires durent environ 1h30 sous tension + 45 mn pour la mise en condition, l'installation puis le rangement du matériel.
Avec de bonnes conditions désir et de détente et avec beaucoup d'entrainement on peut prolonger les séances jusqu'à plusieurs heures en contrôlant parfaitement son appareil et son propre corps. Mais les très longues séances restent exceptionnelles. Du fait de l'effet anesthésiant de l' électricité elles demandent des tensions de plus en plus fortes devenant parfois douloureuses. Une jouissance plus rapide est donc souvent plus intense et plus satisfaisante.
Xianau.
Revenir en haut Aller en bas
patrick11
J'arrive...
J'arrive...


Masculin Nombre de messages : 2
Age : 47
Adresse : Paris
Date d'inscription : 13/05/2010

MessageSujet: Re: l'electro-orgasme   Mar 31 Juil 2012 - 22:57

Bonjour, je me décide enfin à écrire un msg sur ce forum, après avoir lu régulièrement les sujets sur l'électro (pas pratiquant pour l'instant mais curieux de cette technique)

Par rapport à ce que décrit Xianau, en particulier sur la stimulation des seins. Vous parlez de pince bipolaires, ce qui veut dire que chaque pince a 2 électrodes ? mais je ne vois pas comment c'est possible avec des pinces du type "crocodile" ?? ou bien le terme bipolaire veut dire que chaque pince représente un pole?
Merci d'éclairer mon ignorance Sad
Revenir en haut Aller en bas
xianau
Je progresse...
Je progresse...
avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Age : 69
Adresse : Normandie
Humeur : Fantasmatique
Date d'inscription : 10/02/2011

MessageSujet: Pinces à seins   Mer 1 Aoû 2012 - 3:56

Il existe des pinces à seins bipolaires dont les branches sont isolées électriquement et reliées chacune à un pôle électrique.
Avantage : le courant ne traverse que le mamelon donc il y a moins de risque.

Inconvénients :
- pinces spéciales difficiles à trouver ou à bricoler
- si on stimule les deux seins il faut 4 pôles ! (équipement lourd)

Pour ma part je n'ai jamais essayé ce type de pinces.
Il serait très intéressant d'avoir le témoignage d'un utilisateur !
Revenir en haut Aller en bas
Electre
Je ne m'en lasse pas...
Je ne m'en lasse pas...
avatar

Masculin Nombre de messages : 296
Age : 69
Adresse : Paris
Humeur : Sans le souffle de l'Esprit,la chair serait triste !
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: l'electro-orgasme   Mer 1 Aoû 2012 - 17:30

Ces pinces à tétons,bipolaires existent effectivement,elles ne sont pas très couteuses et faciles à trouver à Paris mais n'apportent à mon sens pas grand chose par rapport à des pinces mono-polaires,bien au contraire.
En effet,comme vous le soulignez,elles occupent deux canaux (4 pôles) sauf à coupler les pôles d'un même canal deux à deux.Si vous tenez à cette pratique des pinces bi-pôlaires je vous recommande ce couplage car le recours à deux canaux ne se justifie pas dès lors qu'il n'y a pas d'avantage de ressenti à disposer d'effets différents simultanés sur chaque mamelon.Le couplage est facile mais multiplie les fils et complexifie inutilement la configuration.
J'ajouterai que la très faible distance entre les deux pôles sur un téton procure une sensation de brûlure ni SM ni érotique.
En revanche je confirme à nouveau qu'il n'y a pas de risque cardiaque à faire passer du courant à faible intensité entre les deux mamelons.
Bien à vous
Electre
Revenir en haut Aller en bas
patrick11
J'arrive...
J'arrive...


Masculin Nombre de messages : 2
Age : 47
Adresse : Paris
Date d'inscription : 13/05/2010

MessageSujet: Re: l'electro-orgasme   Mer 1 Aoû 2012 - 22:07

ok merci pour ces eclaircissements Smile
Revenir en haut Aller en bas
phlpp
Je progresse...
Je progresse...


Masculin Nombre de messages : 35
Age : 36
Adresse : corse
Date d'inscription : 26/05/2012

MessageSujet: Re: l'electro-orgasme   Jeu 14 Aoû 2014 - 18:40

Bonjour à vous...
Lors de quelques séances d'electrostimulation, il met arriver d'avoir un double orgasme!
Oui, deux orgasmes de suite et différents! 
Le premier est classique comme une maturation manuel,après la fin de celui ci en insistant avec la routine parfois que quelques secondes de plus le deuxième orgasme arrive différent,plus intense et peut durer,on a l'impression très  longtemps tant qu'on ne coupe pas l'electrostimulation avec des vagues de plaisir qui peuvent se déplacer dans le corps! 
Ce n'est pas évident à expliquer,mais je vous promets que c'est un grand bonheur quand ca arrive,même si on en ressort vidé et fatigué comme si on avait fait un grand marathon? 
Ma question est,s'agit il d'un orgasme prostatique? 
Merci pour vos réponses et a votre attention! 
Amicalement...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'electro-orgasme   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'electro-orgasme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perdu - Penne CdS - TD Electro
» Orgasme durant les 2ww
» Un orgasme en famille
» FESTIVAL ELECTRO DE NARBONNE
» Source electro déposée + aimant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Carrés d'Hélène :: Electro-Stimulation :: Electro et Masturbation-
Sauter vers: