Les Carrés d'Hélène

Les Carrés d'Hélène

Centre de Recherches et d'Enseignements sur la Vie Sentimentale et Sexuelle des Adultes
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  SoutienSoutien  

Partagez | 
 

 Comment vivre ses désirs que certains qualifient de déviance

Aller en bas 
AuteurMessage
cplebi
J'arrive...
J'arrive...


Féminin Nombre de messages : 1
Age : 54
Adresse : Limoges
Date d'inscription : 13/10/2017

MessageSujet: Comment vivre ses désirs que certains qualifient de déviance   Ven 13 Oct 2017 - 21:14

Il est difficile de vivre une sexualité libre dès lors qu'un ou plusieurs de nos désirs sont considérés comme déviants par la bonne pensée, qui parfois pratique mais refuse d'en parler. 
Dès lors que c'est pratiqué entre adultes consentants, ces sources de plaisirs sont aussi jouissives que la position du missionnaire, en fait non, je le fais exprès, c'est bien mieux !  Car avouons-le, après une ou plusieurs décennies d'une vie sexuelle riche et assumée, le missionnaire... voilà ! 
Mais comment exprimer ses désirs sans être insultés, moqués, bannis, censurés, etc... et dès lors quelles possibilités avons-nous de pouvoir rencontrer des partenaires partageant ces envies ? Au moins pour en parler ? Qui parvient à s'en ouvrir à son conjoint ? Comment ? 
Des exemples ? Qui n'a pas au moins une fois : joué avec son urine ? fantasmé d'un rapport avec un chien ? eu envie d'une séance SM ? tripoté son caca ? enfoncé un objet conséquent dans son vagin ou son anus ? etc.. et beaucoup y ont découvert un plaisir surprenant, certains osent ensuite renouveler, d'autres pas... 
Voilà qui mériterait un peu d'ouverture et des échanges respectueux. 
study 
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
LN
Fondatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 569
Age : 58
Adresse : Paris
Particularité : Tête chercheuse de pouls
Humeur : Je vis mon travail comme je travaille ma vie...
Date d'inscription : 12/09/2005

MessageSujet: Re: Comment vivre ses désirs que certains qualifient de déviance   Sam 14 Oct 2017 - 22:45

Bonsoir cplebi,

Après avoir déplacé votre question dans une rubrique plus adaptée,
j'ai envie d'apporter quelques précisions qui permettront,
je l'espère, des échanges aussi constructifs que possible.

D'abord, je voudrais distinguer Rêve et Fantasme (ou phantasme) de Veille et Réalité.

- dans le fantasme et dans le rêve, la morale n'intervient pas.
Ce sont des "lieux" de notre esprit défouloirs, soupapes de sécurité
où nos désirs peuvent aller dans n'importe quelle direction
sans aucune censure, aucune morale, aucune retenue.
C'est pour ça qu'ils sont naturellement à notre disposition.

Dans le rêve et surtout dans le fantasme,
nos partenaires n'ont pas d'existence propre.
Nous fantasmons un peu comme un marionnettiste
qui fait faire et dire ce qui l'arrange à ces "créatures".
Il n'y a pas d'interaction entre deux individus, entre deux êtres (ou plus Wink ).

- dans l'état de veille et dans la réalité,
qu'on le veuille ou pas, la morale intervient toujours.
La nôtre d'abord même si on ne s'en rend pas compte
et puis la morale collective, celle dans laquelle nous avons été élevés
et dont nous sommes empreints et entourés à chaque instant.
Parce que c'est plus simple et nous les humains,
on préfère quand c'est simple, facile, rapide.
D'où les jugements permanents que nous portons sur nous-mêmes
et bien sûr sur ce que sont ou font les autres.

Dans la réalité, nos interlocuteurs/partenaires
ne sont pas des objets manipulables à souhait.
Ils ont des goûts, des dégoûts, des humeurs, des absences, des peurs, des envies...
et leur propre morale mêlée à la part de morale collective qu'ils ont intégrée.

Ensuite pour ce qui est des termes déviance/déviant ou perversion/pervers.

- il faut se rappeler que ces termes ont été utilisés au départ
de manière technique, objective, sans connotation morale.
Un peu comme pour les routes quand on parle d'une déviation.
Ce n'est ni bien ni mal ; c'est seulement une modification de la trajectoire.

Il en est de même pour la sexualité que j'appelle "sexualité de reproduction"
qui suit un parcours "naturel" pour la perpétuation de l'espèce :
érection, pénétration, éjaculation = bébé : pas de déviation.
Sauf que nous ne sommes plus seulement des êtres naturels ;
nous sommes devenus des êtres culturels, complexes et moraux.
et nous avons dévié la trajectoire "reproduction" pour une sexualité de plaisir,
de confort, de communication, d'expression de sa personnalité
qui peut aussi faire des enfants... ou pas.

_________________
Bien à vous
LN
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helenelechevalier.com
Modestine
Je m'habitue...
Je m'habitue...


Féminin Nombre de messages : 18
Age : 28
Adresse : Paris 20 ème
Humeur : curieuse,perplexe !
Date d'inscription : 13/04/2015

MessageSujet: Avec un peu de retard ....   Sam 10 Mar 2018 - 20:48

Bravo Hélène pour ce texte remarquable .
Il situe bien la frontière entre ces notions de rêve /fantasme/réalité /morale/éducation/naturel/déviant.....
On y perçoit la complexité des rapports sexuels entre deux partenaires et parfois , au plus fort de ceux ci, l’improbable communion !
C’est exactement le bon niveau des échanges que j’attends de ce forum et qui, un temps, n’etait plus tout à fait !
Je ne rejete en rien la ,les déviances mais je pense qu’il faut en parler en mots et en images aussi choisis que possible.
Par exemple, j’avais apprécié cette introduction de Narcisse dans les jeux électriques et autres .
C’est peut être encore ce vieux débat sur la frontière entre érotisme et pornographie.
Bien à toi,
Modestine

Revenir en haut Aller en bas
petrale
J'arrive...
J'arrive...


Masculin Nombre de messages : 5
Age : 53
Adresse : PARIS
Particularité : HETERO
Humeur : JOYEUX
Date d'inscription : 17/08/2018

MessageSujet: Re: Comment vivre ses désirs que certains qualifient de déviance   Sam 18 Aoû 2018 - 18:07

Travesti ,crossdresser ,Souvent incompréhensible et incompris ,d'éprouver pour un homme cette folle envie de s'habiller en femme ,porter des vêtements ,sous vêtements féminin ,juste pour un instant de bonheur à se masturber ainsi , car ,en faite ,être un homme qui aime seulement les femmes ,mais si fort ,que porter les accessoires féminin, devient un fantasme et une jouissance absolue ,jusqu'à vouloir ressentir le plaisir divin à vivre  une sissification humiliantes . les actes ,mise en scène pour arriver à cette jouissance sont divers et j'ai eu beaucoup de plaisir à créer ,découvrir,des pratiques différentes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment vivre ses désirs que certains qualifient de déviance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment vivre ses désirs que certains qualifient de déviance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Carrés d'Hélène :: Catégorie : Réflexions et Discussions générales :: Forum : Fantasmes, Envies, Rêves, Fétichismes-
Sauter vers: