Les Carrés d'Hélène

Les Carrés d'Hélène

Centre de Recherches et d'Enseignements sur la Vie Sentimentale et Sexuelle des Adultes
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  SoutienSoutien  

Partagez | 
 

 Maître de ses pensées et de ses désirs ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Enee
Je m'habitue...
Je m'habitue...
avatar

Masculin Nombre de messages : 19
Age : 53
Adresse : Paris
Particularité : Célibataire
Humeur : En attente
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Maître de ses pensées et de ses désirs ?   Mar 22 Aoû 2006 - 22:59

Bonjour,

Très souvent dans la vie quotidienne je me pose de façon récurrente la question de savoir quand je suis maître de mes désirs ou quand je ne suis que la marionnette de mes glandes.

Honnêtement et malgré ce que me coûte de me l'admettre, je pense que mes états d'esprit sont souvent plus liés à de simples taux d'hormones dans le sang qu'à un choix conscient. Tous les hommes ont dû à un moment de leur vie constater comme leur état d'esprit change soudainement juste après une 'branlette'. Ou après la visite d'une prostituée. L'état de désir cesse brusquement comme on éteint une lumière, la raison reprend sa place dans un cerveau vide de désir, et tout repart normalement jusqu'au prochain accès de désir, capable de nous faire prendre tous les risques et faire toutes les bêtises qu'on regrettera plus tard quand la 'raison' reviendra.
(avec un être aimé c'est différent : l'esprit ne se 'vide' pas de désir, en tous cas pas de la même façon. Encore heureux ^^)

Je ne sais pas si une femme peut comprendre, ou si elle aussi a l'équivalent dans sa vie de femme. Si oui, alors elle pourra comprendre ces comportements étranges des hommes. Si non, alors un fossé nous séparera toujours.

Alors ma première question est dirigée aux femmes : avez-vous l'impression que des fois vos impulsions dirigent complètement votre vie et vous poussent à faire quelque-chose que vous regretterez tout de suite après ? (regrets ou simplement incompréhension du désir ressenti, comme si vous étiez quelqu'un d'autre)

Ma seconde question est dirigée aux hommes : avez-vous eu souvent l'impression que votre vie sexuelle n'est qu'une longue suite de tentatives de satisfaire ces envies qui durent tant que.... nos couilles ne sont pas vidées pour parler vulgairement. Et de tenter de concilier ce comportement avec une construction cohérente de sa vie (de couple, de célibat, etc...)

Ma troisième question se dirige à tous : avec l'âge avez vous plus de recul et arrivez-vous à mieux comprendre ce qui dirige votre vie, et tentez-vous de diriger vos envies à défaut de pouvoir les contrer ? Ou bien vous laissez-vous complètement aller, suivant le vieil adage qui dit que quand on ne peut pas vaincre un ennemi il faut s'en faire un allié ?

Je me pose souvent ces questions, et je me demande si d'autres se sont fait les mêmes reflexions, et quelles réponses ils se sont trouvées.

Pour finir je voudrais attirer l'attention sur le fait que bien des couples se font et se défont sur les conséquences de ces accès de 'folie douce', et que donc notre vie est directement impactée par ces moments où on perd justement le contrôle de nos actes. (le simple fait de tomber amoureux n'est-il pas une perte de contrôle de sa vie ? Heureusement que la Nature a prévu des récompenses pour ces moments : c'est là qu'on est le plus heureux ^^)
Beaucoup d'entre nous doivent se souvenir, en lisant ceci, de moments où leur vie a basculé (positivement ou négativement)... sans l'avoir choisi.

En relisant mon texte j'ai pas l'impression d'avoir bien posé la question. Bon, tant pis.
Revenir en haut Aller en bas
LN
Fondatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 569
Age : 58
Adresse : Paris
Particularité : Tête chercheuse de pouls
Humeur : Je vis mon travail comme je travaille ma vie...
Date d'inscription : 12/09/2005

MessageSujet: Confusion   Lun 28 Aoû 2006 - 18:40

Bonsoir,

La, les questions ne sont pas si mal posées que ça
mais elles démontrent des confusions dans les termes :

Désirs, pulsions, impulsions, satisfactions,
soulagements, désirs conscients, inconscients, etc...

Tous ces termes convenant aussi bien aux femmes qu'aux hommes
car se sont des phénomènes humains universels.

Le problème premier que posent vos questions,
c'est qu'elles sont très vastes et que dans chacune,
il y aurait beaucoup à réfléchir, à dire, à rectifier.

Je vous propose de les scinder en plusieurs thèmes
que vous placerez chacun dans le forum lui convenant
car le deuxième problème que posent vos questions,
c'est qu'il n'y est pas question de "Relation"...
Au contraire !!

Je vais profiter de votre message pour préciser (bientôt) ici :

http://carres-helene.bb-fr.com/viewforum.forum?f=10

quelques définitions qui pourront être utiles à tout le monde
et qui nous, vous permettront de savoir de quoi l'on parle précisément.

Accordez-moi quelques jours :-)

Ca n'empêche personne de dire ce qu'il croit ou pense bien sûr !

_________________
Bien à vous
LN
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helenelechevalier.com
Enee
Je m'habitue...
Je m'habitue...
avatar

Masculin Nombre de messages : 19
Age : 53
Adresse : Paris
Particularité : Célibataire
Humeur : En attente
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Maître de ses pensées et de ses désirs ?   Lun 28 Aoû 2006 - 20:22

Oui, je reposerai chaque question de façon plus structurée. L'idée de base qui sous-tend toutes mes interrogations est : on se croit des êtres pensants et capables de choisir notre destinée. En théorie. Parce qu'on aime bien s'envoyer des fleurs sur le thème de l'intelligence de notre espèce. Mais dans la réalité j'ai l'impression que notre intelligence n'est que la courroie de transmission de (notre chimie hormonale elle même fonction de notre hérédité + environnement + passé vécu + conditionnements + etc..etc...) et en définitive on ne maitrise pas grand chose...

La vie est trop courte, et on est beaucoup trop accaparés par autres choses, et rares sont ceux qui arrivent un jour à entrevoir la (et leur) réalité.

Je viens ici dans l'espoir de trouver de l'information complémentaire, nouvelle, inespérée, surprenante, contradictoire avec mon vécu et mes opinions déjà faites.

Et bien sûr, cueillir à la source, le vécu de femmes et d'hommes qui parlent sans tabous. C'est tellement rare ! ^^

PS:
La Relation avec l'autre fait aussi partie de mon interrogation : si même nos préférences ne sont pas décidées par nous, peut-on se considérer réellement libres ? A part libre de satisfaire des (envies, pulsions, goûts, besoins conscients et inconscients, physiologiques, préférences, etc...) qu'on n'a pas réellement choisis...
La Liberté d'exprimer et vivre librement ce qu'on Est n'est pas la liberté de choisir ce qu'on Est.
Revenir en haut Aller en bas
pegase
J'arrive...
J'arrive...
avatar

Masculin Nombre de messages : 8
Age : 46
Adresse : Montpellier
Particularité : Amoureux de la Déesse
Humeur : Serein comme un joueur de flûte au bord d'un lac...
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Re: Maître de ses pensées et de ses désirs ?   Ven 8 Sep 2006 - 1:27

Bonsoir à tous,

En lisant le post d'Enée je ne peux m'empêcher de songer à celui qui traitait de l'être et de l'existence, dans la rubrique "définitions" je crois.

Je me suis longtemps senti le jouet de mes pulsions, qui s'imposaient à moi et contre lesquelles je luttais pour de nombreuses "mauvaises bonnes raisons". Souvent frustré, toujours sollicité... l'existence n'est plus qu'une lutte entre "avoir" ou "manquer" : avoir de l'amour, manquer de sexe, etc.

En m'attachant davantage à être - être présent, être à l'écoute... - je me suis pris à ne plus lutter contre ce qui s'impose à moi, mais à en profiter, à l'observer, tout en restant "présent".

Je me suis fait ainsi pas mal de vraies amies, qui restent terriblement excitantes ! Cela fait partie du plaisir de ces amitiés...

Curieusement, c'est lorsque l'on cesse de les "vouloir" que les femmes s'offrent le plus souvent. Peut-être qu'elles n'aiment pas tant être "objet de désir" que "partenaire aimée" ? à moins qu'elles ne préférent tout simplement les hommes en paix avec eux-mêmes ?

Qu'en pense notre psychanalyste préférée ?

à bientôt !

_________________
...Qu'un plaisir brûle sa peau,
Les deux ailes en avant...
- Najoua Belyzel -
Revenir en haut Aller en bas
OBYONETAOPY
Je m'habitue...
Je m'habitue...
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Age : 59
Adresse : 6 rue du pommier 73200 Chambery
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: Maître de ses pensées et de ses désirs ?   Mer 23 Sep 2009 - 10:59

Enee a écrit:
Bonjour,

Très souvent dans la vie quotidienne je me pose de façon récurrente la question de savoir quand je suis maître de mes désirs ou quand je ne suis que la marionnette de mes glandes.Le DESIR est comme un char attelé de plusieurs chevaux vigoureux......si on les laisse aller chacun à faire ce qu'ils veulent sans limites, ni diciplines, le char va dans tous les sens, n'avance pas et ou risque le crash à chaque instants.........si on les bride de trop, les chevaux sont vite frustrés et en viennent vite à ne plus rien faire du tout, le char ne peut aller nulle part.....

Ma question est dirigée aux hommes : avez-vous eu souvent l'impression que votre vie sexuelle n'est qu'une longue suite de tentatives de satisfaire ces envies qui durent tant que.... nos couilles ne sont pas vidées pour parler vulgairement. Et de tenter de concilier ce comportement avec une construction cohérente de sa vie (de couple, de célibat, etc...)Il y a deux voies qui apparaissent sans cesse aux choix de tout un chacun chacune :
A) la voie qui cherche à gagner en énergie par une énergie qui se renouvelle et régénere sans cesse..B) la voie qui cherche à gagner en énergie par une énergie qui en degrade et altère sans cesse.....
Ma troisième question se dirige à tous : avec l'âge avez vous plus de recul et arrivez-vous à mieux comprendre ce qui dirige votre vie, et tentez-vous de diriger vos envies à défaut de pouvoir les contrer ? Ou bien vous laissez-vous complètement aller, suivant le vieil adage qui dit que quand on ne peut pas vaincre un ennemi il faut s'en faire un allié ?
le DESIR est comme un MOTEUR.......si on s'en abstient, il nous étouffe, si on le rejette dans tout ce qui passe à notre portée, il nous affaiblit et nous épuise....mais il est une VOIE MERVEILLEUSE avec le désirs, c'est la petite discipline qui permet d'en JOUIR sans le (se) PERDRE....
Je me pose souvent ces questions, et je me demande si d'autres se sont fait les mêmes reflexions, et quelles réponses ils se sont trouvées.Oui c'est normal de se poser toutes ses questions, car c'est en CHERCHANT que l'on se donne le plus possible de chances D''ELEVATION......allez toujours au dessus de vos questions....Il y a encore des MYSTERES CACHES en rapport avec le DESIR et il n'est pas du tout la BETE IMMONDE à ABATTRE et ou à REJETER.......il est un peu comme un ORDINATEUR...on apprend à s'en servir sous tous ses POSSIBLES et ou on s'en sert en possible limités comme un MINITEL.

Pour finir je voudrais attirer l'attention sur le fait que bien des couples se font et se défont sur les conséquences de ces accès de 'folie douce', et que donc notre vie est directement impactée par ces moments où on perd justement le contrôle de nos actes.
Il n'est plus besoin de faire la preuve que les psychismes de l'homme et de la femme sont différents ET complémentaires, la femme aimant différemment de l'homme.

C'est aussi dans ce contexte des différences complémentaires, qu'un couple se forme (en soi et ou extérieur à soi) et s'élève et parfois même réalise son UNITE.

Quelques mots sans les maux


“ couple ” a entre autre comme anagramme “ Copule ” ... Curieuse coïncidence non ???, et avec ces mêmes lettres, il est encore possible de composer le mot “ coupe ”, comme“ coupé ”, et donc SEXué. L'enseignement du langage montre ainsi qu'il est de la nature du couple d'être sexué et différent. En l'occurrence, mâle et femelle.


C'est ce qui permet une pénétration, et une reception, que cela soit physique et ou supra physique. Les DIFFERENCES sont COMPLEMENTAIRES et quand elles agissent en opposées, c'est souvent pour reconduire à une UNITE plus importante...



“ Couple ” vient du latin“ appere ”, qui signifiait “ attacher ”, et qui a aussi donné le mot “ apte ”, car pour être en couple, pouvoir s'accorder au quotidien avec l'autre, qui au départ est un ou une étrangère, il faut être apte à se faire RECEPTIF à l'autre, et à le RECEVOIR comme il ou elle est.


C'est là le but de l'apprenti : passer de petit DI (deux)-Able ayant chuté dans la DUALITE, à un être CAP-Able (able est de l'Anglais, signifie APTE en Français) de L'UNITE (couple realisé en UNITE en soi et ou hors de soi par le couple physique et l'enfant).



La RENCONTRE entre les uns et les autres n'est-elle pas apprentissage pour L'UNITE ??


Le dictionnaire nous donne comme contraire d'apte, le mot inepte, sot, maladroit. C'est tout le problème du jeune homme amoureux, qui ne sait pas encore comment aborder sa belle. Et pourtant, paradoxalement, c'est souvent en ces moments là, d'imparfaite innocence, que le prétendant est le plus touchant, le plus émouvant. Car c'est dans cette épreuve surmontée qu'il montre son véritable désir pour l'autre.



On peut alors dire :“ Heureux les éprouvés ”, si tout cela mène à l'Harmonie et à une conscience plus élevée de ce que l'on est ; ce qui est valable pour le couple lui-même, pour l'éducation de sa progéniture, ses devoirs en société et aussi pour la conversion divine de son conjoint et de sa conjointe, seuls à seuls, l'un avec l'autre, l'un par l'autre, ensemble. Aptus vient d'ailleurs de la racine indo-européenne “ ap ”, qui donne aussi le sens d'atteindre, d'ajuster et "" apo''' éloigné, contraire à, opposé de .


Là est toute l'histoire des uns et des autres qui se cherchent, s'attirent et ou se repoussent, cherchant L'UNITE de L'AMOUR, tout en étant fondamentalement différents en leurs psychologies et leurs visions même de l'amour.


Là-dessus, ils doivent s'auto-diriger pour se diriger vers un Idéal de “ COHESION ” “ à vie ”, en continuelle adaptation à partir de ces “ circulations d'éléments et d'énergies ” entre eux et en in-fluences (in = dedans en Anglais) réciproques, but même de toute rencontre, copulation,physique et psychique.


La vie spirituelle est faite de cette sexualité, et de ses turbulences de la RENCONTRE, qui sans cesse tend à INCITER à faire l'UNION des différences par ce qu'elles ont de COMPLEMENTAIRE.


Le fruit de ce désir, moteur de tous les désirs, c'est l'androgyne peimordial créateur que nous étions, avant être devenus homme-femme sur Terre, mais qui ont conservé les POTENTIELS en POSSIBLE de pouvoir se RECREER en ANDROGYNE PRIMORDIAL, quand ils seront APTES à faire L'UNION de leurs différences par ce qu'elles ont de COMPLEMENTAIRE....jusqu'à la FUSION des deux en UN.......


De cette dissociation première de L'ANDROGYNE PRIMORDIAL en deux sexes opposés, va poindre un besoin de RE UNION, où le MANQUE va chercher ce qui LE COMBLE pour reconstruire une Harmonie, une NOUVELLE UNITE, mais ni l'homme, ni la femme endormis, donc ayant oubliés leur mémoire de CELA, ni l'homme, ni la femme, ne savent comment retrouver de suite cette UNITE, alors ils se cherchent, se quittent, se retrouvent, mais ne sachant pas toujours comment s'y prendre, on assiste à des turbulences entre les uns et les autres, et c'est comme cela depuis des siècles, malgré les signes évidents que l'on peut vraiment trouver et retrouver L'UNITE, (maints enseignements le disent), les enjoignant à se bâtir eux mêmes, en eux, entre eux, ici-maintenant, toute leur vie, pour RETROUVER l'Intensité et l'integrité de leur ANDROGYNE PRIMORDIAL par des UNIONS SUCCESSIVES, jusuqu'a trouver la BONNE.



L'élément-clé de ces RENCONTRES terrestres est la CONFIANCE, confiance donnée à la parole : “ pour le meilleur et pour le pire ” comme en MARIAGE. La confiance se construit sur la responsabilité réciproque et la tension continue vers le même objectif en cas d'épreuve, ce qui suppose une volonté déterminée pour que “ ce que je dis aujourd'hui soit valable demain et après-demain, etc en DUREE ”.


La parole donnée et tenue, est la réciproque humaine de la PAROLE par laquelle LE DIVIN a créé et crée continûment les Univers comme UN SEUL et le monde. C'est donc par cette parole donnée et tenue que nous pouvons de-venir des créateurs divins : ETERNELS, parce que ce que nous aurons UNI ne pourra plus se DESUNIR, comme la Lumière, la Matiere et l'AMOUR. C'est alors que les portes du ciel s'ouvrirons, et que la mort sera dépassée pour LA VIE, et que ce qui a été bâti avec AMOUR, se trouvera comme trans-figuré en MATIERE LUMIERE de PUR AMOUR.


Bien sûr, on ne trouve pas toujours son âme sœur sur Terre, sinon cela se saurait ??, mais on la PRE-PARE (analysez bien toute la portée de ce mot), on la crée en soi seul et ou avec son conjoint et ou sa conjointe et d'une façon générale avec autrui ; ainsi le Monde, la Société est un terrain de prédilection à l'acceptation des différences, pour en faire la COMPLEMENTARITE.



C'est un apprentissage à faire le “ deux en un ”, par une copulation qui doit d'abord donner pour recevoir ensuite et devenir par l'union du un avec le deux pour le deux en UN, fruit intelligence du cœur, prémisse de l'action bien menée dans le monde dans lequel on les a mis pour en faire un Paradis. La “ conception ” préalable de telles prérogatives, est donc spirituelle, et est à l'image inversée de la conception d'un enfant.


En effet, si sur Terre, sexuellement, c'est le mâle qui féconde la femme, il n'en est pas de même dans l'ordre de la copulation du sexe et du spirituel en soi même. Il y apparaît dans ce contexte élevé que l'insémination pour la découverte du spirituel masculin est normalement du ressort de la femme (et vice versa pour la femme) par un RETOUR des deux en UN en UNION pour la FUSION.



Il est facile de constater que le plus fréquemment la femme, grâce à sa fameuse intuition, rappelle à ces rustres d'hommes, les règles élémentaires du savoir vivre, de l'harmonie : politesse, bons sentiments, morale, psychologie. C'est aussi souvent elle qui dans le couple, suscite ou propose les divers projets de mise en ordre. Les femmes semblent être en l'homme des semeuses d'idées, car elles possèdent deux vertus puissantes pour ce faire : l'imagination et l'intuition, alliées à des qualités de cœur évidentes : la tendresse et la compréhension, qui suscite les désirs de l'Homme.


Pour résumer, la femme, que l'on dit être la muse de l'homme, ou la poésie de ce monde, a pour rôle d'être l'initiatrice et l'inspiratrice du couple, car naturellement attirée par le DIVIN, y compris dans sa sexualité, et c'est par la fécondation de l'esprit mâle par ses éléments-germes inspirateurs femelle, que l'homme pourra se faire une intelligence différente et affiner ses propres réflexions et projets, désormais plus réalistes, parce que mieux intégrés dans une unité physico spirituelle, YIN et YANG de la Réalité.



Si dans un individu (couple en lui même) et dans le couple (couple à deux) l'objectif est DIVIN, c'est la FEMME qui a la primauté de l'acte sexuel, et c'est heureux pour les deux, car en sexualité, la femme vise souvent plus haut que l'homme, pour faire comprendre à l'homme, qu'il peut aller plus haut qu'il ne le pense de lui même. ( note : Si vous avez la chance de trouver cet ouvrage de Jacques Marcireau,“ l'art d'aimer ”, paru en 1948 aux éditions de la société E.L.J.M, il traite entre autres choses de ce sujet ).


Il est également bien évident que cette Harmonisation du couple ne sera pas possible par une simple fréquentation sexuelle, qui serait alors à l'image d'une copulation automatique, mécanique et synonyme de stérilité créative. Il ne suffit pas d'être en couple pour être plus intelligent ! Toujours l'être doit être tendu vers un mieux être à fin de mettre en forme à deux, comme un SEUL, pour faire la CHRISALYDE qui va transformer la chenille en PAPILLON.


L'actuelle prise de conscience de ce POSSIBLE tend à montrer que nous sommes à une époque charnière, ou les éléments d'une société basée sur l'Androgyne Primordial se mettent en place. Et c'est là que l'homme va intervenir pour permettre à la femme de s'accomplir avec lui, en un couple équilibré et intelligent.


Car la femme, par les explications plus rationnelles et objectives de l'homme, va pouvoir développer en elle une connaissance tangible du DIVIN, (sa RECEPTION du DIVIN), une pensée indépendante, originale et sans superstitions, lui permettant de devenir une instructrice plus solide de l'enseignement du VERBE, tant au niveau personnel, que social. Réaliser la sexualité du couple UN, ce n'est par pour la femme devenir hommasse, ni pour l'homme devenir efféminé ; c'est réaliser en soi, avec l'autre, par l'aide de l'un et de l'autre, ce qui manque à chacun chacune pour qu'il soit pleinement UN, en utilisant et métamorphosant ce que l'un donne à l'autre et vice versa.



La SEXUALITE est toujours un peu en Alchimie.

http://www.yi.ouvaton.org/


Et là encore, à l'image inverse de la sexualité ordinaire, la SEXUALITE SACREE montre que l'homme n'a pas à être exclusivement actif, ni la femme exclusivement passive, mais ils et elles peuvent cependant JOUIR des prérogatives liées à chacun des sexes, comme celles liées à leur sexe.


Etre homme, c'est pour l'homme enrichir les capacités de la femme, et vice versa pour la femme envers l'homme, réciproquement. Vous constatez partout le parcours des attraits, des accords et des incompatibilités; de quoi méditer entre le sensible de la femme et la pulsion parfois un peu brute de l'homme.



Attention, ces"turbulences" sont à harmoniser par échanges compréhensifs, sous l'égide d'une volonté d'Amour qui "centralise" les antagonismes en complémentarismes, formant déjà les prémices d'un androgynat à venir. Vous pouvez voir que par l'union de tous ces éléments et énergies, le couple aimant et agissant pour son prochain, s'engage sur la voie de son salut, devient roi et reine, clé du salut de l'Humanité.


Pour aujourd'hui, j'espere avoir été utile à toute personne, y compris célibataire (“ Celi - Ciel bas Terre ),qui bâtit avec l'autre (lui même, et ou l'autre autre) dans le contexte de la société, du travail, des relations amicales et fraternelles (base primordiale de l'entente dans le couple, justement), et je vous invite à réfléchir (et pourquoi pas agir, sexuellement ou pas) sur cette construction fantastique possible offerte à tout un chacun de nous male et femelle, dans une QUETE SACREE du SEXE pour UNION FUSION du SEXE et de la PLUS HAUTE SPIRITUALITE.




(le simple fait de tomber amoureux n'est-il pas une perte de contrôle de sa vie ?Les CANADIENS, QUEBECOIS disent ENTRER en AMOUR, c'est bien mieux que tomber non ???? et ceci reglera peut etre ta question ???...




Heureusement que la Nature a prévu des récompenses pour ces moments : c'est là qu'on est le plus heureux ^^)
oui, mais là vous ne connaissez, pour la plupart d'entre vous toutes et tous, que la pointe de l'iceberg du bonheur....vous n'en etes encore qu'à la surface et ne percevez pas encore qu'il y a bien bien plus derriere le SEXE, et qu'est ce que cela va etre quand vous aller DECOUVRIR votre POSSIBLE de GRAND BONHEUR avec le SEXE relié à la PLUS HAUTE SPIRITUALITE comme nous l'enseignent le TAOISME, le TANTRISME, la KABALLE, L'ALCHIMIE etc etc..... ????


Beaucoup d'entre nous doivent se souvenir, en lisant ceci, de moments où leur vie a basculé (positivement ou négativement)... sans l'avoir choisi.Soit on fait TOURNER, soit on est tourné, c'est ainsi depuis tous temps, selon là voie A) ou B) (voies decrites ci dessus) que l'on choisit de suivre....


_________________
Ce que l'on soutien le mieux, finit toujours par donner le MEILLEUR.

http://www.yiking-music.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maître de ses pensées et de ses désirs ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maître de ses pensées et de ses désirs ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Carrés d'Hélène :: Catégorie : Réflexions et Discussions générales :: Forum : La relation dans tous ses états-
Sauter vers: